écologie, simplicité, fait-maison
 
Port. 3 col.FAQPublicationsAccueilS'enregistrerLe Grimoire LPMConnexion

Et la série de savons continue !
A voir et à revoir, c'est par ici !
Et la 7ème Gazette..

... est à lire par là !




[Article] Manger moins de viande , c'est bon pour la planète

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur Message
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24103

MessageSujet: [Article] Manger moins de viande , c'est bon pour la planète Jeu 18 Aoû 2011 - 11:59

Rappel du premier message :

http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/12/22/manger-moins-de-viande-pour-sauver-la-planete_1283941_3244.html#ens_id=1560676 a écrit:
L'élevage, accusé de nuire à l'environnement, riposte
LEMONDE | 22.12.09 | 14h07 • Mis à jour le 28.07.11 | 15h10

Manger moins de viande, c'est bon pour la planète. Impossible d'ignorer le message : la consommation de produits carnés a fait, à l'occasion du sommet de Copenhague sur le climat, l'objet d'attaques inédites.

L'ancien Beatles Paul McCartney a ouvert les hostilités en appelant, début décembre, depuis la tribune du Parlement européen, à ne pas en consommer un jour par semaine. Plusieurs personnalités françaises, dont les politiques Corinne Lepage et Yves Cochet, l'écologiste Allain Bougrain-Dubourg et le botaniste Jean-Marie Pelt, ont observé à Copenhague une "grève de la viande". Leur message : l'industrie de l'élevage est une "aberration" qui produit des dégâts considérables sur l'environnement. Un repas avec viande et produits laitiers équivaut, en émissions de gaz à effet de serre, à 4 758 km parcourus en voiture, contre 629 km pour un repas sans produits carnés ni laitiers. Pour protéger la planète, il est donc aussi efficace - sinon plus - de se priver de viande que de rouler à vélo ou de baisser le chauffage.

L'élevage est, de fait, responsable de 18 % des émissions totales de gaz à effet de serre, davantage que les transports, selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Il est, de plus, responsable d'autres dégradations : pollution des eaux, érosion des sols, perte de biodiversité...

La production de viande capte en outre des ressources considérables en terres et en eau. Elle mobilise 70 % des terres arables. Environ 9 % des quantités d'eau douce consommées chaque année y sont consacrées.

Dans toutes leurs projections, les experts désignent l'augmentation de la demande de viande comme un des principaux facteurs des pénuries à venir. Or la consommation de produits carnés connaît une croissance fulgurante. Relativement stable dans les pays développés (autour de 80 kg par an et par habitant), elle augmente fortement dans les pays en développement, à mesure que la population croît, mais aussi que l'urbanisation et les revenus progressent.

"La viande est un signe extérieur de richesse", commente Fabrice Nicolino, auteur de Bidoche (éd. Les liens qui libèrent), un réquisitoire contre l'industrie de l'élevage publié en septembre. "En consommer démontre l'accès à un statut social privilégié." Sa consommation devrait passer, dans les pays en développement, de 28 kg par an et par habitant en moyenne aujourd'hui à 37 kg en 2030.

Il faut entre trois et neuf calories végétales, selon les espèces, pour produire une calorie animale. Déjà, quelque 40 % des céréales cultivées dans le monde sont destinées à alimenter le bétail. Selon les projections de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), pour répondre à la demande, la production mondiale de viande devra doubler d'ici à 2050, passant de 229 à 465 millions de tonnes.

"Où ferons-nous pousser les céréales pour nourrir tous ces animaux ?, interroge M. Nicolino. Si la tendance se poursuit, on peut s'attendre à avoir une concurrence entre alimentation animale et humaine." D'où la baisse de consommation prônée par les détracteurs de la viande. Selon ceux-ci, cela aurait, en outre, des avantages pour la santé, car la viande accroît le risque de maladies cardio-vasculaires, d'obésité et de diabète.

L'interprofession bovine a vite riposté à ce feu nourri de critiques, par le biais d'une page de publicité dans la presse. Elle met en avant plusieurs arguments. Tout d'abord, dans la majorité des élevages en France, les vaches sont nourries à l'herbe, un mode d'élevage respectueux de l'environnement, qui ne concurrence pas l'alimentation humaine et permet de séquestrer du carbone.

La consommation de viande dans le pays est, par ailleurs, en baisse : elle est passée de 150 grammes par jour en 1999 à 117 grammes en 2007. "Certaines catégories de la population n'en mangent pas assez, comme les femmes et les personnes âgées", commente Pascale Hébel, du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc).

Le Centre d'information des viandes (CIV) souligne, de son côté, que la viande fournit des nutriments indispensables (fer, vitamine B12, zinc, sélénium). Le gouvernement recommande d'ailleurs, dans le cadre du programme national nutrition santé, de consommer de la viande, du poisson ou des oeufs une à deux fois par jour, tout en alertant sur les dangers de la consommation de viande grasse.

"L'homme ne serait pas devenu ce qu'il est s'il n'était pas omnivore", s'insurge Louis Orenga, président du CIV, qui voit dans cette campagne "une utilisation d'arguments environnementaux pour promouvoir le végétarisme". C'est effectivement l'Association végétarienne de France (AVF) qui est à l'origine de la grève de la viande de Copenhague. Paul McCartney et Rajendra Pachauri, président du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC), qui a soutenu son appel, sont tous deux végétariens.

"L'alimentation a une dimension psychologique importante, explique Alain Méry, président de l'AVF. L'argument environnemental parle plus aux gens que la défense des animaux, qui est culpabilisante." Selon M. Méry, les réticences sur le sujet restent cependant "très fortes" en France. M. Orenga, lui, voit dans la campagne du "jour sans viande" une menace. "Les politiques continueront-ils à soutenir financièrement une activité dont le grand public est persuadé qu'elle pollue et est dangereuse pour la santé ?", s'interroge-t-il.

A la FAO, sans recommander la diminution de la consommation de viande dans les pays du Nord, les experts prônent "une stratégie de réduction des émissions de gaz à effet de serre visant l'élevage de manière spécifique", affirme l'économiste Pierre Gerber, parlant au nom de l'organisation. "Les modes de production vont devoir changer, sans quoi la croissance de la production se fera au prix d'atteintes très importantes à l'environnement", poursuit-il.

Des recherches sont en cours pour réduire la production de méthane par les ruminants. Des scientifiques de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) sont parvenus à faire baisser leurs émissions d'un tiers en intégrant dans les rations de l'huile de lin. Un chercheur de l'université du Missouri, Monty Kerley, affirme qu'une sélection génétique rigoureuse permettrait de diminuer la ration alimentaire des vaches de 40 %. Des changements de méthodes culturales permettraient aussi de stocker davantage de carbone dans les sols.

Reste à savoir si ces techniques seront suffisantes, et si tous les paysans du monde, y compris les plus petits, auront la volonté et les moyens de les mettre en oeuvre. L'élevage fait vivre un milliard de personnes pauvres dans le monde.
Gaëlle Dupont
Article paru dans l'édition du 23.12.09
"L'élevage fait vivre un milliard de personnes pauvres dans le monde" ouaou... p'têt qu'en faisant autre chose, ces personnes vivraient moins pauvres
(c'est juste que cette phrase sonne bizarrement non ?)

Bon ben voilà... entre ceux qui disent que l'élevage est responsable de nombreux moins et qu'on devrait manger moins de viande (entre autres pour diminuer la part de l'élevage dans le monde) et ceux qui ont peur de changer les habitudes ("Il faut manger de la viande" ou plutôt : "Les politiques continueront-ils à soutenir financièrement une activité dont le grand public est persuadé qu'elle pollue et est dangereuse pour la santé ?" ) il y a comme un certain décalage de raisonnement non ?

Je ne suis pas contre le fait de manger de la viande... mais je me porte contre la "sur"exploitation de l'animal, l'élevage sous sa forme barbare et le gaspillage dont on ne parle pas dans le sujet... Combien de viande jetée ? Combien d'animaux élevés pour la poubelle ? Combien de personnes vivant de l'élevage qui n'y "arrivent" pas ?
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)


Dernière édition par matali le Mar 2 Oct 2012 - 14:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sandalette
neutre
neutre


Date d'inscription : 18/08/2009
Nombre de messages : 2204

MessageSujet: Re: [Article] Manger moins de viande , c'est bon pour la planète Mar 4 Sep 2012 - 15:21

Hélas oui c'est désespérant que ça continue alors que c'est tellement évident… excusez-moi si je déborde du sujet mais j'ai besoin (trop dégoûtée) de faire un commentaire plus global

Nous les humains sommes aujourd'hui si nombreux (et combien serons-nous dans l'avenir ?) que nous dévorons notre planète, du sous-sol au contenu des mers/océans ainsi qu'au vivant de sa surface, végétal et animal

Et ceci apparemment sans aucune conscience que notre vie dépend à 100 % de cet environnement que nous dévorons quotidiennement… on prétend (j'ai de sérieux doute d'ailleurs sur ce sujet) qu'homo sapiens est le seul représentant du monde animal à pouvoir se projeter dans l'avenir. Ah oui ?

Et le vivant que nous n'avons pas encore dévoré est parqué dans des espaces sauvages de plus en plus restreints et souvent contaminés par la pollution que nous provoquons

Et comme si la pression démographique que nous exerçons ne suffisait pas, nous ne tirons aucun enseignement des drames que nous provoquons. Un exemple : dans les zones irradiées massivement par l'accident de Tchernobyl, la vie sauvage aussi bien végétale qu'animale a repris ses quartiers si bien qu'en apparence cette partie de la planète a de nouveau l'aspect qu'elle avait avant l'industrialisation. Et bien il est aujourd'hui prévu d'y enfouir des déchets nucléaires provenant de toute la planète, tant qu'à faire puisque la zone est déjà radioactive !

Il y a 30 ans j'étais déjà révoltée que des immensités soient consacrées à l'élevage destiné au gavage des populations favorisées, alors que les pauvres peu ou mal nourris auraient eu largement de quoi manger si on y avait fait de l'agriculture à la place

Alors aujourd'hui…
Revenir en haut Aller en bas
Douce Jacinthe
jardinier-ère
jardinier-ère


Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 35
Féminin
Localisation : A la campagne :-)
Nombre de messages : 2578

MessageSujet: Re: [Article] Manger moins de viande , c'est bon pour la planète Mer 5 Sep 2012 - 12:56

J'ai lu récemment cet article:



Citation :
TOUS VEGETARIENS EN 2050 ??Si les pays développés connaissent l'urgence à réduire la consommation de viande, peu imaginent adopter dans les prochaines décennies un régime végétarien quasi-généralisé. C'est pourtant la réalité qui attend la population mondiale d'ici à 2050 afin d'éviter des pénuries alimentaires catastrophiques et des déficits en eau considérables, si l'on en croit une étude du Stockholm International Water Institute, citée par le Guardian.

Aujourd'hui, à l'échelle de la Terre, les 7 milliards d'hommes tirent en moyenne 20 % de leurs apports en protéines de produits d'origine animale. Mais d'ici à 2050, ce chiffre devrait tomber à 5 %, pour nourrir deux milliards d'êtres humains supplémentaires.

"Il n’y aura pas suffisamment d’eau disponible sur nos terres agricoles pour produire de la nourriture pour une population qui devrait atteindre 9 milliards d'habitants en 2050, si nous suivons les tendances alimentaires actuelles dans les pays occidentaux", justifient les auteurs du rapport, publié à l'occasion de la conférence mondiale annuelle sur l’eau, alors que les prix des denrées alimentaires ont grimpé de 50 % sur les marchés internationaux depuis juin, en raison des sécheresses sévères aux Etats-Unis et en Russie, et de la faiblesse des pluies de mousson en Asie.

Les Nations unies ont calculé que le monde aura besoin d'augmenter sa production alimentaire de 70 % d'ici le milieu du siècle pour répondre à la demande galopante. Or, "un milliard de personne souffrent déjà de faim, et 2 milliards de malnutrition, en dépit d'une production alimentaire par habitant qui ne cesse d'augmenter, poursuivent les scientifiques. Avec 70 % de toute l'eau douce disponible déjà destinée à l'agriculture, produire plus de nourriture pour nourrir 2 milliards de personnes supplémentaires aggravera de manière non soutenable la pression sur l'eau disponible et sur la terre."

La production de viande nécessite en effet non seulement de l'espace et des ressources – 30 % des terres habitables de la planète sont utilisées pour nourrir les animaux, selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) –, mais aussi beaucoup d'eau pour faire pousser les cultures destinées à l'alimentation du bétail. Selon l'étude, les régimes riches en protéines animales engloutissent cinq à dix fois plus d'eau que ceux végétariens. Un kilo de bœuf nécessite ainsi 15 500 litres d'eau, un kilo de porc, 4 900 litres, le poulet, 4 000 litres, et le riz, 3 000 litres, selon une autre étude parue en février. Or, 1,1 milliard de personnes n'ont actuellement pas accès à une source d'eau salubre, selon l'Organisation mondiale de la santé, et 800 millions à l’eau potable, d'après les Nations unies.

D’après les scientifiques, le végétarisme serait donc une façon d’augmenter la quantité de ressources naturelles disponibles pour produire plus de nourriture. Réussir à nourrir toute la planète nécessitera également d'éliminer le gâchis alimentaire (actuellement, 30 % de la nourriture est perdue ou jetée chaque jour) et d'augmenter les échanges entre les pays qui ont un surplus et ceux qui ont un déficit de nourriture. Enfin, la suspension temporaire ou la révision des mandats de production pour les biocarburants, actuellement en place dans de nombreux pays, est une option à considérer, selon José Graziano da Silva, directeur général de la FAO, qui avait publié une tribune dans Le Monde lundi.

La question du végétarisme n'est toutefois pas totalement tranchée. Certains experts estiment ainsi que les végétariens des pays développés ne consommeraient pas beaucoup moins de ressources que les omnivores modérés. Le Fonds mondial pour la nature a ainsi publié, en 2010, un rapport sur l’impact de la production alimentaire, qui soulignait que les substituts à la viande, comme les aliments faits de soja importé, pourraient en fait utiliser plus de terres cultivables que leurs équivalents en viande ou produits laitiers.


Promouvoir le végétarisme est une chose difficile dans des pays où, traditionnellement, la viande tient une grande place. Ce qu'il faudrait, c'est promouvoir le végétarisme ou la diminution drastique de la consommation de viande de manière agréable et ludique. Par exemple des associations pourraient offrir gratuitement des livres de cuisine végétarienne, des repas végétariens de dégustation... Si ces associations ont les subsides pour faire cela... Un repas végétarien peut être littéralement délicieux ! J'en ai déjà fait souvent, et entre autre de la cuisine indienne... Cela me plairait beaucoup de promouvoir le végétarisme de manière ludique si j'en avais l'occasion... Ou la diminution de consommation de viande...

Je trouve que chez moi, on mange trop de viande... Mais je déménage ce mois-ci, ce sera l'occasion de cuisiner par moi-même. Quand je vis seule, je cuisine souvent très peu de viande...


_________________
Ta musique est Noire
Ta voiture est japonaise
Ta pizza est italienne
Ton café est brésilien
Tes lettres sont latines
Tes chiffres sont arabes...

Comment peux tu dire que ton voisin est un étranger!!!??
Revenir en haut Aller en bas
Melhia
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 35
Féminin
Localisation : Région Parisienne
Nombre de messages : 5922

MessageSujet: Re: [Article] Manger moins de viande , c'est bon pour la planète Jeu 6 Sep 2012 - 10:07


........Ce n'est pas demain la veille vu que dans les cantines scolaires, les repas végétariens sont mêmes interdits désormais....^^

LIRE ICI

_________________
ICI figure un blog d'infos sur tout pleins de choses qu'on ne nous dit pas forcément
(Sur les produits laitiers : aident-ils vraiment à consolider nos os ? Sur certains additifs alimentaires qui foutent en vrac notre sensation de satiété, sur les différents labels alimentaires et leur réel gage de qualité, en passant par les soit-disant bienfaits du tofu ou encore des compléments alimentaires...)...
donc si ça vous intéresse, n'hésitez pas à aller faire une p'tite visite sur mes pages !
----------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
flor
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 02/03/2007
Age : 41
Féminin
Localisation : Drôme
Nombre de messages : 1990

MessageSujet: Re: [Article] Manger moins de viande , c'est bon pour la planète Jeu 6 Sep 2012 - 10:30

A la crèche où va Louloute, il y a des petits musulmans.
Pas de viande hallal pour eux mais absence de viande dans leur plateau compensée par un laitage en plus.

Interdire les repas végétariens à la cantine, c'est aussi un manque d'ouverture, on aurait pu permettre une fois ou deux par semaine !
Revenir en haut Aller en bas
Douce Jacinthe
jardinier-ère
jardinier-ère


Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 35
Féminin
Localisation : A la campagne :-)
Nombre de messages : 2578

MessageSujet: Re: [Article] Manger moins de viande , c'est bon pour la planète Jeu 6 Sep 2012 - 10:40

Bonjour !

Oui, je trouve que c'est inadmissible de restreindre le choix des citoyens qui décident de vivre comme végétariens. On doit respecter la libre conviction de chacun...

Mais ce dont je parle, ce n'est pas des cantines. Je parle de promouvoir le végétarisme auprès des particuliers, car il n'est pas rare que des particuliers mettent de la viande à chaque repas à la maison... Diminuer cette consommation serait aussi une bonne chose...

Mais par ailleurs, il faudrait aussi trouver le moyen d'avoir un système économique fiable sans devoir compter sur l'industrie de la viande...
_________________
Ta musique est Noire
Ta voiture est japonaise
Ta pizza est italienne
Ton café est brésilien
Tes lettres sont latines
Tes chiffres sont arabes...

Comment peux tu dire que ton voisin est un étranger!!!??
Revenir en haut Aller en bas
flor
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 02/03/2007
Age : 41
Féminin
Localisation : Drôme
Nombre de messages : 1990

MessageSujet: Re: [Article] Manger moins de viande , c'est bon pour la planète Jeu 6 Sep 2012 - 10:48

C'est pas facile de diminuer la viande, je trouve. J'ai l'impression que c'est comme une drogue !
Ici on en mange deux fois par semaine habituellement.

En vacances chez nos deux familles, viande matin et soir tous les jours. Tu me diras, on n'est pas obligé d'en prendre ! Mais je dois avouer, "ça fait plaisir"... Les derniers jours de vacances, je ne prends plus de viande le soir et je réduis mes portions du midi car je commence à avoir des petits boutons...
Et quand on revient chez nous, j'ai l'impression d'être en manque de viande. Ca me fait ça chaque année, à chaque fois que nous partons chez nos deux familles.

Mon beau-frère qui est un viandard invétéré, ne se sent pas rassasié quand nous cuisinons sans viande même s'il trouve que c'est bon !
Revenir en haut Aller en bas
Douce Jacinthe
jardinier-ère
jardinier-ère


Date d'inscription : 14/04/2009
Age : 35
Féminin
Localisation : A la campagne :-)
Nombre de messages : 2578

MessageSujet: Re: [Article] Manger moins de viande , c'est bon pour la planète Jeu 6 Sep 2012 - 10:55


Je trouve que c'est déjà très bien ce que tu tentes de faire: deux fois par semaine de la viande, et le restant du temps végétarien... Dans ma famille, il y a de la viande ou des produits de la mer quasiment tous les jours... Et quand on s'y habitue, on ressent comme un "manque", c'est pour cela qu'il ne faut pas devenir végétarien du jour au lendemain, mais éléminer progressivement la viande de nos assiettes...

Ma mère me fait la petite tête de coupable quand je lui dis que cela consomme beaucoup de ressources de la planète et que je lui montre l'article que je vous ai posté ici... Elle est consciente de ce problème mais est débordée par son travail et ne trouve pas ça simple de changer ses habitudes.

Je pense que beaucoup de gens sont dans ce cas, et que pour ceux qui sont débordés, cela les aiderait beaucoup d'être soutenus par des associations pour changer leurs habitudes.

_________________
Ta musique est Noire
Ta voiture est japonaise
Ta pizza est italienne
Ton café est brésilien
Tes lettres sont latines
Tes chiffres sont arabes...

Comment peux tu dire que ton voisin est un étranger!!!??
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24103

MessageSujet: Re: [Article] Manger moins de viande , c'est bon pour la planète Jeu 6 Sep 2012 - 11:16

flor a écrit:
(...)Mon beau-frère qui est un viandard invétéré, ne se sent pas rassasié quand nous cuisinons sans viande même s'il trouve que c'est bon !
Je connais ça... Mais l'idée, le fait de voir les autres faire, le fait de manger des produits sans viande aident à faire évoluer les mentalités. Je ne pense pas que le régime végétarien soit l'objectif à atteindre pour tous (voir le sujet "profilage alimentaire") mais la conscience oui.

Il me semble que ceux qui ont envie de diminuer leur consommation de viande ont un besoin insatisfait... au début. Le fromage devient un substitut et puis petit à petit, le fromage diminue aussi. On a beau faire, on est des animaux omnivores et les habitudes, les envies, les besoins... sont à prendre en compte dans notre alimentation.
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Mokoko
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 29/08/2012
Age : 22
Féminin
Localisation : Canada
Nombre de messages : 9

MessageSujet: Re: [Article] Manger moins de viande , c'est bon pour la planète Lun 17 Sep 2012 - 23:31

sandalette a écrit:
Hélas oui c'est désespérant que ça continue alors que c'est tellement évident… excusez-moi si je déborde du sujet mais j'ai besoin (trop dégoûtée) de faire un commentaire plus global

Nous les humains sommes aujourd'hui si nombreux (et combien serons-nous dans l'avenir ?) que nous dévorons notre planète, du sous-sol au contenu des mers/océans ainsi qu'au vivant de sa surface, végétal et animal

Et ceci apparemment sans aucune conscience que notre vie dépend à 100 % de cet environnement que nous dévorons quotidiennement… on prétend (j'ai de sérieux doute d'ailleurs sur ce sujet) qu'homo sapiens est le seul représentant du monde animal à pouvoir se projeter dans l'avenir. Ah oui ?

Et le vivant que nous n'avons pas encore dévoré est parqué dans des espaces sauvages de plus en plus restreints et souvent contaminés par la pollution que nous provoquons

Et comme si la pression démographique que nous exerçons ne suffisait pas, nous ne tirons aucun enseignement des drames que nous provoquons. Un exemple : dans les zones irradiées massivement par l'accident de Tchernobyl, la vie sauvage aussi bien végétale qu'animale a repris ses quartiers si bien qu'en apparence cette partie de la planète a de nouveau l'aspect qu'elle avait avant l'industrialisation. Et bien il est aujourd'hui prévu d'y enfouir des déchets nucléaires provenant de toute la planète, tant qu'à faire puisque la zone est déjà radioactive !

Il y a 30 ans j'étais déjà révoltée que des immensités soient consacrées à l'élevage destiné au gavage des populations favorisées, alors que les pauvres peu ou mal nourris auraient eu largement de quoi manger si on y avait fait de l'agriculture à la place

Alors aujourd'hui…

+1

J'ai toujours pensée la même chose...
Revenir en haut Aller en bas
sylfaenne
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 48
Féminin
Localisation : Auvergne
Nombre de messages : 420

MessageSujet: Re: [Article] Manger moins de viande , c'est bon pour la planète Sam 4 Mai 2013 - 17:25

Un petit ouvrage "No steak" qui prône le végétarisme...

Pour ma part, je ne bannis pas la viande totalement : 1 jour et demi sans viande et je me sens plus légère, moins empâtée mais la famille n'est pas prête à penser sérieusement la chose...

Je continue la "bataille" mais je n'irai pas jusqu'à un végétarisme poussé, de temps en temps un bon petit steak de poivre concocté par mon boucher préféré me fait craquer...

Quant à la consommation d'eau, attention à ce que l'on cultive en matière de légumes et autres céréales quand c'est cultivé à l'échelle mondiale...

Tout est dans l'équilibre...

_________________
"La vie est ce que tu en fais, alors n'accuse jamais qui que ce soit d'autre pour l'état dans lequel tu es mais sache que tu en es responsable"  (Eileen Caddy)

https://sylfaenne.wordpress.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Article] Manger moins de viande , c'est bon pour la planète

Revenir en haut Aller en bas

[Article] Manger moins de viande , c'est bon pour la planète

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2 Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petites magies ::  ::   :: Actualités, informations, réflexions, actions, luttes :: Actualités sur la santé, le bien-être et l'alimentation -