écologie, simplicité, fait-maison
 
Port. 3 col.FAQPublicationsAccueilS'enregistrerLe Grimoire LPMConnexion

Et la série de savons continue !
A voir et à revoir, c'est par ici !
Et la 7ème Gazette..

... est à lire par là !




monopole sur le vivant par MONSANTO et co !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
abeilles82
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 08/08/2011
Age : 35
Masculin
Localisation : monteynard
Nombre de messages : 421

MessageSujet: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Ven 30 Sep 2011 - 19:17

Rappel du premier message :

lien à copier coller

http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/brevets-plantes-animaux-376.html
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo


Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23967

MessageSujet: david contre monsanto Sam 22 Sep 2012 - 12:39

http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/david-contre-monsanto-36314 a écrit:
David contre... MONSANTO !
Imaginez qu'une tempête balaie votre jardin et qu'à votre insu et sans votre consentement, des graines étrangéres génétiquement modifiées s'introduisent dans le potager que vous choyez depuis des années.

Quelques jours après, des représentants d'une multinationale frappent à votre porte, réclament tous vos légumes et portent plainte contre vous pour utilisation illégale de semences patentées en exigeant le paiement d'une amende de 20'000 euro.
Et le tribunal donne, en plus, raison à la multinationale.

Mais vous résistez...



Cette anecdote n’a malheureusement rien de fictif. C’est une réalité amère, à l’échelle mondiale et en particulier pour les canadiens Percy et Louise Schmeiser, détenteurs du Prix Nobel alternatif, qui se battent depuis 1996 contre le chimiste et fabricant de graines Monsanto.

Environ trois quart récoltes mondiales de plantes génétiquement modifiées sont issues des laboratoires Monsanto, une multinationale américaine à laquelle on doit les tristes inventions du DDT, du PCB et de l’agent orange.

Monsanto ne recule devant rien pour contrôler la chaîne de production allant des champs jusqu’à l’assiette du consommateur. C’est ce qu’ont vécu les agriculteurs Troy Rush, David Runyon et Marc Loiselle ainsi que milliers d’autres paysans dans le monde.

Ceux-ci ne luttent pas seulement contre Monsanto pour survivre en tant que paysans mais également pour pour la liberté d’expression et le droit de propriété.

Pourtant, c’est surtout l’avenir de leurs enfants et petits-enfants qu’ils se sont engagés, pour que ces derniers puissent grandir dans le monde exempt de nourriture génétiquement modifiée.

Ce film est porteur d’espoir : Pour tous les individus qui craignent de ne pas faire le poids face au monde de la politique, de la finance et aux multinationales. "David contre Monsanto" nous prouve le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Magakitu
neutre
neutre


Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 28
Féminin
Localisation : Lübeck
Nombre de messages : 3

MessageSujet: Monsanto Ven 7 Déc 2012 - 23:52

Edit modération : sujet fusionné

bonjour,

ici, une pétition contre le soja OGM de Monsanto.
lien : https://www.sauvonslaforet.org/petitions/889/monsanto-stop-a-l-importation-de-soja-ogm

Une surface de forêt équivalente aux Pays-Bas est défrichée chaque année pour le soja en Amérique du Sud. Les soja et maïs transgéniques qui y sont cultivés sur 45 millions d'hectares à travers l'Argentine, le Brésil et le Paraguay proviennent d'une seule entreprise : Monsanto
Monsanto = semence transgénique + herbicide

Mais ce n'est pas tout, car la société Monsanto commercialise aussi le désherbant Roundup. Si les plantes génétiquement modifiées survivent aux pulvérisations de cet herbicide total à base de glysophate, la végétation restante meurt, les animaux, sols et cours d'eau sont contaminés par le cocktail toxique de Monsanto.

Pire, les plantations s'étendant jusqu'aux zones habitées, nombre de personnes tombent malades dont certaines succombent aux poisons pulvérisés. Des scientifiques font le lien entre le Roundup et l'extinction des amphibiens dans le monde.

Mais la nature s'adapte. Dans les champs de cultures OGM, insectes et mauvaises herbes deviennent résistant aux biocides. Les experts ne sont pas surpris par cette conséquence inévitable de pratiques allant à l'encontre des principes de la Nature. Le système est pervers car il conduit à utiliser encore davantage de produits chimiques toujours plus toxiques.
Le soja OGM de Monsanto dans nos assiettes

Les OGM sont rejetés par la grande majorité de la population européenne. Pourtant, quasiment tout le monde y a affaire quotidiennement mais souvent sans le savoir. En effet, 35 millions de tonnes de soja transgénique de Monsanto sont importés chaque année en Europe pour nourrir les volailles, cochons et bovins des élevages industriels.

Veuillez signer notre pétition réclamant au gouvernement et à l'Union Européenne de mettre fin aux importations de soja.
Revenir en haut Aller en bas
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 12
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8223

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Sam 8 Déc 2012 - 8:54

merci Magakitu pour le lien de la pétition et les infos.
Beaucoup de sujets ont déjà été abordé sur le forum, ce serait bien d'utiliser le bouton "recherche" afin de ne pas multiplier les sujets doublons. Merci beaucoup.
_________________
" Il n'y a point de chemin vers le bonheur : le bonheur c'est le chemin." Lao Tseu

"Gardons nous d'envier les situations les plus hautes, car une cime peut n'être que le bord d'un gouffre. (...)

(...) Existe-t-il une toute-puissance qui ne soit pas menacée d'effondrement et des violences d'un maître ou d'un bourreau ? (...) En une heure de temps, on peut passer du trône aux pieds d'un vainqueur (...) Garde en tête que toute condition est exposée à des revirements et que tout ce qui affecte autrui est susceptible de t'atteindre."

Extraits de De la tranquillité de l'âme de Sénèque



impossible
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23967

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Mar 1 Jan 2013 - 11:36

Comment l'Inde sert de laboratoire à Monsanto (entre autres) pour sa filière "coton Maiko" : dépendance aux graines OGM, pollution environnementale (difficile de trouver des graines non contaminées), surépandage des pesticides de la marques, tactiques commerciales douteuses, rendements inférieurs aux prévisions, absence de qualité promise, surrendettement et finalement suicides des agriculteurs.

Aujourd'hui de nombreuses graines de coton Maiko sont interdites par le gouvernement dans certains états indiens mais les revendeurs restent confiants, ils ont raison : les graines de Monsanto continuent à se vendre...
Une lueur d'espoir quand même car l'Inde combat Monsanto et le coton est la seule culture (encore) autorisée.
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23967

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Mar 26 Mar 2013 - 21:04

Une victoire supplémentaire... et le monde ne pourra plus vivre sans Monsanto.
Le sénat passe la loi de protection de Monsanto donnant à Monsanto plus de pouvoir que le gouvernement des Etats-Unis !!!

On peut résumer :
Citation :
(...)il n’y a plus qu’un veto présidentiel pour l’empêcher d’être mis en application.

(...) la section 735 de cette loi donne en fait à Monsanto une immunité contre les cours fédérales de justice concernant toute révision de quelque culture génétiquement modifiée que ce soit étant pensée être dangereuse. Sous cette section, les cours de justice ne pourront plus arrêter Monsanto de continuer à planter des OGM qui sont pensés être, même par le gouvernement, dangereux pour la santé ou l’environnement. (...)

(Mais au fait, c'est qui Monsanto ?
Je viens de regarder, je ne savais pas : John Francis Queeny
Et dès le départ, il a fabriqué des salop...ies comme de l'édulcorant pour "une petite socité en développement" qui fait dans la boisson noire et gazeuse
http://fr.wikipedia.org/wiki/Monsanto )
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
violette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 49
Féminin
Localisation : où il fait trop froid l'hiver et trop chaud l'été
Nombre de messages : 11115

MessageSujet: monsanto Mar 26 Mar 2013 - 21:18

pffffff pfffff et repfffff ....


_________________

bonne journée  violette
 
Les gens les plus heureux n'ont pas tout ce qu'il y a de mieux ...ils font juste de leur mieux avec tout ce qu'ils ont .

Heureux les esprits fêlés ...car ils laissent passer la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
abeilles82
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 08/08/2011
Age : 35
Masculin
Localisation : monteynard
Nombre de messages : 421

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Sam 30 Mar 2013 - 10:28

ma santé oui, monsanto NON, un petit film de 6 minutes environ à voir !

http://youtu.be/_fZ0HzpCzoQ

Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23967

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Mar 9 Avr 2013 - 22:01

http://www.infogm.org/spip.php?article5374 a écrit:
OGM - Pas de veto de Barack Obama contre le « Monsanto protection act »
par Christophe NOISETTE , avril 2013

Après le vote par le Congrès de la loi cadre H.R. 933 [1] sur les dépenses du gouvernement étatsunien (en anglais : Consolidated and Further Continuing Appropriations Act, 2013), cette loi controversée vient d’être signée par le Président Obama, signifiant son adoption finale et définitive. Cette loi de 78 pages porte donc sur les dépenses du gouvernement - dont les dépenses liées à l’agriculture. Concrètement, elle a été adoptée pour dégager un budget provisoire pour l’année en cours, le temps de continuer les négociations entre les démocrates et les républicains sur le budget général. Mais dans cette loi, a été introduite, de façon insidieuse, la section 735 qui permet au ministère de l’Agriculture de ne pas prendre en considération des décisions de justice [2]. De façon insidieuse, car de nombreux congressistes n’avaient pas remarqué ce cheval de Troie de l’industrie biotechnologique. Et pernicieuse, car il était en effet difficile pour Obama de ne pas signer cette loi dont l’objectif était de ne pas bloquer le fonctionnement du gouvernement. Imposer son veto aurait relancé certains débats et blocages sur des questions plus générales. La stratégie des entreprises de biotech était donc très efficace. Introduire cinq lignes problématiques dans un ensemble cohérent, qui a demandé des mois de débat pour arriver finalement à un consensus, a payé.

Précisons aussi qu’à plusieurs reprises des tribunaux avaient suspendu des autorisations accordées à des plantes génétiquement modifiées (PGM) par le ministère de l’Agriculture, comme la betterave GM [3] et la luzerne GM [4]. Cette clause ne vise donc pas un problème hypothétique.

A sa décharge, le sénateur Blunt précise plusieurs points : d’une part, il s’agit d’une loi temporaire valable jusqu’à l’adoption finale du budget (le texte parle du 30 septembre 2013) et d’autre part, cette loi ne permet d’outrepasser une décision de justice que pour un an seulement. Autrement dit, si un agriculteur cultive une plante GM légalement adoptée, et qu’en cours de saison, cette dernière vient à être interdite par une Cour de justice, alors l’agriculteur pourra malgré le jugement, récolter et vendre sa production. « Cette loi ne donne qu’une protection d’un an », souligne le Sénateur. Mais pour les opposants aux OGM et à cette loi provisoire, un an c’est suffisant pour endommager sérieusement l’environnement... A noter que le Sénateur Blunt a reçu de la part de l’entreprise Monsanto plus de 64 000 dollars US pour ses campagnes électorales entre 2009 et 2012 [5]. En tout, depuis le début de sa carrière, en 1989, ce Sénateur a reçu 83 250 dollars US de Monsanto, mais aussi de la part de groupes de lobby proches des industries de biotech. Selon le Center for Responsive Politics, il a reçu depuis 1989 près de 1,5 Millions de dollars US de la part d’entreprises liées à l’agrobusiness et 1,6 millions de dollars US de la part d’agences de lobby ou de conseillers juridiques. A titre indicatif, Monsanto, au cours de la dernière élection, a financé 55 députés et 24 sénateurs (principalement républicains, mais pas uniquement), pour un montant total de 316 000 US$.

Pour les opposants à cette loi de protection des intérêts de Monsanto, l’introduction de cette clause dans une loi à durée limitée a pour but de créer un précédent qui permettra, plus tard, de justifier son transfert dans d’autres lois. Il s’agit en quelque sorte d’un exercice de lobby, pour tester la porosité du Congrès. Exercice réussi...

_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23967

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Dim 14 Avr 2013 - 10:36

C'est toujours la même histoire. Ou comment Monsanto profite des pays pauvres...
(et quand on sait qu'il règne aussi sur les riches...)
http://www.bastamag.net/spip.php?page=imprimer&id_article=2992 a écrit:
Biotechnologies
Après le coton, Monsanto cherche à multiplier les OGM en Afrique de l’Ouest

Par Patrick Piro (8 avril 2013)

Le Burkina Faso, l’un des pays les plus pauvres de la planète, a opté pour une variété OGM de Monsanto dans l’espoir de redresser sa filière cotonnière, qui fait vivre trois millions de personnes. Promesses de rendements non tenues, droits de propriété prohibitifs, coton de moindre qualité… Le bilan est plus que mitigé. Qu’importe, Monsanto cherche à étendre son coton OGM et travaille sur des haricots et du sorgho génétiquement modifiés. Certains craignent « une mainmise des biotechnologies » sur les cultures alimentaires.

Le moral remonte, au sein de la filière coton burkinabé : la campagne 2012 vient de s’achever sur une très bonne récolte d’environ 630 000 tonnes. C’est près de 60 % de mieux que la précédente saison. « La production de coton transgénique s’accroît chaque année », affirme Karim Traore, président de l’Union nationale des producteurs de coton (UNPCB), qui regroupe la majeure partie des cultivateurs du pays. Sur 500 000 hectares de coton, environ 55 % auraient reçu cette année des semences OGM.

L’ « or blanc » est vital pour ce pays, premier producteur d’Afrique de l’Ouest : il représente plus d’un tiers du produit intérieur brut et 60 % des recettes d’exportation. Le coton fait vivre indirectement près de trois millions de personnes, un cinquième de la population. Mais depuis peu, cette monoculture s’est retrouvée impuissante face aux ravageurs, devenus résistants aux insecticides classiques. Les autorités ont alors fait le pari du coton transgénique dans l’espoir de surmonter la crise : une variété développée par la firme étasunienne Monsanto et l’Institut de l’environnement et de recherches burkinabé (Inera), intégrant des gènes de la bactérie Bacillus thuringiensis (Bt) produisant des toxines mortelles ou dissuasives pour certains insectes.

Promesses de rendements mirobolants

Au lancement de ce coton « Bt », les autorités prédisent des rendements mirobolants — 45 % de plus qu’en conventionnel ! Mais du laboratoire au champ, les promesses ont pris l’allure de mirages. Dans le petit village de Banwaly, au cœur de la région cotonnière de Bobo-Dioulasso, cinq des huit groupements de producteurs ont adopté le coton Bt. Seydou Cissé lui a consacré ses 4,5 hectares de terre. Son bénéfice annuel, à l’hectare, est de l’ordre de 60 000 francs CFA (90 euros). À peine mieux qu’avec une variété conventionnelle. Parmi les quelques dizaines de paysans rencontrés, aucun n’approche, et de très loin, les rendements vantés. Certains affirment même avoir rapidement lâché la variété OGM en raison de récoltes inférieures aux précédentes. « Nous n’amendons qu’avec du compost naturel, les plants donnaient principalement… des feuilles ! », témoigne Sid Mamadou Sawadogo, à Koumana.

« Sur les plus grandes exploitations, où l’on respecte toutes les préconisations, on obtient jusqu’à 2,7 tonnes à l’hectare, relève Déhou Dakuo, directeur du développement de la production à la Sofitex, la principale des trois sociétés cotonnières du pays, qui contrôle 80 % de la production. Cependant, toutes exploitations confondues le gain de productivité moyen, sur cinq ans, s’élève à environ 15 %. » Dans ce pays très rural, l’un des plus pauvres au monde, 60 % des paysans ne possèdent que de petites parcelles, et travaillent encore à la binette traditionnelle (daba) : leur rendement tourne autour de 500 kg à l’hectare. Le grand bond n’est pas pour eux. « On leur a fait miroiter des perspectives trop optimistes », reconnaît le cadre, qui les renvoie pourtant à leur responsabilité : ils prendraient trop de liberté avec le mode d’emploi du « paquet technologique », selon le jargon de l’agro-industrie.

Du laboratoire à la réalité

Nombre de cultivateurs ont cru pouvoir se passer totalement d’insecticides : travail moins pénible, intoxications réduites, plus de temps pour les cultures vivrières, cet avantage du coton OGM est plébiscité. Or il faut conserver deux aspersions de pesticides sur les six nécessaires en conventionnel — la variété Bt est inefficace contre les « piqueurs-suceurs » (pucerons, cochenilles…). Le coton OGM est aussi exigeant en engrais. Les sociétés cotonnières ont identifié une anomalie généralisée : le détournement d’au moins 30% de l’engrais « coton » vers les parcelles de maïs. « Nous avons eu beau expliquer le préjudice pour le coton, rien à faire ! », soupire Déhou Dakuo.

La stratégie de redressement de l’industrie cotonnière par l’adoption rapide du coton Bt, promue avec enthousiasme par les chercheurs, les sociétés cotonnières et l’État, se heurte à la logique des paysans. Ils sont davantage préoccupés d’assurer leur subsistance que de spéculer sur les revenus d’une culture de rente et de contribuer aux rentrées de devises du pays. C’est aussi la conséquence d’un système de préfinancement spécifique à la filière : la société cotonnière avance tous les intrants aux groupements locaux de producteurs, qui la remboursent quand la récolte leur est payée.

Le coût des droits de propriété intellectuels

« Une majorité de paysans entre dans le circuit du coton dans le but d’accéder à de l’engrais à crédit, intrant coûteux qu’il ne pourraient pas se payer autrement », confirme Aline Zongo, responsable de formation à destination des paysans délivrés par l’ONG africaine Inades [1]. Peu importe à l’agriculteur que sa récolte de coton reste modeste, pourvu qu’elle lui permette en bout de saison de solder son ardoise auprès de la société cotonnière. Si « l’évasion » d’engrais n’est pas un phénomène récent, elle est plus préjudiciable aux rendements avec la variété OGM. De guerre lasse, la Sofitex a récemment consenti à livrer aux groupements de producteurs un surplus d’engrais. Mais seulement pour les cultivateurs qui sèment plus de trois hectares de coton. La moitié d’entre eux en est donc délibérément exclue. La société envisage en contrepartie de les convertir à d’autres cultures de rente, comme le tournesol.

Le malaise principal concerne le pari économique imposé par le modèle Monsanto. Le prix des semences, surtout, reste en travers de la gorge de tous les paysans. En début de saison 2012, le sac, calibré pour ensemencer un hectare, coûtait 27 000 FCFA (41 €) contre 814 FCFA (1,2 €) pour les variétés conventionnelles ! Ces dernières sont certes subventionnées à 80 % par l’État, mais cette aide n’explique pas une telle différence, pas plus que les coûts d’élaboration : depuis peu, les semences OGM ne proviennent plus de Monsanto, mais de champs classiques dédiés à leur multiplication.

Risque financier

L’énorme surcoût provient de la dîme prélevée au titre des droits de propriété intellectuels. Aux États-Unis, le différentiel de prix entre semences conventionnelles et transgéniques n’a cessé de croître pour atteindre un rapport de un à six en 2009, calcule Charles Benbrooke, directeur scientifique de l’US Organic Center. « Le mode de calcul de la valeur ajoutée obtenu par cette innovation tout comme sa répartition laissent songeur », écrivent Camille Renaudin, Hugo Pelc et Julien Opois, auteurs d’une étude sur le coton OGM au Burkina [2].

Au Burkina Faso, sur 27 000 FCFA, Monsanto prélève 28 %. La recherche et d’autres structures professionnelles perçoivent 12 %, et les producteurs 60 % . En théorie… Les parts versés à Monsanto et aux institutions sont fixes. Mais ce qui revient aux paysans est calculé sur le rendement initialement prévu [3] Le gain, pour les producteurs, est en réalité, et fréquemment, trois à quatre fois moins important. « En fait, les producteurs assument le risque financier que comporte cette technologie et tendent à devenir ainsi les principaux gestionnaires des incertitudes inhérentes à leur activité agricole », estiment les chercheurs.

Un coton OGM de moindre qualité

Derrière leur soutien officiel à l’option OGM, les cadres de la filière dissimulent mal une certaine gène. Car les producteurs ont dû assumer d’autres déconvenues que celle des rendements. En 2011, ils se sont mis en grève un peu partout dans le pays, avec violence parfois (destruction de champs, décès d’une personne), pour protester contre le coût élevé des intrants (variétés conventionnelles comprises, concernées par les engrais et les pesticides) mais aussi la faible rémunération du coton. La qualité « burkinabé », habituellement appréciée par les marchés, a été déclassé il y a plusieurs mois car la fibre de la variété OGM est nettement raccourcie. La raison aurait été identifiée : un effet secondaire inattendu de la manipulation génétique, « et en cours de correction par la recherche », assure-t-on à la Sofitex.

Discours dominant, mais que n’endosse cependant pas Maxime Sawadogo, responsable technique à l’UNPCB, qui incrimine en premier lieu les machines d’égrainage des sociétés cotonnières, calées pour les fleurs conventionnelles. Faudra-t-il adapter l’outillage ? En changer — et avec quels fonds ? Et ce n’est pas tout… Le dérèglement climatique, qui perturbe les saisons pluvieuses, complique chaque année la tâche des agriculteurs. « Il n’est plus rare d’avoir à refaire le semis parce qu’il n’a pas levé, d’autant plus que le Bt est sensible à la sécheresse, explique-t-on à Koumana. Il faut alors racheter des sacs. Mais au prix fort quand c’est de l’OGM ! »

Des OGM contaminés par… la nature

Intenable. La filière a finalement obtenu, en 2010, que la redevance de Monsanto soit calculée sur la superficie effectivement cultivée en OGM, et plus sur le nombre de sacs de semences écoulés. Cependant, si les semences « deuxième semis » sont remises gratuitement, ce n’est qu’après constat de l’échec de la première levée. Et la Sofitex en convient : le délai d’intervention est source de préjudice supplémentaire pour les paysans. La filière a également tenté de s’attaquer au prix du sac. « Mais ça ne bouge pas, convient Maxime Sawadogo. Monsanto veut conserver ses marges… »

La variété transgénique génère encore d’autres soucis : la production de semences, en volume, n’est pas à la hauteur des attentes. Ce qui expliquerait — plutôt qu’un début de désaffection de la part des paysans —, une stagnation des surfaces semées depuis le pic de 2010 (66 % des 370 000 hectares gérés par la Sofitex). Le problème : un « manque de pureté des semences, explique Déhou Dakuo, dû à des mélanges le long de la filière. » Ce ne sont plus les OGM qui contaminent les semences conventionnelles, mais l’inverse ! La société multiplie, avec l’aide de Monsanto, les formations pour les producteurs de semence, dont plus de la moitié ont été écartés en raison de la qualité insuffisante de leur livraisons. Au groupe restant a été confiée la réalisation d’un « plan semencier » destiné à fournir « rapidement » quantité et qualité. Parmi les contraintes : maintenir une distance minimum de 300 mètres vis-à-vis du champ conventionnel le plus proche…

Des OGM dans toute l’Afrique de l’Ouest ?

En Inde, qui cultive du coton Monsanto depuis 2002, des souches d’insectes résistants aux toxiques Bt sont apparues, obligeant à revenir aux aspersions de pesticides : une catastrophe économique doublée d’un fiasco sanitaire. La chute de rentabilité a provoqué la ruine de dizaines de milliers de paysans, des mouvements de contestations très violents et même des vagues de suicides. Rien de tel, pour l’instant, au Burkina-Faso, où le coton Bt a été agréé officiellement en 2008. Reste que la société civile y est opposée depuis le départ. Le généticien Jean-Didier Zongo, qui anime la Coalition de veille face aux OGM, critique sévèrement la précipitation gouvernementale et l’opacité des décisions : « Les premiers essais, en 2003, étaient clandestins et très mal confinés ! » Et il a fallu attendre 2006 pour que des lois, des procédures et des organismes d’encadrement soient mis en place, trois ans après les premiers essais et en totale contravention avec le Protocole de Carthagène sur la biosécurité.

En 2010, Monsanto a sollicité un renouvellement de dix ans de son agrément. Et présente son étude d’impact socioéconomique [4]. « Nous l’avons rejetée, elle était trop peu étoffée », explique Chantal Zoungrana-Kaboré, directrice de l’Agence nationale de biosécurité (ANB). Principal reproche : l’absence d’interprétation à l’échelle des familles, point crucial pour évaluer le bénéfice du coton OGM. L’ANB a cependant consenti à Monsanto une rallonge de deux ans dans l’attente d’un rapport plus conforme à son cahier des charges. Fin février 2013, le rapport n’était toujours pas sur la table de l’ANB. Alors que la saison 2013-2014 va débuter, le coton Bt ne dispose plus d’agrément depuis fin 2012… Mais entre les impasses du coton conventionnel et la fuite en avant transgénique, de quelle marge de manœuvre disposent les autorités ? La réussite de l’expérience burkinabé est centrale pour la stratégie d’implantation de Monsanto en Afrique de l’Ouest, vitrine pour les puissances cotonnières voisines, dont le Mali est au premier rang.

La mainmise des biotechnologies ?

La firme, qui maintient une équipe discrète au Burkina Faso, est ainsi très attentive aux travaux de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). Depuis 2006, ce regroupement de huit pays de la sous-région pourrait adopter d’ici à fin 2013 un cadre de régulation des flux d’OGM. La démarche est ambiguë : seul le Burkina Faso est à ce jour concerné, les autres pays (Bénin, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo) interdisent les transgéniques. Les promoteurs, dont Monsanto, arguent qu’une harmonisation des législations nationales et une mise en commun de moyens de contrôle faciliterait la prévention des intrusions clandestines d’OGM.

Un tel cadre permettrait aussi à une plante OGM d’obtenir, en une demande, un agrément valable pour toute l’Union économique d’Afrique de l’Ouest ! Monsanto, avec son cheval de Troie burkinabé, est très bien placée pour d’alléchantes retombées économiques. Des essais OGM sont en cours pour un haricot local (niébé) et bientôt pour un sorgho. « C’est extrêmement préoccupant, s’alarme Aline Zongo. Il ne s’agit plus d’un pari économique sur une production de rente, mais d’une mainmise des biotechnologies sur des cultures alimentaires de base de millions de personnes… »

Texte et photos : Patrick Piro
Notes

[1] L’une des rares ONG panafricaine, qui opère sur dix pays. Soutenue en France par le CCFD-Terre solidaire, elle est à l’origine de la Coalition pour la protection du patrimoine génétique africain (Copagen), réseau de plaidoyer original qui s’oppose à la poussée des transgéniques en Afrique de l’Ouest.

[2] Cahiers de l’agriculture, novembre 2012.

[3] Soit, théoriquement, 35 % supérieur au coton conventionnel.

[4] Co-réalisée avec l’Inera.
Pour vu que le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo) résistent éternellement...
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Andromaque
neutre
neutre


Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 28
Féminin
Localisation : Paris
Nombre de messages : 159

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Lun 29 Avr 2013 - 15:33

pétitions OGM / Monsanto :

http://avaaz.org/fr/monsanto_contre_mere_nature/?slideshow

http://www.fooddemocracynow.org/campaigns/
Revenir en haut Aller en bas
abeilles82
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 08/08/2011
Age : 35
Masculin
Localisation : monteynard
Nombre de messages : 421

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Lun 29 Avr 2013 - 20:28

enfin !!!!!!!!!

trois pesticides interdits en france sur le Mais, le Tournesol et le Colza pendants 2 ans,

ces messieurs les tueurs nous promettent de lourdes conséquences sur la production... peut etre oui !, sur leur porte monnaie sur!

abeille
_________________
On dit que certaines vies sont liées à travers le temps... Unies par un ancien appel qui résonne à travers les siècles.
Prince of Persia - Les sables du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Andromaque
neutre
neutre


Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 28
Féminin
Localisation : Paris
Nombre de messages : 159

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Mer 1 Mai 2013 - 23:08

qqs bémols quand même sur cette mesure et sa portée sont rappelés dans un article paru sur lemonde.fr :
http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/04/30/abeilles-trois-pesticides-interdits-mais-une-persistance-dans-l-environnement_3168902_3244.html
Revenir en haut Aller en bas
Melhia
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 34
Féminin
Localisation : Région Parisienne
Nombre de messages : 5902

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Jeu 2 Mai 2013 - 19:48


C'est un début, c'est tjs mieux que "rien" et ce n'est pas négligeable quand même malgré les "bémols" cités !

_________________
ICI figure un blog d'infos sur tout pleins de choses qu'on ne nous dit pas forcément
(Sur les produits laitiers : aident-ils vraiment à consolider nos os ? Sur certains additifs alimentaires qui foutent en vrac notre sensation de satiété, sur les différents labels alimentaires et leur réel gage de qualité, en passant par les soit-disant bienfaits du tofu ou encore des compléments alimentaires...)...
donc si ça vous intéresse, n'hésitez pas à aller faire une p'tite visite sur mes pages !
----------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
abeilles82
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 08/08/2011
Age : 35
Masculin
Localisation : monteynard
Nombre de messages : 421

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Sam 8 Juin 2013 - 15:41

Visitez notre site mobile
http:// mobile.mediapart.fr
Accueil
Sam.
08
Juin
LE JOURNAL
MEDIAPART
LE JOURNAL
LE CLUB
Rechercher :

Abonnez-vous !
Connexion utilisateur


Mot de passe oublié ?

Le Club
la garnie

la garnie
18 contacts
0 édition
62 billets
0 article d'édition
931 commentaires
Ses contacts
Valérie de Saint-Do
Oliv92
pol
Marcel Nuss
Fred Oberson
Vivre est un village
Vingtras
Cyril Molesini
Jean-Pierre Anselme
pierre guerrini
1/2 »
Ses liens
Planête sans visa - Fabrice Nicolino... Parmi les seuls qui....
Acheter FAKIR le journal faché avec tout le monde
Le Pavé (Scop)
Un p'tit sourire
Après 10 ans de silence, l'ex-Agent de la CIA, Susan Lindauer peut désormais témoigner sur le 11 Septembre 2001
1/2 »
Ses favoris
Du légitime au légal
Notre-Dame-des-Landes : Allez dire à Rome que son empire s'arrête ici !
Notre-Dame-des-Landes : Provocations et harcèlement de la part des forces du désordre sur la ZAD.
Unigrains: touche pas au grisbi
Le « minerai de viande » comme synecdoque de la bouffe industrielle : entre science, culture et lobby
la garnie

THÉMATIQUES DU BLOG

Afrique . Dette . Démocratie . Nonant environnement . USA . aéroport Notre Dame des Landes . crise . dictature . israël . police

5 Réactions
alerter
Partager
@Envoyer
Imprimer
Augmenter
Réduire
Monsanto proprietaire de la premiere armée privé du monde
23 octobre 2012 Par la garnie



Voir ici https://www.google.fr/search?q=monsanto+xe+services&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a



ATTENTION! Monsanto se dote de la plus grande armée de mercenaires dans le monde !

ATTENTION!

Monsanto

possède

maintenant


BLACKWATER



Un rapport publié par Jeremy Scahill dans The Nation (Black Ops Blackwater, 15/09/2010) a révélé que la plus grande armée de mercenaires dans le monde, Blackwater (désormais appelée Xe Services) services de renseignements a été vendue à la multinationale Monsanto. Blackwater a été rebaptisée en 2009 après être devenu célèbre dans le monde avec de nombreux rapports d’abus en Irak, y compris des massacres de civils. Il reste le plus grand prestataire privé de l’US Department of State « services de sécurité », qui pratique le terrorisme d’Etat en donnant au gouvernement la possibilité de le nier.

De nombreux militaires et des anciens officiers de la CIA travaillent pour Blackwater ou des entreprises associées créées pour détourner l’attention de leur mauvaise réputation et faire plus de profit en vendant leurs services-allant néfastes de l’information et de renseignement à l’infiltration, le lobbying politique et la formation paramilitaire – pour les autres gouvernements, les banques et les multinationales sociétés.

http://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fjeenyuscorner.com%2F2012%2F10%2F04%2Fattention-monsanto-now-owns-blackwater-the-jeenyus-corner%2F

Source: Com Liesi

Il y a la lecture non conspirationniste qui y verrait une simple prise de capital d’une multi nationale dans un secteur en plein essort. Cette lecture n’est pas rassurante quand même dans le sens où elle montrerait que même si il n’y a pas de gros complot hominidéïcide (ndlr : on va accepter ce terme…), le système actuel est vraiment sans aucune éthique, morale etc… (société se présentant comme apportant l’espoir de nourrir la terre entière qui achète des tueurs à gage).
Il y a la lecture conspi qui dit : que gare à nos fesses car si Monsanto se dote d’une armée privée validée par la plus grande puissance du monde, cela risque de chauffer pour nous.

By euro com Liesi


Blackwater Monsanto xe service

_________________
On dit que certaines vies sont liées à travers le temps... Unies par un ancien appel qui résonne à travers les siècles.
Prince of Persia - Les sables du temps.
Revenir en haut Aller en bas
abeilles82
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 08/08/2011
Age : 35
Masculin
Localisation : monteynard
Nombre de messages : 421

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Dim 9 Juin 2013 - 20:53

ATTENTION! Monsanto se dote de la plus grande armée de mercenaires dans le monde !

ATTENTION! Monsanto possède maintenant BLACKWATER

Un rapport publié par Jeremy Scahill dans The Nation (Black Ops Blackwater, 15/09/2010) a révélé que la plus grande armée de mercenaires dans le monde, Blackwater (désormais appelée Xe Services) services de renseignements a été vendue à la multinationale Monsanto. Blackwater a été rebaptisée en 2009 après être devenu célèbre dans le monde avec de nombreux rapports d’abus en Irak, y compris des massacres de civils. Il reste le plus grand prestataire privé de l’US Department of State « services de sécurité », qui pratique le terrorisme d’Etat en donnant au gouvernement la possibilité de le nier.

De nombreux militaires et des anciens officiers de la CIA travaillent pour Blackwater ou des entreprises associées créées pour détourner l’attention de leur mauvaise réputation et faire plus de profit en vendant leurs services-allant néfastes de l’information et de renseignement à l’infiltration, le lobbying politique et la formation paramilitaire – pour les autres gouvernements, les banques et les multinationales sociétés.

http://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fjeenyuscorner.com%2F2012%2F10%2F04%2Fattention-monsanto-now-owns-blackwater-the-jeenyus-corner%2F

Source: Com Liesi

Il y a la lecture non conspirationniste qui y verrait une simple prise de capital d’une multi nationale dans un secteur en plein essort. Cette lecture n’est pas rassurante quand même dans le sens où elle montrerait que même si il n’y a pas de gros complot hominidéïcide (ndlr : on va accepter ce terme…), le système actuel est vraiment sans aucune éthique, morale etc… (société se présentant comme apportant l’espoir de nourrir la terre entière qui achète des tueurs à gage).
Il y a la lecture conspi qui dit : que gare à nos fesses car si Monsanto se dote d’une armée privée validée par la plus grande puissance du monde, cela risque de chauffer pour nous.

By euro com Liesi
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23967

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Lun 10 Juin 2013 - 19:07

On se croirait dans Jason Bourne... C'est qui qui va jouer son rôle ?
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
abeilles82
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 08/08/2011
Age : 35
Masculin
Localisation : monteynard
Nombre de messages : 421

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Lun 10 Juin 2013 - 21:00

C'est beebee!!!!
_________________
On dit que certaines vies sont liées à travers le temps... Unies par un ancien appel qui résonne à travers les siècles.
Prince of Persia - Les sables du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Andromaque
neutre
neutre


Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 28
Féminin
Localisation : Paris
Nombre de messages : 159

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Mar 11 Juin 2013 - 17:01

flippant...

Un article qui pourrait annoncer une bonne nouvelle, ou pas (ça dépend de ce qu'on fait de l'info).

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/06/10/la-resistance-des-insectes-ravageurs-s-accroit-face-aux-plantes-ogm_3427633_3244.html

La résistance des insectes ravageurs s'accroît face aux plantes OGM
Le Monde.fr avec AFP | 10.06.2013


Il existe de plus en plus de cas d'insectes résistant à la protéine Bt de plantes génétiquement modifiées pour être protégées contre leurs attaques, affirme une étude publiée lundi 10 juin dans Nature Biotechnology. Les auteurs de ces travaux ont passé en revue 77 études conduites dans huit pays et cinq continents à partir de données issues de champs abritant des OGM, principalement du maïs et du coton.
Des plantes sont génétiquement modifiées pour développer une protéine bactérienne (bacillus thuringiensis, Bt) qui est toxique pour les ravageurs. Sur les treize types de ravageurs étudiés, cinq espèces étaient devenues résistantes en 2011, contre une seule en 2005. Le ravageur est considéré comme résistant lorsque plus de 50 % des insectes d'un champ ont développé cette résistance. Sur les cinq insectes résistants, trois s'attaquent aux champs de coton et deux aux cultures de maïs.

UNE ADAPTATION INÉLUCTABLE

Trois des cinq cas de résistance ont été recensés aux Etats-Unis, qui abritent la moitié des surfaces d'OGM produisant la protéine Bt, les deux autres en Afrique du Sud et en Inde. Un autre cas de résistance a été repéré aux Etats-Unis mais moins de 50 % des insectes du champ étaient devenus résistants.

Dans ce contexte, les scientifiques ont aussi démontré que le délai de survenue de la résistance variait de manière significative en fonction des pratiques agricoles. Dans le pire des cas, les signes de résistance sont apparus au bout de deux ou trois ans, alors que dans d'autres cas les plantes OGM étaient toujours efficaces contre les ravageurs quinze ans plus tard.

La différence vient de la pratique ou pas de "zones refuges", soit des parcelles de plants non OGM plantés à côté de champs OGM. Cette configuration réduit la probabilité que deux insectes résistants se reproduisent en transmettant chacun le gène de la protéine Bt. Pour qu'un insecte naisse résistant, il faut que ses deux parents lui transmettent le gène de la protéine. Les auteurs de l'étude estiment qu'une adaptation des ravageurs aux plants OGM Bt est inéluctable mais que les zones refuges permettent de la ralentir.
Revenir en haut Aller en bas
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 12
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8223

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Mar 11 Juin 2013 - 17:06

ça ne m'étonne pas, la nature arrive souvent à s'adapter (mais pas toujours)
_________________
" Il n'y a point de chemin vers le bonheur : le bonheur c'est le chemin." Lao Tseu

"Gardons nous d'envier les situations les plus hautes, car une cime peut n'être que le bord d'un gouffre. (...)

(...) Existe-t-il une toute-puissance qui ne soit pas menacée d'effondrement et des violences d'un maître ou d'un bourreau ? (...) En une heure de temps, on peut passer du trône aux pieds d'un vainqueur (...) Garde en tête que toute condition est exposée à des revirements et que tout ce qui affecte autrui est susceptible de t'atteindre."

Extraits de De la tranquillité de l'âme de Sénèque



impossible
Revenir en haut Aller en bas
abeilles82
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 08/08/2011
Age : 35
Masculin
Localisation : monteynard
Nombre de messages : 421

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Ven 14 Juin 2013 - 19:58

ANONYMOUS: Avec Monsanto, les hackeurs prennent la situation à coeur



From www.terresacree.org - Today, 7:30 PM
Publié le 31 mai 2013 - Les pirates du collectif Anonymous ont affirmé avoir infiltré le site du géant Monsanto, qui a fait l'objet de récentes manifestations internationales.


La cyber-attaque a été menée dans le cadre d'#OpMonsanto, une tentative pour manifester contre la portée de Monsanto dans tous les aspects de l'industrie alimentaire, de la nature, des agriculteurs aux consommateurs. 

Le site principal de la société Monstanto semblait avoir été brièvement désactivé mercredi soir.


Cette attaque intervient quelques jours après que plus de deux millions de personnes aient pris part à des rassemblements dans 436 villes de 52 pays, le 25 mai.


Les organisateurs des rassemblements appellent à l'étiquetage des aliments génétiquement modifiés et à de nouvelles recherches scientifiques sur leurs effets sur la santé. Ils ont également incité les partisans à «voter avec leurs dollars» en achetant uniquement des produits organiques et en boycottant les entreprises appartenant à Monsanto.


En outre, ils exhortent l'abrogation de la loi dite de protection Monsanto, passée le mois dernier au Congrès américain.
_________________
On dit que certaines vies sont liées à travers le temps... Unies par un ancien appel qui résonne à travers les siècles.
Prince of Persia - Les sables du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Bernard
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 13/07/2010
Age : 78
Masculin
Localisation : Belgique
Nombre de messages : 877

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Mer 19 Juin 2013 - 11:34

Bonjour,
Je viens de lire ceci sur Monsanto
USA: Monsanto fait payer des amendes aux agriculteurs bio
Amicalement
Bernard
_________________
Mes eaux de parfum artisanales et sans paraben, élaborées à GRASSE avec des huiles essentielles de qualité : http://www-e-sens.wifeo.com./
Revenir en haut Aller en bas
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 12
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8223

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Mer 19 Juin 2013 - 17:52

oui, voilà un extrait de l'article :
 
http://www.idealmag.org/USA-Monsanto-fait-payer-des-amendes-aux-agriculteurs-bio_a940.html a écrit:
Le géant de la biochimie Monsanto conserve le droit de poursuivre en justice les agriculteurs biologiques dont la production a été malencontreusement contaminée par les OGM sorti de ses laboratoires.

Belle ironie, sachant que ce sont les organismes génétiquement modifiés eux-mêmes qui contaminent les productions biologiques avoisinantes. Comme si cela ne suffisait pas de rendre les productions de ces agriculteurs invendables car non conformes aux exigences de l’agriculture biologique, Monsanto compte aussi s’enrichir sur la contamination dont elle est à l’origine.

Lundi, la cour d’appel fédérale des Etats-Unis a débouté le groupe d’une cinquantaine d’agriculteurs bio alliés dans une bataille juridique qui semble pencher en faveur du géant de la biochimie. Les juges américains ont statué en s’appuyant sur l’engagement pris par la société sur son site web, où elle explique en quelques lignes qu’une action en justice serait engagée uniquement dans le cas où plus d’1% de la production des agriculteurs biologiques contiendrait des OGM.


_________________
" Il n'y a point de chemin vers le bonheur : le bonheur c'est le chemin." Lao Tseu

"Gardons nous d'envier les situations les plus hautes, car une cime peut n'être que le bord d'un gouffre. (...)

(...) Existe-t-il une toute-puissance qui ne soit pas menacée d'effondrement et des violences d'un maître ou d'un bourreau ? (...) En une heure de temps, on peut passer du trône aux pieds d'un vainqueur (...) Garde en tête que toute condition est exposée à des revirements et que tout ce qui affecte autrui est susceptible de t'atteindre."

Extraits de De la tranquillité de l'âme de Sénèque



impossible
Revenir en haut Aller en bas
abeilles82
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 08/08/2011
Age : 35
Masculin
Localisation : monteynard
Nombre de messages : 421

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Mer 19 Juin 2013 - 18:01

Et les morts aussi payent!!
_________________
On dit que certaines vies sont liées à travers le temps... Unies par un ancien appel qui résonne à travers les siècles.
Prince of Persia - Les sables du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Andromaque
neutre
neutre


Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 28
Féminin
Localisation : Paris
Nombre de messages : 159

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Dim 7 Juil 2013 - 0:25

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/07/05/vers-une-levee-du-moratoire-sur-un-mais-monsanto_3443339_3244.html

Vers une levée du moratoire sur un maïs Monsanto
Le Monde.fr avec AFP | 05.07.2013


L'interdiction de cultiver en France le maïs transgénique MON810 produit par la firme Monsanto a été jugée excessive par le rapporteur public lors d'une audience vendredi 5 juillet devant le Conseil d'Etat, a-t-on appris auprès de l'Union nationale des apiculteurs français (Unaf).

"Le Conseil va désormais se prononcer, mais il suit généralement l'avis du rapporteur public", a indiqué Olivier Belval, président de l'Unaf. "Nous nous attendons donc à ce que l'arrêté d'interdiction soit cassé, mais nous demandons d'ores et déjà au ministère de l'agriculture de prendre un nouvel arrêté sur des bases juridiques plus solides afin d'interdire cette culture", a ajouté le représentant des apiculteurs.

L'arrêté du 16 mars 2012 interdisant la culture du maïs MON810 est contesté devant le Conseil d'Etat par l'Association générale des producteurs de maïs (AGPM) et une société agricole (EARL de Commenian).

"La mise en culture du maïs transgénique MON810 sur des millions d'hectares serait catastrophique pour l'apiculture", estime l'Unaf, qui met en avant le fait que "ce maïs produit durant toute sa vie un insecticide dont la toxicité sur les abeilles n'a jamais été évaluée selon le protocole imposé pour les insecticides agricoles".
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23967

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Ven 19 Juil 2013 - 13:09

http://www.bio64.com/485/monsanto-proteste-contre-le-jardin-bio-de-michelle-obama/ a écrit:
Monsanto proteste contre le jardin bio de Michelle Obama

L’association américaine qui représente des grands noms de l’agrochimie a récemment écrit à Michelle Obama pour protester contre son jardin bio. Leur crainte : que l’exemple de la First lady ne donne aux consommateurs une mauvaise image de l’agriculture « conventionnelle ».

« Cultivez et manger bio pour faire peur à Monsanto ! », s’amuse un des blogueurs deGreenpeace au Canada. La MACA, l’association américaine qui représente des grands noms de l’agrochimie, dont le géant des pesticides et des semences OGM Monsanto, a récemment écrit à Michelle Obama. Objet du courrier : le jardin bio que la première dame des Etats-Unis a créé dans l’enceinte de la Maison Blanche.

Ce jardin où fruits et légumes sont cultivés sans pesticides pourrait donner aux consommateurs, par comparaison, une mauvaise image de l’agriculture conventionnelle dont les produits sont « sains, savoureux et plus économique », assure la MACA.

Les géants de l’agrochimie estiment aussi que Michelle Obama devrait soutenir leurs méthodes de production agricole.

« Si les Américains devaient encore cultiver eux-mêmes des produits de première nécessité pour subvenir aux besoins de leur famille, les Etats-Unis seraient-ils les leaders dans les domaines scientifiques, de la communication, de l’éducation, de la médecine, des transports et de l’art ? », s’interroge encore cette association d’agrochimistes.

Michelle Obama a décidé de créer un jardin biologique pour faire la promotion d’une nourriture saine. Sa production doit permettre de fournir en fruits et légumes les occupants, les salariés et les invités de la Maison Blanche.
 
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23967

MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co ! Ven 2 Aoû 2013 - 12:15

http://www.bastamag.net/article3190.html a écrit:
Souveraineté alimentaire
Brevets sur le vivant : Monsanto débouté en Inde

Par Sophie Chapelle (12 juillet 2013)

Monsanto vient de subir un profond revers en Inde. L’entreprise semencière américaine visait l’obtention d’un brevet pour un procédé permettant selon elle d’ « améliorer la résistance au stress dans les plantes ». Soja, maïs, riz, coton, blé... seraient ainsi capables de résister à la sécheresse, aux inondations et même de pousser dans des sols salins. Mais la demande de Monsanto vient d’être refusée par la Commission d’appel des brevets en Inde. « Cette technologie est simplement une découverte d’une nouvelle propriété de substance connue et non une invention au sens de l’article 3 (d) de la Loi indienne sur les brevets », a déclaré la Commission le 5 juillet. Avec cette décision, la multinationale américaine perd un énorme marché. Car si ce brevet avait été attribué, Monsanto aurait bénéficié de droits de brevets exclusifs pour toutes les semences vendues en Inde qui utilisaient sa technologie.

Déjà 1 500 brevets sur des plantes résistantes au climat

« Cette décision va avoir de profondes répercussions en faveur de la biodiversité de l’Inde, des droits des paysans et de la sécurité alimentaire », s’est réjouie Vandana Shiva, fondatrice de Navdanya, association indienne pour la conservation de la biodiversité et la protection des droits des paysans. Elle rappelle que les caractéristiques génétiques réclamées par Monsanto ont été sélectionnées traditionnellement par des paysans. « Les entreprises semencières comme Monsanto sont en train de voler aux paysans leurs connaissances et de les breveter, ajoute t-elle. Nous devons protéger notre liberté de semences ». Selon un rapport publié par son organisation en 2009, 1500 brevets ont déjà été déposés par des entreprises semencières sur des plantes résistantes au climat.

Dans un communiqué, Monsanto a déclaré que « les brevets sont essentiels pour la poursuite des investissements. Les efforts de recherche et de développement prennent plus d’une décennie pour être développés et la protection des brevets est indispensable. » La multinationale évalue actuellement les recours possibles avec ses conseillers. « Nous serons également prêts à intervenir dans le cas où Monsanto porte l’affaire devant la Cour suprême », a réagi Vandana Shiva.

Aux Etats-Unis aussi, le concept de la brevetabilité du vivant semble en avoir pris un coup. Une récente décision de la Cour suprême américaine stipule qu’« une séquence d’ADN produite naturellement est un produit de la nature et n’est pas éligible pour un brevet », rappelle l’association Inf’Ogm. Deux décisions qui feront date dans l’histoire de la propriété intellectuelle.
  
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: monopole sur le vivant par MONSANTO et co !

Revenir en haut Aller en bas

monopole sur le vivant par MONSANTO et co !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 4 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petites magies ::  ::   :: Actualités, informations, réflexions, actions, luttes :: Actualités sur l'environnement et le vivant -