écologie, simplicité, fait-maison
 
Port. 3 col.FAQPublicationsAccueilS'enregistrerLe Grimoire LPMConnexion
6ème numéro de la Gazette LPM
juillet 2017 !
Cliquez et lisez !



Des photos, des photos....
et encore des photos...
de nos potagers !
Alors ? ça pousse ?

Vacances ou pas vacances ?
le sondage de l'été 2017 sur LPM



Un savon, des savons...
Nos réalisations !

Levure de riz rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23908

MessageSujet: Levure de riz rouge Sam 19 Nov 2011 - 11:33

Merci à celles qui nous font découvrir des nouveaux trucs :youpi

Alors donc, un complément miracle contre le cholestérol (attention, il y a cholestérol et cholestérol...)

(c'est moi qui mets en couleur)
http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=levure_riz_rouge_ps a écrit:
Autres noms : Koji rouge, red yeast rice, Monascus purpureus, Hung-chu, XueZhiKang, ZhiTai, ang-khak rice mold.

La levure (Monascus purpureus) dont il est ici question est un type de champignon microscopique cultivé sur du riz. Elle contient un pigment possédant une teinte rouge prononcée. C’est donc la levure qui est rouge et non le riz.

En Asie, la levure de riz rouge est avant tout un produit alimentaire. La levure provoque la fermentation du riz sur lequel elle est cultivée. Le produit ainsi obtenu est séché et réduit en poudre. Il est utilisé comme colorant ou comme rehausseur de goût dans diverses préparations alimentaires asiatiques : sauces et mousses de poisson, vin de riz, tofu rouge, légumes marinés, viandes salées, etc.

Les suppléments de levure de riz rouge qui ont fait l’objet d’essais cliniques probants pour leurs effets hypocholestérolémiants sont des extraits (Xuezhikang® et Zhibituo® en Chine, par exemple). Ils sont fabriqués à partir d’une souche spécifique de levure (Monascus purpureus Went) et normalisés de manière à renfermer un certain pourcentage de monacolines. Ces monacolines sont ni plus ni moins que des statines, c’est-à-dire des substances qui inhibent la synthèse du cholestérol.

La principale monacoline de la levure de riz rouge (la monacoline K) est chimiquement identique à la lovastatine, un médicament de synthèse classique prescrit en cas d'hypercholestérolémie. À l’origine, ce médicament était d’ailleurs extrait d’une levure (Monascus ruber).

La teneur en monacolines de la levure de riz rouge destinée à l’industrie alimentaire peut varier de 0 % à 0,58 %1. Rien ne garantit qu’elle contient de la monacoline K en quantité suffisante pour exercer l’effet recherché. Cependant, une analyse de 9 levures alimentaires vendues en Chine a détecté de 0,36 mg à 3,8 mg de monacoline K par gramme2. Six des 9 produits analysés en contenaient une quantité suffisante pour avoir des effets thérapeutiques. Une analyse faite aux États-Unis sur 12 suppléments de levure de riz rouge a également révélé de très grandes variations d’ingrédients actifs, par exemple de 0,1 mg à 10,09 mg de monacoline K par capsule26.

La levure de riz rouge contient aussi, en petites quantités, des phytostérols, des isoflavones et des gras monoinsaturés. Ces substances peuvent aussi avoir un effet bénéfique sur les taux de cholestérol, ce qui entraînerait un effet accru3. Le XueZhiKang® et le Zhibituo® contiennent, en plus de la levure de riz rouge, plusieurs extraits d’autres plantes, dont le fruit de l’aubépine (Crataegus sp), le Dan Shen (Salviae miltiorrhizae - racine), le rhizome de curcuma (Curcumae longae) et le Da Huang (rhizome et racine de rhubarbe - Radix Rhizoma rhei).

Historique de la levure de riz rouge

On sait qu’en l’an 800 avant notre ère, les Chinois connaissaient déjà la levure de riz rouge. En plus de ses usages culinaires, ils lui attribuaient la propriété de favoriser une bonne circulation du sang et de soulager l’indigestion et la diarrhée. Dans le Ben Cao Gang Mu-Dan Shi Bu Yi (ouvrage de la pharmacopée traditionnelle chinoise écrit de 1368 à 1644), on trouve une description détaillée du processus de fermentation du riz pour obtenir la levure rouge médicinale.(...)

Contre-indications

Les contre-indications qui s’appliquent aux statines valent également pour les suppléments de levure de riz rouge :

femmes enceintes ou qui allaitent;
jeunes de moins de 18 ans;
maladie hépatique ou rénale;
hypersensibilité aux statines;
taux anormalement élevés de transaminase (enzyme dont le taux sérique s'élève en cas d'infarctus ou d’hépatite virale).

Effets indésirables

La levure de riz rouge peut provoquer des étourdissements et des problèmes digestifs qui sont toutefois rares et généralement bénins. Cependant, parce qu’elle contient des statines, la levure de riz rouge peut causer des problèmes musculaires qui peuvent être graves (...). Elle peut aussi nuire à la fonction hépatique. Un cas d’hépatite aigüe a été relié à la prise de levure de riz rouge.

Interactions

Dans le cas de maladies cardiovasculaires, l’interaction entre les produits naturels et les médicaments peut être dangereuse.

Avec des plantes ou des suppléments

Les effets de la levure de riz rouge peuvent s’ajouter à ceux des plantes abaissant le taux de cholestérol (phytostérols, guggul, policosanol, par exemple). La prise simultanée est donc déconseillée.
La prise de millepertuis pourrait réduire l’efficacité de la levure de riz rouge
Parce qu’elle contient des statines, la levure de riz rouge peut réduire le taux de coenzyme Q10 dans l’organisme, ce qui pourrait nécessiter une supplémentation.

Avec des médicaments

Les effets de la levure de riz rouge peuvent s’ajouter à ceux des médicaments abaissant le taux de cholestérol ou de lipides sanguins (statines, fibrates, hautes doses de niacine, par exemple). La prise simultanée est déconseillée.
Les effets de la levure de riz rouge pourraient, théoriquement s’ajouter à ceux d’autres médicaments susceptibles de causer une myopathie :
- kétoconazole (antifongique),
- cyclosporine (immunodépresseur),
- certains antibiotiques (érythromycine et spiramycine, par exemple),
- néfazodone (antidépresseur),
- inhibiteurs de protéase (traitement du sida).

Avec des aliments

Espacer la prise de levure de riz rouge et la consommation de jus de pamplemousse d’au moins 2 heures.(...)
Faut rester prudent... C'est un produit alimentaire en Asie mais il n'est pas conseillé à tout le monde d'en prendre... Je pense que toutes les marques ne se valent pas, cela dépend du taux de monacoline K en particulier.

A noter "Parce qu’elle contient des statines, la levure de riz rouge peut réduire le taux de coenzyme Q10 dans l’organisme, ce qui pourrait nécessiter une supplémentation." : raison pour laquelle certaines gélules peuvent contenir de la coenzyme 10 (que seules les pharmacies peuvent normalement délivrer) et raison aussi pour laquelle tous les magasins bios ne veulent pas en vendre (BioCoop par exemple) la Co10 n'étant pas toujours très naturelle...

sur la coenzyme 10 :
http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=coenzyme_q10_ps
http://fr.wikipedia.org/wiki/Coenzyme_Q10

_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
mapytom
guetteur-se
guetteur-se
avatar

Date d'inscription : 01/01/2009
Age : 66
Féminin
Localisation : haute normandie
Nombre de messages : 2408

MessageSujet: Re: Levure de riz rouge Sam 19 Nov 2011 - 15:42

Merci Mat
_________________
le bonheur est au bout du chemin,même si le chemin est semé d'embûches

Petite Aile,devenue étoile,nous ne t'oublierons pas;tu demeureras dans nos cœurs.
Nous nous reverrons bien un jour dans un autre monde de paix et d'amour.
Revenir en haut Aller en bas

Levure de riz rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petites magies ::  ::   :: Pour l'alimentation et la cuisine (ingrédients, recettes, régimes) :: Ingrédients, produits et recettes de base pour la cuisine -