écologie, simplicité, fait-maison
 
Port. 3 col.FAQPublicationsAccueilS'enregistrerLe Grimoire LPMConnexion

Et la série de savons continue !
A voir et à revoir, c'est par ici !
Et la 7ème Gazette..

... est à lire par là !




Luminothérapie : lampe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur Message
Patte
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 09/12/2006
Age : 46
Féminin
Localisation : Yvelines
Nombre de messages : 6732

MessageSujet: Luminothérapie : lampe Jeu 25 Sep 2008 - 19:27

Je reprends le fil de cette discussion mais on l'orientant plus vers les appareils de luminothérapie statiques pour bureau..
En effet, je travaille chez moi et mon bureau très sombre. Pas de lumière. A la belle saison, je compense en sortant beaucoup dans le jardin etc...
Mais l'hiver, c'est l'enfer !
Le moral en prends un sérieux coup...et une dépression saisonnière en plus..non merci ! Abella
Un très bon article de Passeport santé, nous informe que :
Citation :
Pour bénéficier de la luminothérapie, on doit s'exposer quotidiennement à une lumière à spectre et intensité définis. L’intensité lumineuse doit être supérieure à 2 000 lux afin d’agir efficacement. À titre de comparaison, la luminosité d’un bureau bien éclairé est de 300 à 500 lux et celle d’une journée nuageuse d’environ 2 000 lux. Le standard cliniquement recommandé et reconnu est une exposition lumineuse de 10 000 lux, au niveau des yeux, durant 30 minutes chaque jour12. (...)
En général, les résultats se font sentir dès la première semaine de traitement, mais quatre semaines d’utilisation sont habituellement nécessaires avant d’observer une réponse clinique claire et des changements biologiques mesurables. La luminothérapie est efficace chez environ deux patients sur trois souffrant de dépression saisonnière. Dans leur cas, les symptômes sont réduits de 50 % à 80 %15. Ce taux est comparable à celui des antidépresseurs, mais la luminothérapie engendre moins d’effets indésirables et est moins coûteuse.

Autre intéret : traiter les insomnie :
Citation :
Faciliter le sommeil (insomnie, éveil matinal précoce). En jouant un rôle dans la régulation des rythmes circadiens, la luminothérapie pourrait aider à faciliter le sommeil. Les résultats de quelques essais cliniques randomisés ont démontré que, comparativement à un placebo, des séances de luminothérapie étaient efficaces pour améliorer différents problèmes de sommeil comme l’éveil matinal précoce24, l’insomnie initiale25 et le syndrome du sommeil en délai de phase (tendance à ne s’endormir que très tard la nuit)

Conseils pour les appareils maison :
Citation :
On trouve dans les magasins de luminaires, dans les magasins d’appareils orthopédiques et en pharmacie des lampes tout aussi efficaces que celles utilisées en clinique. Assurez-vous que l’appareil n’émet pas de rayons UV et que l’intensité de la lumière atteint environ 10 000 lux. Le champ lumineux doit également être suffisamment grand pour que vous ne soyez pas confiné à un espace restreint pendant l’exposition. Pendant une séance, rien n’empêche alors de poursuivre ses activités normales : lecture, travail, repas, télévision, etc., dans la mesure où le visage reste baigné par la lumière.
Des lampes portatives, utilisant la technologie « DEL » (diodes électro-luminescentes) sont récemment apparues sur le marché. Elles sont moins chères à l’achat et plus économique en énergie. Leur intensité lumineuse n’a pas à être aussi élevée que celle des lampes conventionnelles parce qu’elles émettent une lumière bleue à laquelle les récepteurs oculaires sont plus sensibles..

Certaines d'entre vous ont ce type d'appareil chez elles ? Et quels sont les vrais bénéfices ? (vu le prix....)

Merci
_________________
Bienvenue à tous. Merci de nous rejoindre Notre Forum est ds la fleur de l'âge. Son contenu est donc dense. Adoptez ces 2 réflexes pr améliorer la vie de tous: Récap+moteur recherche.
Je pense fort à toi Aile.


Dernière édition par Patte le Sam 14 Mar 2009 - 20:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
nat
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 19/04/2008
Age : 35
Féminin
Localisation : In My Tree // Belgique
Nombre de messages : 4109

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Jeu 25 Sep 2008 - 19:39

juste un petit témoignage....
la maison de repos en a acheté un, pour qu'on l'utilise en réunions d'équipe...
utilisé lors de deux réunions, et mon avis est que je suis ressortie de la pièce avec un super mal de crâne et mal aux yeux!!!
mais bon, il faut l'utiliser régulièrement pour en voir ses effets...
valà ma tite contribution, qui ne va pas faire avancer le schmilblick... Abella
_________________
Comfort, Feed, Embrace, Love and Protect me
Hey! Little Invité keep on smiling!!!!

miss u Aile ...
Revenir en haut Aller en bas
Patte
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 09/12/2006
Age : 46
Féminin
Localisation : Yvelines
Nombre de messages : 6732

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Ven 26 Sep 2008 - 19:23

C'était peut être ces nouvelles lampes à technologie "DEL"...beaucoup moins onéreuses. Elles dégagent une lumière bleutée qui peut avoir des effets négatifs sur les yeux..et donc les migraines !
Je regarde les prix : un vrai inverstissement ! Autant les simulateurs d'aube sont désormais accessibles, autant ces lampes
Pourtant, je me serais bien vue travailler ainsi durant les journées d'hiver :


ventsolaire
_________________
Bienvenue à tous. Merci de nous rejoindre Notre Forum est ds la fleur de l'âge. Son contenu est donc dense. Adoptez ces 2 réflexes pr améliorer la vie de tous: Récap+moteur recherche.
Je pense fort à toi Aile.
Revenir en haut Aller en bas
Patte
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 09/12/2006
Age : 46
Féminin
Localisation : Yvelines
Nombre de messages : 6732

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Lun 17 Nov 2008 - 20:05

Voici 15 jours que j'ai ma lampe installée sur mon bureau. Achat Ici
(envoi ultra rapide. Très sérieux)
La marque est Daylight (la référence aux EU et canada)
Je rappelle que j'ai des horaires quelque peu décalés du fait de mes insomnies. Donc en me levant souvent tard, les journées sont courtes actuellement avec le soleil qui disparait dès 17h

Mes 1ères impressions :
*Je travaille avec cette lampe et je dois dire qu'elle "booste" mon énergie. Dès le matin (midi pour moi Lutin ), j'émerge beaucoup plus vite avec. Mon travail intellectuel est plus performant. J'ai moins la "tête dans le brouillard" du fait de ma courte nuit
Je cite un extrait de Wikipédia
Citation :
De manière générale, la luminothérapie, par son action régulatrice sur le rythme circadien
(+/-24h.), aura une action bénéfique sur la fatigue de la personne.
Certains individus ont été soulagés de cet état de fatigue anormal par
une simple exposition matinale à la lumière.

*pour ce qui est de mes insomnies : rien de concluant. De toute façon, toujours obligée de dormir avec un somnifère. Cela fait des années..

* POur l'état dépressif...bof ! Là encore, je pense qu'il s'agit en priorité de dépressions saisonnières légères. Mais l'effet stimulant sur l'énergie ne peut qu'être un plus

Attention, il peut y avoir des effets secondaires :
Citation :
La lumière étant dépourvues d'ultra-violets et d'infra-rouges, la
luminothérapie est a priori dépourvue d'effets secondaires. On observe
parfois de légers maux de tête et de l'insomnie, surtout en début de
traitement. Une diminution de la durée d'exposition et un espacement
plus importants des séances fera disparaître ces petits inconvénients.

Attention aussi, acheter un appareil dont les rayons UV dangereux, présents dans la lumière du soleil, sont éliminés
_________________
Bienvenue à tous. Merci de nous rejoindre Notre Forum est ds la fleur de l'âge. Son contenu est donc dense. Adoptez ces 2 réflexes pr améliorer la vie de tous: Récap+moteur recherche.
Je pense fort à toi Aile.
Revenir en haut Aller en bas
Nila
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 33
Féminin
Localisation : Lille
Nombre de messages : 129

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Ven 30 Jan 2009 - 14:43

je pense acheter une luminothérapie. J'ai un blues de l'hiver très marqué, et habitant dans le nord, j'ai l'impression qu'il s'empire d'années en années. Celui de Patte m'a l'air intéressant (le prix aussi puisqu'en dessous de 100€ !!)
Sinon, il y a en a un autour de 200€ sur kiria*com...le prix est plus élevé alors j'hésite

certains d'entres vous on testé celui de kiria*com, d'autres celui de Patte ??
j'aimerai l'avoir pour lundi (du moins, passer commande lundi) histoire qu'il me sert un peu plus que 2mois lol
_________________
Aile, tu seras à jamais dans mon coeur !
Revenir en haut Aller en bas
Patte
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 09/12/2006
Age : 46
Féminin
Localisation : Yvelines
Nombre de messages : 6732

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Ven 30 Jan 2009 - 14:50

En passant, le mien fonctionne tjs très bien !
_________________
Bienvenue à tous. Merci de nous rejoindre Notre Forum est ds la fleur de l'âge. Son contenu est donc dense. Adoptez ces 2 réflexes pr améliorer la vie de tous: Récap+moteur recherche.
Je pense fort à toi Aile.
Revenir en haut Aller en bas
Nila
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 33
Féminin
Localisation : Lille
Nombre de messages : 129

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Ven 30 Jan 2009 - 14:54

Patte, coté stimulation tu trouves qu'il t'apporte ce qu'il faut ?
l'utilises-tu tjs ?
_________________
Aile, tu seras à jamais dans mon coeur !
Revenir en haut Aller en bas
Patte
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 09/12/2006
Age : 46
Féminin
Localisation : Yvelines
Nombre de messages : 6732

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Ven 30 Jan 2009 - 14:57

Je l'utilise tous les jours
1 heure par jour environ. Vers l'heure du lever, ça me stimule (cérébralement). Surtout, que je travaille en même temps.
J'ai vraiment besoin de cela quand je me mets à mon bureau
_________________
Bienvenue à tous. Merci de nous rejoindre Notre Forum est ds la fleur de l'âge. Son contenu est donc dense. Adoptez ces 2 réflexes pr améliorer la vie de tous: Récap+moteur recherche.
Je pense fort à toi Aile.
Revenir en haut Aller en bas
Nila
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 17/04/2008
Age : 33
Féminin
Localisation : Lille
Nombre de messages : 129

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Ven 30 Jan 2009 - 14:59

oki merci pour tes infos j'avoue que mettre 200€ ca me broute (bien que cela fait 2 ans que j'aimerai en acheter un...)

89€ c'est qd meme grandement accessible pour une thérapie qui fait qd même pas mal vendre (mon réveil était "normalement" au dessus de ce prix)...

je me tâte je me tâte...surtout qu'à 17h, j'ai fini et que je n'ai pas d'ordi chez moi en ce moment lol

alors z'achète ou z'achète pas lol
_________________
Aile, tu seras à jamais dans mon coeur !
Revenir en haut Aller en bas
nala
briqueur-se
briqueur-se
avatar

Date d'inscription : 28/07/2009
Age : 57
Féminin
Localisation : Belgique
Nombre de messages : 997

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Ven 11 Sep 2009 - 22:08

L'automne approche, les jours raccourcissent, je vais donc déterrer un sujet qui date ...de l'hiver passé, je suppose.
Depuis des années, je n'allais pas trop bien quand les jours sont trop courts: problèmes de mémoire, de concentration, mauvaise vision, et surtout impression d'être bourrée de somnifères à longueur de journée.
Comme tout le monde, j'avais entendu parler le la luminothérapie, autant en bien qu'en mal.
Je n'ai donc pas osé acheter quoi que ce soit au départ, mais j'ai loué 1 casque en pharmacie. Le 5ème jour, réveil total, c'était hallucinant!
Après un mois de location, j'ai acheté des luminettes, parce que je faisais ma scéance le matin,au réveil, en déjeunant avec ma famille: cette formule me permettait de bouger librement, sans être collée à 25 cm d'une lampe, ou d'être limitée dans mes déplacements par une longueur de fil.
Si ça peut intéresser quelqu'un, j'ai découvert un livre bien fait, qui explique ce qu'est une dépression saisonnière(et ce qui est plutôt dépression tout court), ce que sont ses symptômes.Ce livre explique aussi d'où viennent ces dépressions, les effets de la lumière sur tout le métabolisme, comment utiliser la photothérapie.
On y trouve aussi d'autres applications qui peuvent aider dans certains cas de désynchronisation de l'horloge biologique(avance, retard, libre-cours)
Ce livre est: En finir avec le blues de l'hiver et les troubles du rythme veille-sommeil
Dr Laurent Chneiweiss/ Dr Claude Gronfier/ Préface du Dr Sylvie
Royant-Parola.
Edition marabout
La fin du livre est consacrée à plusieurs questionnaires:
recherche de son chronotype(pour utiliser la lumière au meilleur
moment de la journée)
recherche pour savoir si on est seulement saisonnier(un peu,
beaucoup) ou aussi dépressif
Explications des "scores" après chaque questionnaire.
Ces questionnaires et leurs réponses sont téléchargeables sur le site www.cet.org
Revenir en haut Aller en bas
chris*
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 09/01/2006
Age : 47
Féminin
Localisation : presque dans le sud de la france..
Nombre de messages : 7180

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Dim 13 Sep 2009 - 10:04

Lien pour voir la couverture (parfois plus facile pour trouver en librairie ;-) ) : cliccc

Merci pour le retour d'expérience
_________________
N'attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites. Décide de vouloir ce qui arrive... et tu seras heureux.
[Epictète]
Revenir en haut Aller en bas
sween
neutre
neutre


Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 47
Féminin
Localisation : deux sevres
Nombre de messages : 24

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Dim 13 Sep 2009 - 19:15

moi, j'ai 4 ampoules lumiere du jour que j'ai instalé sur mon plafonier. il y a de ca 3 ans. elles marchent tous les jours.
le matin au petit dejener cela fait un bien fou tonus pour la jounée garantie. mon mari a fait une depretion avant que le les achete. il m'a dit que cela lui avait fait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Patte
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 09/12/2006
Age : 46
Féminin
Localisation : Yvelines
Nombre de messages : 6732

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Dim 13 Sep 2009 - 19:25

J'ai tjs la mienne..sur le bureau
Je n'ai pas du tout éprouvé le besoin de l'allumer depuis la mois de mai. Sans doute, j'ai le plein de luminosité
Je sais que bientôt, elle va à nouveau éclairer mon travail.
Un vrai "plus" pour moi. Elle m'aide vraiment durant l'hiver à lutter contre ma fatigue la journée (je suis insomniaque). Comme un stimulant
Reste l'apport sur la qualité de mon sommeil : néant...
_________________
Bienvenue à tous. Merci de nous rejoindre Notre Forum est ds la fleur de l'âge. Son contenu est donc dense. Adoptez ces 2 réflexes pr améliorer la vie de tous: Récap+moteur recherche.
Je pense fort à toi Aile.
Revenir en haut Aller en bas
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 13
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8270

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Dim 13 Sep 2009 - 22:01

ca fait longtemps que je me pose la question d'investir dans une lampe de ce type. J'ai aussi du mal dès l'automne et insomniaque toute l'année (beaucoup de mal à m'endormir en fait)
Revenir en haut Aller en bas
nala
briqueur-se
briqueur-se
avatar

Date d'inscription : 28/07/2009
Age : 57
Féminin
Localisation : Belgique
Nombre de messages : 997

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Ven 16 Oct 2009 - 1:10

Petite question à Patte. Ta lampe, tu l'utilises toujours à midi?
La luminothérapie joue sur notre horloge biologique(celle des 24 heures).En fait si tu mets ta lampe 1h à ce moment-là, tu te règles sur "horaires très, très lève-tard et très, très couche-tard "car tu retardes fort la secrétion de la mélatonine( hormone du sommeil, ou hormone de Dracula). Ca n'aide fatalement pas à l'endormissement (sauf si tu vas te coucher terriblement tard); ce ne sera pas de l'insomnie, mais bien une horloge retardée, décalée par rapport aux heures dites "normales"
J'ai toujours été traitée d'insomniaque parce que je ne sais pas m'endormir facilement avant 1h30, 2h du matin.
Depuis quelques années, je me suis dit: tant pis puisque je dors bien à partir de cette heure-là et que j'ai un métier qui me permet de ne pas me lever trop tôt.(je déjeunais avec mes enfants puis je retournais dormir jusque 9h30) Si par hasard je devais me lever plus tôt, j'étais bien un peu groggy au départ, mais ça ne durait pas longtemps(sauf en hiver,mais bon là j'étais crevée toute la journée quelque soit l'heure à laquelle je me levais)
Donc l'an passé, j'ai mis ma lampe à 9h30, j'étais en forme jusque 2h du matin et je dormais bien.
Le problème, c'est qu'en début décembre, 2 de mes élèves ont eu un changement d'horaire à l'université,elles rentraient trop tard le vendredi soir, et n'avaient d'autre possibilité pour venir chez moi que le samedi à 9h du matin.
Le premier samedi, j'ai mis ma lampe à 7h30, je suis arrivée en classe, et là, je n'étais ni groggy, ni crevée, je RONFLAIS, et j'ai pas été bien de toute la journée. Le samedi suivant, rebelotte!
Pendant les vacances de Noël j'ai trouvé le livre que j'ai cité l'autre jour, et j'ai suivi la marche à suivre en pestant: mettre la lampe chaque jour une demi heure plus tôt, rester devant 1 à 2h, ouais pas marrant mais bon, par contre, faire ça aussi le dimanche,nooooon et pendant 3 à 4 semaines
Ca marche, j'ai changé d'heure de lever jusquà leur examen début mars , j'étais en forme( l'examen avait lieu aussi à 9h) et j'avais sommeil vers 11h30, minuit. Par contre j'aime pas les lueurs glauques de l'aube, j'ai repris très facilement mes petites habitudes tardives(ça revient tout seul, et vite!)
J'ai reçu les horaires d'examen aujourd'hui :-samedi 30 janvier :9h, -samedi 6 février: 9h

Je vais encore bien m'amuser
Revenir en haut Aller en bas
Patte
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 09/12/2006
Age : 46
Féminin
Localisation : Yvelines
Nombre de messages : 6732

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Ven 16 Oct 2009 - 9:09

Tu sais, moi et Orphée, c'est une histoire de mariage raté dès le départ
Je m'endors depuis très longtemps qu'à partir de 4h du matin (et encore, avec des biais non naturels)
J'utilise la lampe que pour me "booster" dans mon travail. Mais mon médecin m'avait conseillé de ne pas l'employer après 16h.

Lampe ou pas lampe (je ne l'utilise que depuis l'année dernière) aucun changement sur le sommeil : je m'endors toujours au petit matin

Je vais essayer d'approfondir tes propos avec un dossier que j'ai sur la luminothérapie
Je te remercie
_________________
Bienvenue à tous. Merci de nous rejoindre Notre Forum est ds la fleur de l'âge. Son contenu est donc dense. Adoptez ces 2 réflexes pr améliorer la vie de tous: Récap+moteur recherche.
Je pense fort à toi Aile.
Revenir en haut Aller en bas
nala
briqueur-se
briqueur-se
avatar

Date d'inscription : 28/07/2009
Age : 57
Féminin
Localisation : Belgique
Nombre de messages : 997

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Ven 16 Oct 2009 - 21:30

Tu sais, chez moi aussi ces problèmes durent depuis des années. Déjà petite, comme je souffrais d'asthme allergique ET d'insomnies( je ne savais déjà pas m'endormir), je devais prendre tous les soirs un antihistaminique qui réglait mes crises d'allergie, mais aussi, qui m'assommait : d'une pierre, deux coups! J'ai pris ça pendant presque toutes mes primaires (puis mes allergies allant mieux, j'ai dû m'en passer. Je vais avoir 49 ans, autant dire que j'ai galéré des années avec ces problèmes d'endormissement et de "brouillard" le matin. Comme je ne vis pas seule, même si je travaille en cours du soir (donc,tard) je me levais le matin comme tout le monde, mais j'étais obligée de faire une sieste avant d'aller travailler.
Il y a quelques années, j'ai fait une bonne dépression, à ce moment là, je dormais énormément.
Quand j'ai été mieux, j'ai continué à me lever plus tard, vers 9h30, ça me convenait bien. La grosse surprise, c'est que non seulement je ne devais plus faire de sieste, mais que je n'avais plus le moindre coup de pompe.
Je passais ma journée complète, mais décalée par rapport à "la norme".
Le problème restait celui de l'hiver où là, ça allait nettement moins bien.
Donc, l'an passé, j'ai fait de la luminothérapie dans "mes heures", et c'était génial jusqu'au mois de décembre.
J'ai déniché le livre cité plus haut qui m'a aidé à mieux utiliser ma lampe, mais dont un chapitre m'a particulièrement intéressée: "les troubles du fonctionnement de l'horloge", soit le problème des "lève-tôt" et celui des "lêve-tard".
Je suis en train d'en faire un résumé, mais ce n'est pas un sujet facile à explique clairement ET brièvement.
Je vais essayer de le finir pour demain; je pense que ça explique une des utilisations de la luminothérapie qui pourrait intéresser certains insomniaques.
Revenir en haut Aller en bas
Patte
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 09/12/2006
Age : 46
Féminin
Localisation : Yvelines
Nombre de messages : 6732

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Sam 17 Oct 2009 - 22:17

Le décalage avec les autres quand tu es insomniaque, est très dur à vivre en effet.
Les "normaux" comprennent pas quand tu te lèves tard. Certains voient en toi une feignasse.
Alors que tu n'es qu'épuisée par le manque de sommeil (le vrai..Le seul qui reconstitue, sans médoc et entre 0H et 6h du matin)
Plus je prends de l'âge, plus j'ai l'impression que le manque de sommeil me détruit.
Actuellement, 9h30 pour moi, c'est l'aube...

Je lirais avec attention ton résumé
_________________
Bienvenue à tous. Merci de nous rejoindre Notre Forum est ds la fleur de l'âge. Son contenu est donc dense. Adoptez ces 2 réflexes pr améliorer la vie de tous: Récap+moteur recherche.
Je pense fort à toi Aile.
Revenir en haut Aller en bas
nala
briqueur-se
briqueur-se
avatar

Date d'inscription : 28/07/2009
Age : 57
Féminin
Localisation : Belgique
Nombre de messages : 997

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Sam 17 Oct 2009 - 23:17

Bon, mon message vient de foutre le camp, je suis écoeurée, je le remettrai demain
Revenir en haut Aller en bas
Nestor345
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 11/02/2007
Age : 64
Masculin
Localisation : LIEGE
Nombre de messages : 466

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Dim 18 Oct 2009 - 8:49

Citation :
mon message vient de foutre le camp
Cela m'est déjà arrivé qques fois (en touchant la touche espace par inadvertance); c'est très frustrant et je râle des barres ...
Pour éviter que mon écran saute, j'utilise un docu word (traitement de texte), puis je fais un copier / coller.
Au plaisir de te lire,
A+
Revenir en haut Aller en bas
nala
briqueur-se
briqueur-se
avatar

Date d'inscription : 28/07/2009
Age : 57
Féminin
Localisation : Belgique
Nombre de messages : 997

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Dim 18 Oct 2009 - 14:32

Merci, Nestor

Effectivement, il est beaucoup mieux vu par la société d'être un lève-tôt que l'inverse. Et pourtant les 2 vraies lève-tôt que je connais n'ont pas plus facile de vivre, parce qu'elles non plus ne savent pas faire autrement et ont les mêmes ennuis de fatigue , parce que pour elles, se coucher à 22,23h est un vrai cauchemard.

Les remarques ironiques et vexantes, j'en ai eu ma part aussi.

Première recette pour stopper ça:

Dans une grande poignée de décomplexant, ajouter une bonne pincée d'humour, un zeste d'auto-dérision, armez-vous d'un brin de patience, et mélangez délicatement le tout.
A chaque allusion déplaisante, emplissez une profonde cuillère d'acceptation de la situation de ce mélange en le parfumant au goût du jour (sucré, piquant,...) et servez-la à votre interlocuteur. Veillez à ne pas y mettre le moindre soupçon d'amertume.
Les choses se calment en général assez rapidement.

La difficulté consiste à trouver l'acceptation et le décomplexant.
Je clôture ce message par prudence, et je t'envoie tout de suite le suivant en te donnant une piste pour les trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Aile
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 12/01/2008
Age : 50
Féminin
Localisation : BERNEVILLE (62) et Lilloise de coeur
Nombre de messages : 4041

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Dim 18 Oct 2009 - 15:09

Une petite question aux insomniaques.. Avez vous essayé de chercher du côté "psy" pour tenter de régler ce problème ?

J'ai été insomniaque il y a quelques années (mais je précise que ce n'était pas chronique chez moi et c'était une période de gros gros soucis familiaux : J'ai dormi entre 2 et 3 heures par nuit pendant 6 mois - mon "rythme" normal étant 7 à 8 heures)

Je connais des insomniaques chroniques (toutes les trois par le stress. Elles ont une angoisse bien trop importante de tout ce "qui pourrait arriver" alors qu'elles ont un rythme de vie qui ne méritent pas un tel stress.. J'ai évoqué la psychanalyse mais elles m'ont toutes les trois regardée complètement effarées donc je n'ai pas insisté - pourtant je suis certaine que ça les aiderait grandement.. Mais comme disait mon grand père : on ne donne pas à boire à un cheval qui n'a pas soif)..
_________________
Aile

Joyeuses tambouilles, Aile

" Vivre simplement pour que d'autres, simplement, puissent vivre. " GANDHI

Avatar provenant de http://pourleplaisir72.centerblog.net
Revenir en haut Aller en bas
nala
briqueur-se
briqueur-se
avatar

Date d'inscription : 28/07/2009
Age : 57
Féminin
Localisation : Belgique
Nombre de messages : 997

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Dim 18 Oct 2009 - 15:38

Je cite quelque chose qui explique le problème et qui m'a déjà fait beaucoup de bien.

Nous avons tous une horloge biologique interne, et la période de cette horloge est en moyenne chez l'homme très proche de 24h.
La période de l'horloge est caractéristique individuelle très précise. Elle ne semble pas varier au cours du vieillissement.
La majorité des individus possèdent une période légèrement supérieure à 24h (entre 24h et 24h30); toutefois on estime qu'environ 25% de la population possèdent une période de moins de 24h (entre 23h30 et 24h).
Bien que la relation ne soit pas nécessairement systématique, les individus qui possèdent une période courte (une horloge rapide) ont tendance à être des couche-tôt, alors que les couche-tard ont plutôt une période plus longue (une horloge plus lente).

Nous sommes tous semblables et tous différents: il existe des petits dormeurs, des marmottes , des couche-tôt, des lève-tard, ....
Ces distinctions que l'on a longtemps attribuées à des facteurs psychologiques, ont une origine biologique (chronobiologique).

On appelle CHRONOTYPE le profil préférenciel d'un individu concernant son cycle veille-sommeil. Il peut être du matin, du soir, ou bien intermédiaire, comme c'est le cas pour la majeure partie de la population.
Ce chronotype dépend de facteurs génétiques, environnementaux (synchronisuers sociaux) et de l'âge.

A l'origine de la rythmicité de l'horloge biologique endogène, se situe un petit groupe d'une dizaine de gènes horloges. L'atteinte de l'un de ces gènes (défaut génétique) peut être à l'origine de pathologies.

Les plus connues sont les syndromes d'avance et de retard de phase (soit horaires de sommeil avancés ou retardés par rapport à la normale).
Si ces gens peuvent vivre selon leur rythme propre, ils ne présentent généralement aucun trouble de sommeil. C'est parce qu'ils essaient de suivre des horaires de veille et de sommeil "socialement normaux" qu'ils développent ces troubles.

Dans le trouble de retard de phase, le cycle veille-sommeil est anormalement retardé. Ces personnes sont dans l'incapacité de s'endormir avant le milieu de la nuit (3-4h du matin) et se réveillent spontanément (quand leur environnement leur en laisse la possibilité) en fin de matinée (11-12h). Ce trouble s'observe dans le cas d'un défaut d'un seul gène horloge (le gène per3) qui est responsable de la pathologie.
Ceux qui souffrent d'un retard de phasea se plaignent d'insomnie de début de nuit, de somnolence matinale excessive, en particulier s'ils se forcent à se lever tôt (par ex. pour aller au travail), car un lever à 7h du matin pour ces individus correspond au milieu de la nuit biologique. Ils accumulent une dette de sommeil durant la semaine de travail et compensent celà en décalant encore plus leurs horaires de lever pendant le week-end.

Dans le syndrome d'avance, c'est l'inverse: endormissement très tôt (19-20h), réveil au milieu de la nuit (vers 3-4h). Là, il s'agit d'un défaut du gène per2.


en français on n'y peut rien, c'est un problème génétique.
Viennent ensuite des conseils pour améliorer la situation, mais pour les couche-tard, ce n'est pas facile.

Dans le lien que j'ai donné, on peut déjà déterminer son chronotype.
Le questionnaire se trouve dans le chapitre "évaluations"
Perso, mon score est de 33, soit encore dans les "modérément couche-tard", mais pas très loin des "nettement couche-tard"(16-30). Ce n'est déjà pas facile.

Patte, je serais curieuse de connaitre le tien.

Je termine et ensuite, probablement demain, je te donnerai la manière de procéder, et que j'ai pu et DU tester l'an passé, mais ce n'est ni facile, ni marrant
Revenir en haut Aller en bas
nala
briqueur-se
briqueur-se
avatar

Date d'inscription : 28/07/2009
Age : 57
Féminin
Localisation : Belgique
Nombre de messages : 997

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Mar 20 Oct 2009 - 0:24

Le problème que tu poses ici, à savoir, insomnies dues au stress ou à de gros soucis (familiaux ou autres), devrait effectivement être traité par psychothérapie, thérapies cognitives et comportementales et aussi éventuellement par luminothérapie.
Je ne suis ni psychologue, ni psychiatre, je sais juste qu'une dépression peut amener une dépression saisonnière et vice-versa, et que les 2 vont souvent ensemble.

Parce qu'en fait la question est d'abord: qu'appelle-t-on dépression saisonnière?
Source: John Illman (Vaincre la dépression): Le raccourcicement des jours en automne déclenche une série de réactions hormonales au niveau d'une petite glande située au milieu du cerveau appelée glande pinéale ou aussi "troisième oeil" en raison de ses connexions nerveuses avec la rétine.
La sérotonine, neurotransmetteur impliqué dans la dépression, est transformée en mélatonine dans la glande pinéale. L'obscurité donne à la glande le signal de fabriquer de la mélatonine et la lumière émet le signal de la fin de sa production, si bien que la mélatonine sert d'horloge biologique à notre organisme.
Sérotonine: substance chimique du "bien-être". Elle exerce un effet sur l'humeur et l'angoisse, elle agit également sur l'appétit, le sommeil, l'activité sexuelle et sur nos réactions aux changements de saison.
Mélatonine: hormone somnifère, dite aussi "de Dracula".

Source: EN finir avec le blues de l'hiver et .....
Normalement, en moyenne 2 à 3h avant l'heure habituelle du coucher, la secrétion de mélatonine augmente, jusqu'à connaître un pic entre 2h et 4h du matin. La secrétion de mélatonine décroît ensuite pour devenir pratiquement nulle quelques heures après le réveil et le rester durant la journée.
L'exploration des patiens souffrant de TAS (trouble affectif saisonnier) a débouché sur la mise en évidence de particularités: contrairement aux sujets qui connaissent une saisonnalité tranquille le rythme de secrétion de melatonine change entre l'hiver et l'été, et la secrétion de mélatonine débute souvent plus tard chez les patients souffrant de TAS.

Symptômes du TAS:
-fatigue intense, mais c'est d'abord le symptôme de fatigue qui arrive en premier lieu, puis vient la tristesse.
-ralentissement physique et ralentissement psychique: vu cette fatigue intense, il est difficile de se concentrer, tout prend plus de temps. Toutes les fonctions intellectuelles sont touchées. L'attention est réduite, la mémorisation est plus lente, les prises de decision sont plus hésitantes.
-perturbation du sommeil: presque tous les désordres du sommeil peuvent se rencontrer: difficultés à s'endormir, réveils nocturnes à répétition, rêves perturbants, réveil difficile. Le seul désordre qu'on ne trouve pas est un réveil matinal très précoce. Sur le plan de l'architecture du sommeil, il semble que ce soit le sommeil lent profond qui soit le plus atteint. Comme c'est une phase de sommeil importante qui nous permet, entre autres de récupérer physiquement, il n'est guère étonnant de voir les patients atteints de TAS si fatigués durant la journée.
-modification des habitudes alimentaires: envie de consommer des aliments plus riches et une ptoportion exagérée de sucres.
-amour, sexe et fantaisies: bof
morosité et tristesse: dans le TAS, elle souvent secondaire au constat d'impuissance.
-douleurs et maladies somatiques.

Stop pour aujourd'hui, je vais essayer d'aller dormir.
Revenir en haut Aller en bas
nala
briqueur-se
briqueur-se
avatar

Date d'inscription : 28/07/2009
Age : 57
Féminin
Localisation : Belgique
Nombre de messages : 997

MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe Mar 20 Oct 2009 - 1:45

Ben tout compte fait, tout le monde dort, j'ai la paix, je continue.

Au vu de tous ces éléments (et de bien d'autres encore), on s'est rendu compte qu'en exposant un individu à une lumière de forte intensité (10.000 lux) pendant une longue durée, on pouvait soit avancer, soit retarder l'horloge biologique en fonction du moment où on exposait la personne (ce qui fait qu'on peut lire sur le mode d'emploi des lampes: traite le syndrome du "jet-lag", soit décalage horaire).

Comment utilise-t-on sa lampe:
normalement, tous les jours, à la même heure
1/2h à 10.000 lux, soit à 20 cm
1h à 5.000 lux, soit à 40 cm
2h à 2.500 lux, soit à 60 cm
Alors prenez une latte et vous verrez que 20 et 40 cm, c'est vraiment très près. 60 cm, c'est plus confortable, mais 2h, si on n'a pas un travail de bureau, c'est long!
C'est pour celà que j'ai acheté des luminettes. Mais comme rien n'est parfait, elles sont autonomes parce qu'on y met 1 pile rechargeable et le problème de la pile rechargeable, c'est qu'après un moment, elle faiblit et qu'on ne s'en rend pas compte tout de suite (en fait on s'en rend compte parce qu'on n'a plus l'impression d'aller si bien)

L'autre problème, c'est qu'on ne sait pas très bien à quelle heure on doit faire sa séance. Dans le mode d'emploi (très laconique) on peut lire: le matin, de préférence au réveil. Bon, d'accord :donc j'ai utilisé ma lampe au réveil, soit vers 9h30, comme ça me faisait un bien fou, j'étais très motivée, donc je l'ai utilisée tous les jours, et le premier samedi où je devais travailler à 9h, j'ai fait ma séance au réveil, soit 2h plus tôt que d'habitude.
Ben, que la lampe règle l'horloge biologique, c'est pas de la blague (c'est inscrit aussi dans la notice, en première ligne: règle l'horloge biologique; mais comme on ne sait pas très bien comment ça marche, on n'y fait pas vraiment attention). J'étais "règlée" éveil 9h30, j'avais donc un beau petit décalage-horaire de 2h, ça a été un jour catastrophique. A 9H, j'étais encore en plein sommeil, et j'ai été de travers toute la matinée. ET pour couronner le tout, pas moyen de faire la sieste, je ne savais pas m'endormir.
Le lendemain, comme j'étais bien crevée, je me suis levée plus tard que d'habitude, j'ai fait ma séance beaucoup plus tard, et j'ai eu la tête qui tournait toute la journée.
A ce moment-là, j'ai commencé à réfléchir et à chercher à en savoir plus.
J'ai trouvé la manière de procéder pendant les vacances de Noël: rester devant la lampe pendant 1 à 2h, et avancer l'heure de réveil progressivement, par 1/2 h jusquà l'heure de réveil souhaitée, et faire la séance à l'heure désirée pendant au moins 3-4 semaines, WE compris.
Et ça, c'est le problème: se lever le dimanche, quand il fait noir, qu'il fait pas trop chaud dans la maison (parce que le prix du mazout l'an passé ),
que toute la famille est au chaud sous la couette (même le chien ne se levait pas, pire, quand je me levais,il prenait ma place le salaud, en se faisant protéger par son maîmaître) et se retrouver comme un cornichon devant sa lampe, ben c'est pas évident.
J'ai essayé de zapper le dimanche, mais ça n'allait pas bien.
Donc, contrainte et forcée, mais pas ravie du tout, je l'ai fait et ça a très bien marché, mais ce n'est pas le meilleur de mes souvenirs.
Je vais devoir recommencer cette année, et ça ne me réjouis pas DU TOUT!
Par contre je dois bien avouer que j'ai été plus à l'aise à 9h du matin au mois de février, qu'à la même heure au mois de juin, mais à ce moment-là, je n'ai pas utilisé ma lampe pour me remettre à l'heure, et j'aurais dû.
Je vais essayer cette année.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Luminothérapie : lampe

Revenir en haut Aller en bas

Luminothérapie : lampe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2 Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petites magies ::  ::   :: Pour être bien dans son corps et dans sa tête :: Thérapies, médecines, méthodes et alternatives -