écologie, simplicité, fait-maison
 
Port. 3 col.FAQPublicationsAccueilS'enregistrerLe Grimoire LPMConnexion
6ème numéro de la Gazette LPM
juillet 2017 !
Cliquez et lisez !



Des photos, des photos....
et encore des photos...
de nos potagers !
Alors ? ça pousse ?



Un savon, des savons...
Nos réalisations !

Le cacao bientôt en voie de disparition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23929

MessageSujet: Le cacao bientôt en voie de disparition Dim 10 Juin 2012 - 13:11

http://www.7sur7.be/7s7/fr/2665/Rechauffement-Climatique/article/detail/1449768/2012/06/06/Le-cacao-bientot-en-voie-de-disparition.dhtml a écrit:
Le vieillissement des vergers et les effets du changement climatique, entre autres périls, menacent le cacao dans le monde, ont affirmé mardi à Abidjan les chercheurs de l'Alliance des pays producteurs (Copal), tirant la sonnette d'alarme pour cette culture.

La pérennité de cette culture "est menacée par de nombreuses contraintes", notamment "le vieillissement de nos vergers de cacaoyers, les effets du changement climatique, la forte pression parasitaire" et le sous-financement de la recherche, a déclaré Naga Coulibaly, secrétaire général du Copal, à l'ouverture d'une réunion de trois jours.

"Dans cinquante ans ou un siècle, on ne pourra plus avoir du cacao"
"S'il n'y a pas une réaction rigoureuse aux menaces, il va sans dire que (...) dans cinquante ans ou un siècle on ne pourra plus avoir du cacao", a-t-il assuré. Naga Coulibaly a plaidé en particulier pour une "aide financière accrue" à la recherche, en vue de renouveler les vergers avec "de nouvelles variétés végétales résistantes aux parasites". Selon lui, cette aide devrait venir des "hocolatiers et des gouvernements des pays producteurs".

Dans ses dernières prévisions de production pour la saison 2011-2012, qui arrivera à terme en septembre, l'Organisation internationale du cacao (ICCO) table sur une offre de fèves de 3,99 millions de tonnes, contre une estimation précédente de 3,961 millions. La baisse atteindrait quelque 7% par rapport à la campagne 2010-2011, qui s'était soldée par une production de 4,3 millions de tonnes.

Cette chute s'explique d'abord par le déclin de la production de Côte d'Ivoire, numéro un mondial.Brésil, Cameroun, Côte d'Ivoire, République Dominicaine, Gabon, Ghana, Malaisie, Nigeria, Sao Tomé et Principe composent le Copal dont le siège est basé à Lagos au Nigeria.
Le déclin de la production en Côte d'Ivoire me renvoie à cet article : http://www.lespetitesmagies.com/t12824-contre-la-dictature-du-chocolat-en-cote-d-ivoire
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 12
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8222

MessageSujet: Re: Le cacao bientôt en voie de disparition Dim 10 Juin 2012 - 13:22

Citation :
une "aide financière accrue" à la recherche, en vue de renouveler les vergers avec "de nouvelles variétés végétales résistantes aux parasites".
des OGM peut-être ! Miam ! J'aime autant me passer de cacao !
_________________
" Il n'y a point de chemin vers le bonheur : le bonheur c'est le chemin." Lao Tseu

"Gardons nous d'envier les situations les plus hautes, car une cime peut n'être que le bord d'un gouffre. (...)

(...) Existe-t-il une toute-puissance qui ne soit pas menacée d'effondrement et des violences d'un maître ou d'un bourreau ? (...) En une heure de temps, on peut passer du trône aux pieds d'un vainqueur (...) Garde en tête que toute condition est exposée à des revirements et que tout ce qui affecte autrui est susceptible de t'atteindre."

Extraits de De la tranquillité de l'âme de Sénèque



impossible
Revenir en haut Aller en bas
Fédjiin
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 29
Féminin
Localisation : Antony (92)
Nombre de messages : 1073

MessageSujet: Re: Le cacao bientôt en voie de disparition Dim 10 Juin 2012 - 17:27

Nooooooooooooooonnnnnnnnnnnnnnn.
_________________
*~* Un peu de mansuétude ... Je suis dans la lune *~*
Je n'ai pas réalisé mon avatar, juste emprunté, il provient de ce blog http://kallisto.over-blog.com/archive-12-2007.html
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23929

MessageSujet: Re: Le cacao bientôt en voie de disparition Mar 12 Juin 2012 - 20:28

Désolée Fédjiin... (mais dans 100 ans tu seras vieille, sans dent, tu ne pourras plus manger de chocolat
Comment non ?)
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 12
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8222

MessageSujet: Re: Le cacao bientôt en voie de disparition Mar 12 Juin 2012 - 21:26

en même temps, c'est tellement vrai...
_________________
" Il n'y a point de chemin vers le bonheur : le bonheur c'est le chemin." Lao Tseu

"Gardons nous d'envier les situations les plus hautes, car une cime peut n'être que le bord d'un gouffre. (...)

(...) Existe-t-il une toute-puissance qui ne soit pas menacée d'effondrement et des violences d'un maître ou d'un bourreau ? (...) En une heure de temps, on peut passer du trône aux pieds d'un vainqueur (...) Garde en tête que toute condition est exposée à des revirements et que tout ce qui affecte autrui est susceptible de t'atteindre."

Extraits de De la tranquillité de l'âme de Sénèque



impossible
Revenir en haut Aller en bas
Fédjiin
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 23/01/2009
Age : 29
Féminin
Localisation : Antony (92)
Nombre de messages : 1073

MessageSujet: Re: Le cacao bientôt en voie de disparition Mar 12 Juin 2012 - 23:57

Oui mais même sans dent je pourrais boire du chocolat chaud.

Plus sérieusement c'est encore une disparition liée à la surexploitation de nos ressources naturelles, quelle planète allons-nous laisser aux suivants ... En espérant que nous puissions trouver des solutions. En attendant je ferais bien de consommer plus intelligemment mon chocolat et d'en laisser pour ceux qui viennent après!
_________________
*~* Un peu de mansuétude ... Je suis dans la lune *~*
Je n'ai pas réalisé mon avatar, juste emprunté, il provient de ce blog http://kallisto.over-blog.com/archive-12-2007.html
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23929

MessageSujet: Re: Le cacao bientôt en voie de disparition Mer 13 Juin 2012 - 9:48

Peut-être que dans le commerce équitable (ou ?), il y a un paragraphe sur la gestion des ressources naturelles... comme pour le palme et le bois, le cacao doit être protégé.

En cuisine, on peut utiliser la caroube comme ersatz et faire moite-moite dans le chocolat chaud... refondre ses plaques de chocolat et en intégrer
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
sandalette
neutre
neutre


Date d'inscription : 18/08/2009
Féminin
Localisation :
Nombre de messages : 2163

MessageSujet: Re: Le cacao bientôt en voie de disparition Ven 7 Mar 2014 - 21:13

Ben m***e alors ! moi qui ai découvert les vertus du beurre de cacao il y a pas longtemps, je viens de lire qu'il n'y en aura plus en 2025 ... c'est dans 11 ans ...
Revenir en haut Aller en bas
soso
neutre
neutre


Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 38
Féminin
Localisation : lizy sur ourcq
Nombre de messages : 387

MessageSujet: Re: Le cacao bientôt en voie de disparition Dim 9 Mar 2014 - 22:01

Mon père est producteur de cacao et tout ça c'est des conneries. Le cacao est acheté aux paysans à moins de 1€ le kilo. Comment voulez vous que ces pauvres paysans survivent décemment.
Les multinationales et les grosses sociétés (pour lesquelles vous avez signé des pétitions) qui achètent le cacao se goinfrent sur le dos des paysans. Ils ont trouvé un moyen encore plus pervers de Faire plus de fric. Maintenant, les grains sont calibrés. Et tout ce qui n'est pas dans les bonnes normes est acheté à vil prix.
Au temps de Gbagbo le dictateur, les paysans s'en sortaient. On tournait à plus de 2€ le kilo. Je vous le donne en mille. Le fils de la femme de notre très cher démocrate de président à la con que la communauté internationale nous a imposé est le directeur Afrique d'une importante societe d'exportation du cacao. Sachant qu'il y aurait une guerre, ils ont spéculé. Des tonnes et des tonnes de cacao étaient stockés. En 2011, pendant la guerre en Côté d'ivoire, les cours en bourse ont grimpé de façon folle. A votre avis qui s'est goinfré?
Mon père à décidé de consacrer ses hectares de champs à autre chose que le cacao...
La raison est là... Il n'arrive plus à vivre décemment du cacao.
Merci qui? Merci à cette société qui ne respecte plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
sandalette
neutre
neutre


Date d'inscription : 18/08/2009
Féminin
Localisation :
Nombre de messages : 2163

MessageSujet: Re: Le cacao bientôt en voie de disparition Dim 9 Mar 2014 - 23:30

Merci pour les infos en direct et waouh   ça fait du bien quand ça vient du coeur !
Revenir en haut Aller en bas
Seza
neutre
neutre


Date d'inscription : 07/12/2009
Age : 33
Féminin
Localisation : Paris
Nombre de messages : 1211

MessageSujet: Re: Le cacao bientôt en voie de disparition Lun 10 Mar 2014 - 9:55

Maintenant je regarde d'un autre oeil ma tablette de chocolat.

Comme dit sandalette, merci de ces infos en direct.
Revenir en haut Aller en bas
tempérance
cuisinier-ère
cuisinier-ère
avatar

Date d'inscription : 01/05/2009
Age : 50
Féminin
Localisation : Tortosa Espagne
Nombre de messages : 4428

MessageSujet: Re: Le cacao bientôt en voie de disparition Lun 10 Mar 2014 - 20:55


_________________
Profitez du moment présent!  tempérance
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23929

MessageSujet: Re: Le cacao bientôt en voie de disparition Lun 10 Mar 2014 - 21:00

La mondialisation... p'tain !
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
soso
neutre
neutre


Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 38
Féminin
Localisation : lizy sur ourcq
Nombre de messages : 387

MessageSujet: Re: Le cacao bientôt en voie de disparition Lun 10 Mar 2014 - 23:44

La mondialisation comme tu dis... Du sang de mes frères a été versé pour que Total, Areva et tous les autres mettent la main basse sur les richesses de mon très cher pays.
Au dire des experts, les eaux ivoiriennes seraient un réservoir à pétrole encore inexploité encore plus riche que le golfe persique. C'est vous dire les enjeux de cette guerre.
Les guerres en Afrique ont souvent un dénominateur commun: les richesses que certains vêlent à tout prix posséder: la Lybie, le Centrafrique, le Mali... On fournit des armes ã des personnes qui déstabilisent le pays. Le pouvoir en place ( qui ne fait pas les affaires des grandes miultinationales ) réagit et il est tout de suite taxé de dictatorial. Ensuite vient la propagande des médias pour bien manipuler l'opinion publique. Puis l'ultime étape: l'ONU pond une résolution et hop c'est parti. Les grandes puissances entrent en jeu, massacrent à tout va. Après ils se partagent le magot.
C'est à vomir.
En Côte d'Ivoire, les militaires français ont bombardé des camps militaires: des femmes et des enfants sont morts brûles, sans compter les habitations aux alentours qui ont vu atterrir dans leurs maisons des obus. Des jeunes Ivoiriens, qui se sont constitués en bouclier humain pour protéger leur président, ont trouvé la mort dans les bombardements français de la résidence du président Gbagbo.
Les troupes onusiennes ont regardé passives des réfugiés se faire massacrer dans leurs camps dans l'ouest de la Cote d'Ivoire. Ces réfugiés étaient pro Gbagbo.
Il y a tellement à dire... Il y a un proverbe arabe que j'adore citer et qui est rempli de sens. En substance: si deux candidats à la présidence se présentent et qu'un des deux à les faveurs des puissances occidentales, te poses même pas de questions, votes pour l'autre.   
Désolée pour le pavé
Revenir en haut Aller en bas
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 12
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8222

MessageSujet: Re: Le cacao bientôt en voie de disparition Mar 11 Mar 2014 - 9:45

ne t'excuse pas pour le pavé, il y a tellement de choses que les occidentaux ont fait (et font encore) en Afrique, en Asie, en Amérique du nord ou du sud, en Océanie, enfin partout, dont on a vraiment pas de quoi être fière...
Je lis un livre sur le Congo au temps ou ce pays était propriété du roi des belges et franchement, ce n'est pas mieux que ce que j'ai pu lire sur les pratiques des nazis
_________________
" Il n'y a point de chemin vers le bonheur : le bonheur c'est le chemin." Lao Tseu

"Gardons nous d'envier les situations les plus hautes, car une cime peut n'être que le bord d'un gouffre. (...)

(...) Existe-t-il une toute-puissance qui ne soit pas menacée d'effondrement et des violences d'un maître ou d'un bourreau ? (...) En une heure de temps, on peut passer du trône aux pieds d'un vainqueur (...) Garde en tête que toute condition est exposée à des revirements et que tout ce qui affecte autrui est susceptible de t'atteindre."

Extraits de De la tranquillité de l'âme de Sénèque



impossible
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23929

MessageSujet: Re: Le cacao bientôt en voie de disparition Mar 11 Mar 2014 - 20:03

Au contraire soso, je trouv eque c'est extrêmement important de pouvoir avoir accès à un autre discours que celui que l'on nous fait passer par les médias traditionnels... Ton discours, c'est lui qui devrait passer sur les chaînes publiques, être écrit dans les journaux à large diffusion, être porté à la population... et pas caché par les politico-économico-médiatico-sal..^pards qui nous gouvernent.
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23929

MessageSujet: Re: Le cacao bientôt en voie de disparition Mar 22 Avr 2014 - 12:13

http://www.bastamag.net/Le-chocolat-equitable-un-produit a écrit:
Commerce juste
Le chocolat équitable, un produit en voie de disparition ?

par Simon Gouin - 17 avril 2014

Déforestation, travail des enfants, paysans sous-payés : dans les pays où il est cultivé, le cacao n’est pas vraiment synonyme de progrès social. Pourtant, le marché du chocolat ne s’est jamais aussi bien porté. Et la pénurie de cacao menace. Les géants de l’industrie du chocolat tentent de réagir en annonçant vouloir se convertir au cacao « durable ». Plusieurs certificateurs de commerce équitable leur proposent un label sur-mesure. Au risque de renoncer à véritablement transformer une filière socialement injuste.


De loin, cela ressemble à une petite révolution. Les géants de l’industrie du chocolat se convertissent au « cacao durable ». 100% de cacao certifié en 2020, a annoncé la multinationale états-unienne Mars (pour l’instant, 20% du cacao acheté par Mars chocolat serait certifié). Certifié, donc plus respectueux des producteurs. Mars n’est pas la seule à se lancer dans « l’équitable » : le groupe suisse Barry Callebaut, un des leaders mondiaux de la production de chocolat, développe un programme pour soutenir les producteurs dans une démarche de respect de l’environnement. Et aurait atteint les 10% de matières premières certifiées par des organismes de commerce équitable. Dans un secteur aussi concentré, où une poignée d’entreprises se partagent le marché du chocolat (Avec Kraft Food et Nestlé, Mars est l’un des géants du chocolat), ces décisions peuvent avoir de fortes conséquences sur une filière aujourd’hui à bout de souffle.

Car la productivité des cacaoyers ne cessent de chuter. L’exploitation intensive des plantations, principalement en Afrique de l’Ouest (72% du marché mondial), menace l’approvisionnement du marché. Au cours de 2013, plus de quatre millions de tonnes de cacao ont été consommés, 32% de plus qu’il y a dix ans. Et la demande ne cesse de croître : en Asie et dans le Pacifique, la consommation de chocolat augmente chaque année de 25%. Comment garantir qu’il y aura assez de cacao en 2020 ? La production deviendrait trop faible par rapport à la consommation. Et les prix grimperaient si la tendance n’est pas inversée. Les géants du chocolat l’ont bien compris : c’est à la base qu’il faut faire évoluer les pratiques.

Le chocolat ou la forêt

Le premier défi est environnemental. La culture du cacao se fait au détriment de la forêt. Les coûts de production sont élevés : il faut du temps, de la main d’œuvre, un enrichissement des sols. Après une vingtaine d’années d’exploitation, une fois les cacaoyers épuisés, les paysans se tournent vers de nouvelles terres. Sous la forêt, le sol est encore fertile. 14 millions d’hectares auraient été coupés en Côte d’Ivoire pour y planter de nouveaux cacaoyers, soit l’équivalent de quatre grandes régions françaises [1]. Un rapport du Programme des Nations Unies pour le développement estime que pour maintenir la production actuelle, il faudrait raser environ 6 millions d’hectares supplémentaires dans les prochaines années. Les forêts du Cameroun sont convoitées. Celles du Vietnam et d’Indonésie aussi.

A cela s’ajoute un défi social. Depuis 1950, le prix du cacao n’a cessé de baisser. « Aujourd’hui, le cacao ne vaut même plus la moitié de ce qu’il valait il y a trente ans », note la Déclaration de Berne [2]. Face à des revenus toujours plus faibles, nombreux sont les producteurs de Côte d’Ivoire, d’où vient 40% du cacao mondial, à se diriger vers d’autres métiers ou à abandonner leur terre. « Les familles devraient en moyenne gagner dix fois plus qu’aujourd’hui pour atteindre le seuil de pauvreté », estime la Déclaration de Berne à propos de la Côte d’Ivoire. Des prix bas, très bas, mais aussi très fluctuants. « Le prix peut descendre de 30% du jour au lendemain comme à l’automne 2011 », explique Christophe Alliot, du Bureau d’Analyse Sociétale pour une Information Citoyenne (Basic). Cette variation entraîne une forte incertitude pour des paysans qui sont désormais touchés par les aléas du changement climatique.

230 000 enfants dans les plantations

La culture du cacao manque de paysans. Malgré l’utilisation d’insecticides, de fongicides et d’engrais, le cacao nécessite beaucoup de main d’œuvre, que les machines ne peuvent remplacer. Qui assure une partie du travail ? Les enfants. En 2009, on estimait qu’ils étaient environ 230 000 à travailler dans les plantations de Côte d’Ivoire et du Ghana. 15 000 seraient des enfants esclaves. Forcés à travailler le jour. Enfermés la nuit pour éviter qu’ils ne s’échappent.

Au début des années 2000, cette question du travail des enfants a mobilisé les opinions internationales. Les États-Unis ont mis en place le protocole Harkin Engel, du nom de deux de leurs représentants. L’objectif : obliger l’industrie du chocolat à agir pour supprimer le travail des enfants d’ici 2005. Mais l’accord est volontaire et non-contraignant. Le délai est finalement prolongé. Les déclarations se suivent ; les actes se font attendre. En 2014, le travail des enfants est toujours une réalité dans les plantations d’Afrique de l’Ouest. Pourquoi un tel échec ? « Le problème reste économique et social, estime Christophe Alliot. Tant que les familles de paysans n’ont pas de quoi vivre, le travail forcé des enfants est un fléau très difficile à endiguer. »

Des certifications pour « se donner bonne conscience » ?

Les codes de conduite et les certifications lancées par les entreprises ne changent la situation qu’à la marge. Mais le mouvement est impulsé : les entreprises cherchent désormais à faire certifier une partie de leur production. Et rassurer ainsi ses consommateurs. Pour cela, il faut garantir son image de marque. Y apposer un label. Cela tombe bien : des organismes existent. Ils s’appellent Rainforest et Utz. Leur principe : ils ne certifient la production de cacao que si les cacaoculteurs se sont engagés sur certains points. Pour obtenir la certification Rainforest, le producteur doit protéger la forêt. Mais sur les droits des enfants, c’est une autre histoire : « Le travail des enfants est certes interdit avant l’âge de 15 ans, mais il n’y a aucune garantie de prix minimum permettant d’assurer un revenu stable et suffisant pour les familles, alors que c’est essentiel pour attaquer le problème à la racine », pointe Christophe Alliot.

En 2011, 11% du cacao utilisé par les fabricants de chocolat aurait été certifié. Un premier pas. Mais quel est l’impact réel de ces certifications ? En 2013, le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) s’est penché sur la question en Côte d’Ivoire. Il a étudié 160 plantations, dont 80 certifiées par Rainforest. Ses conclusions sont sans appel : les critères de certification ne sont pas toujours respectés. « Au final, ces certifications sont surtout un moyen pour les chocolatiers et les États de se donner bonne conscience », explique François Ruf, économiste au Cirad, spécialiste du cacao, à Terra Eco [3]. Selon lui, les entreprises cherchent avant tout à accroître leur rendement, en formant les paysans. Une démarche productiviste, qui débouche parfois sur une augmentation de l’utilisation des pesticides ! « Nous reconnaissons qu’en Côte d’Ivoire, la certification Rainforest Alliance (...) doit s’améliorer, estime Edward Millard, de Rainforest. Mais nous faisons des progrès. »

Mais d’où vient notre chocolat ?

Les initiatives de l’industrie fleurissent. Mais produire plus et protéger l’environnement ainsi que les droits des paysans sont-ils des objectifs compatibles ? « Pour l’industrie du chocolat, ce qui prime, c’est d’assurer l’offre de cacao, et donc augmenter le rendement », note la Déclaration de Berne, qui ajoute que « ces sociétés ne sont souvent pas prêtes à investir dans des initiatives qui ne visent pas directement une telle augmentation. » C’est le cas pour la traçabilité. Elle permet de connaître l’origine précise du cacao, et d’éviter ainsi de promouvoir, par exemple, des plantations où les droits de l’homme ne sont pas respectées. Mais elle a un coût. Que la majorité des grandes entreprises du secteur rechignent à assumer.

Ce serait pourtant une condition « pour qu’elles soient obligées de rendre des comptes ouvertement », estime la Déclaration de Berne. « Actuellement, si vous interrogez des marques distributeurs sur l’origine exacte de leur cacao, elles ne peuvent généralement pas donner de réponse car seuls les fabricants connaissent cette information », explique Christophe Alliot. Afin de ne pas manquer de stock, les fabricants de chocolat s’échangent du cacao. Ce qui empêche de remonter à l’origine. Difficile, donc, de savoir si l’on ne soutient pas le travail des enfants en achetant notre tablette de chocolat d’une marque standard.

Les difficultés du cacao équitable

La question du prix d’achat au producteur est également cruciale. Comment enrayer la baisse des prix et sa variation incessante ? Comment assurer au paysan un revenu minimum et lui permettre d’exploiter le plus durablement sa plantation ? La solution viendrait du commerce équitable. Max Havelaar, Alter Eco, Ethiquable : ces organismes de certification (pour le premier) ou de commercialisation de produits issus du commerce équitable (pour les seconds) permettent de développer les liens avec des producteurs de cacao engagés dans une démarche plus soutenable. Ils défendent ainsi la traçabilité du cacao.

Prix minimum garanti au producteur [4], prime au développement, renforcement des organisations auxquelles appartiennent les paysans (coopératives) : les outils du commerce équitable permettent aux cacaoculteurs d’échapper à la pauvreté, fréquente dans la filière. D’après Max Havelaar, qui soutient 127 000 cacaoculteurs, 1,2% du cacao mondial vendu sur les marchés serait issu du commerce équitable. Pourtant, seul un tiers du cacao produit selon les normes du commerce équitable serait vendu avec le label. Les deux tiers restants sont écoulés sur le marché conventionnel, à un prix plus faible que le cacao équitable [5].

Vers un label encore plus light ?

C’est notamment face à ce paradoxe que Max Havelaar a décidé de modifier ses règles de certification. Début 2014, l’entreprise a annoncé le lancement d’un nouveau label, le Programme d’approvisionnement Fairtrade (FSP). Avec des changements de taille : pour convaincre de plus en plus de fabricants de se tourner vers l’équitable, Max Havelaar peut désormais labelliser des produits qui comportent un seul ingrédient « équitable ». « Auparavant, tous les ingrédients qui pouvaient être équitables (pour lesquels il existe un cahier des charges) devaient l’être pour que le produit soit certifié », explique Max-Havelaar France [6].

Désormais, il suffira que seul le cacao, présent en très faible quantité dans la barre chocolatée Mars par exemple, soit équitable pour que l’ensemble du produit bénéficie du label. Et même si tous les autres ingrédients, comme le sucre, sont issus de filières traditionnelles. La barre chocolatée pourra ainsi porter le nouveau label Max Havelaar, qui ressemble, à quelques nuances près, à l’ancien. De quoi transformer, aux yeux des consommateurs, les produits chocolatés de nombreux fabricants en produits équitables. Et aider Mars à atteindre ses objectifs ambitieux pour 2020 ! [7]

« Il faut que l’entreprise achète 100% du cacao contenu dans le produit aux conditions du commerce équitable pour que le produit puisse porter le nouveau label, explique cependant Max-Havelaar France, qui prévoit, en 2014, une augmentation de 22% des volumes vendus par les producteurs de cacao du système Fairtrade / Max Havelaar. « Si l’entreprise utilise 10% de cacao équitable, elle ne peut utiliser le label qu’uniquement dans sa communication RSE (responsabilité sociale des entreprises, ndlr). » Ce qui peut déjà séduire de nombreux fabricants de chocolat, soucieux d’une image plus verte !

La fin du lien entre consommateurs et producteurs ?

Depuis quelques années, Max Havelaar a aussi développé le mass-balance. Le principe est le suivant : le fabricant de chocolat qui achète 30% de cacao durable peut certifier 30% de sa production de chocolat. Peu importe si le produit fini, sur lequel est apposé le label Max-Havelaar, contient réellement du cacao certifié : cacao certifié et non certifié sont mélangés au cours de la production. Les fabricants de chocolat évitent ainsi d’avoir deux chaînes de production distinctes, et réduisent les coûts de production d’un chocolat certifié durable. Ce qui leur permet d’accroître toujours un peu plus leur part de marché. Max-Havelaar peut ainsi rivaliser avec Utz et Rainforest, dont les labels sont moins exigeants.

Voici la présentation vidéo (en anglais), d’Utz, à propos de son système de mass-balance : http://youtu.be/lTIy8OebL-Q

Mais le lien entre consommateur et producteur n’est plus évident. On passe d’une traçabilité physique à une traçabilité documentaire, où le consommateur ne peut plus être certain que sa tablette de chocolat contient du « cacao durable ». A terme, il n’est pas certain que le client perçoive l’intérêt de poursuivre son achat estampillé « équitable ».

Face à l’allégement du nouveau label, un risque existe que des entreprises auparavant certifiées pour un produit contenant la majorité de ses ingrédients « équitables » se tournent vers le nouveau label, avec uniquement du cacao équitable. « Ce nouveau commerce équitable permettra certes de collecter des volumes importants, estime l’entreprise coopérative Ethiquable [8]. Mais il aura renoncé aux transformations sociales et aux changements des rapports de force que le commerce équitable (du moins celui que nous, Ethiquable, pratiquons) appelle. » La déforestation, le travail des enfants et le départ des paysans peuvent encore se poursuivre. Malgré de nombreuses initiatives, le secteur du cacao semble encore très loin d’opérer sa révolution.

Simon Gouin

Photos : CC Daniel (une) et Alain Secretan
Notes

[1] Lire l’article de Novethic.

[2] L’ONG basée en Suisse a consacré plusieurs rapports aux défis représentés par la consommation de chocolat. Elle a évalué 19 entreprises suisses du chocolat. Son rapport est à lire sur son site Internet.

[3] Lire l’article de Terra Eco.

[4] Entre les différents organismes, ce prix est variable et tous ne s’accordent pas sur le prix de la tonne de cacao.

[5] La fédération des producteurs africains de commerce équitable (Fairtrade Africa) dont les coopératives membres se plaignent du faible pourcentage de cacao qu’ils arrivent à vendre aux conditions Max Havelaar alors qu’ils sont certifiés pour toute leur production.

[6] Une deuxième condition était imposée : 20% du produit, au total, devait être certifié équitable pour que le logo soit apposé sur le produit.

[7] Pour atteindre son objectif, Mars ne passera pas uniquement pas la certification Max-Havelaar. D’autres organismes se chargeront de certifier une partie de la production.

[8] Lire le positionnement d’Ethiquable sur leur site Internet.

Cet article vous a intéressé ? Basta ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don sur bastamag.net.

Basta ! (http://www.bastamag.net) est un site d’information indépendant sur l’actualité sociale et environnementale. Constitué d’une équipe de journalistes et de militants associatifs, Basta ! contribue à donner une visibilité aux enjeux écologiques, aux actions citoyennes, aux revendications sociales, aux mouvements de solidarité et aux alternatives mises en œuvre.

_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cacao bientôt en voie de disparition

Revenir en haut Aller en bas

Le cacao bientôt en voie de disparition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petites magies ::  ::   :: Actualités, informations, réflexions, actions, luttes :: Actualités sur l'environnement et le vivant -