écologie, simplicité, fait-maison
 
Port. 3 col.FAQPublicationsAccueilS'enregistrerLe Grimoire LPMConnexion

Et la série de savons continue !
A voir et à revoir, c'est par ici !
Et la 7ème Gazette..

... est à lire par là !




[Article] Ce n' est pas le soleil qui cause le cancer de la peau - Dominique Vialard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24103

MessageSujet: [Article] Ce n' est pas le soleil qui cause le cancer de la peau - Dominique Vialard Mar 24 Juil 2012 - 18:53

Citation :
CE N'EST PAS LE SOLEIL QUI CAUSE LE CANCER DE LA PEAU

J’ai reçu le mois dernier, comme vous peut-être, un mail indésirable parlant des méfaits du soleil. Par curiosité, j’ai cliqué sur le lien indiqué, ici, et je suis tombé sur une page intitulée « Santé – La photo du visage d’un homme ravagé par les UV ! ». On y voit le portrait saisissant d’un homme au visage tout flétri d’un côté. Le tout accompagné d’un texte, débutant par : « Les rayons du soleil sont très dangereux pour la santé et une photo qui fait le buzz ces jours-ci sur Internet nous prouve la nocivité des rayons UV… ».

(je l'ai reçu aussi)

Ce « document », comme l’étude bidule du Dr machin dans The New England Journal of Medicine, n’a pas envahi par hasard les pages d’accueil des sites Internet au moment où nous allons partir en vacances. Il n’est pas présenté par hasard comme une dépêche d’agence de presse. Je subodore là une belle opération des marchands de produits solaires : un coup de marketing viral comme on dit… En tout cas il me paraît bien peu scientifique.

Le soleil : le coupable idéal…

Voilà un routier, nous dit-on, dont la partie gauche du visage aurait pris 20 ans de plus à cause du soleil. Un routier atteint de « dermatohéliose ». Si on lit vite cette page, ce que nous faisons presque tous, on en déduit rapidement que le soleil est vraiment mauvais. Et qu’il faut vite s’enduire de crème solaire. Ce que la fin de l’article en question nous invite à faire.

La dermatohéliose est une maladie qui effectivement se développe sous l’influence des UV mais qui a des causes : principalement le stress oxydant. Ses facteurs connus : une mauvaise alimentation, l’alcool, le tabac, les émanations de moteur diesel, la pollution… Si cette photo n’est pas un odieux montage, c’est que ce pauvre chauffeur a cumulé tous ces facteurs : une longue exposition au soleil et à la pollution routière l’achevant sur la partie gauche, la plus exposée.

Mon chat aime le soleil, moi aussi

On le cherche, on le pleure, et quand il est là on le redoute… Nous sommes bizarres nous les êtres humains. Les animaux, eux, sont bien plus sages. Mon chat aime le soleil. A l’heure matinale où je vous parle, il est couché devant la fenêtre, sous ses rayons. Mais je sais qu’au bout d’un moment il va se lever et se mettre à l’ombre, avant de revenir, pour une autre exposition. Il prend ainsi de petits bains de soleil, avec mesure… Il n’est pas fou mon chat, il sait ce qui est bon et mauvais pour lui. Les chiens, si on les observe, font de même, y compris lorsque le soleil est au zénith, ils s’allongent de tout leur long dans la lumière mais prennent juste ce qu’il leur faut de chaleur et de rayons UV.

Pour en finir avec les « méfaits » du soleil…

Le soleil, cet « or des pauvres » nous pourvoit effectivement en énergie. Il a une action antidépresseur en stimulant les neuromédiateurs cérébraux, il accélère les guérisons, renforce les os…

Tout le monde sait qu’il favorise la fabrication de la vitamine D, qui aide le corps à absorber le calcium et à contrarier la survenue de maladies comme l’ostéoporose, le cancer, voire même la grippe saisonnière. Or nous manquons tous de soleil sous nos latitudes. La preuve : selon les derniers chiffres validés par l’Académie de Médecine, 80% des 18 à 74 ans, en France, présentent une insuffisance en vitamine D. Le déficit est modéré à sévère chez 42,5% de la population et sévère chez 5%.

Contrairement à ce qu’on vous dit,
il est bon de prendre un peu de soleil entre 11h et 14h !

Ce déficit modéré constitue, je le répète, un facteur de risque d'anomalies osseuses, d'ostéoporose, de fractures et de certaines maladies chroniques comme les cancers du côlon, du sein, de la prostate ou encore des dysfonctionnements de l'immunité.

Mais il est facile d’éviter d’en arriver là quand le soleil brille : la meilleure façon d’atteindre le bon taux de vitamine D dans le sang est d’exposer chaque jour, sans écran solaire, la plus grande partie de sa peau au soleil, aux rayons UVB pour être précis ! Et à quel moment reçoit-on le plus d’UVB sur terre ? Lorsque le soleil est au zénith, entre 11h et 14h, heure solaire. Il est donc très bon, si la chaleur le permet, de s’exposer un peu dans cet intervalle, quelques minutes chaque jour. S’exposer, bien sûr, ne veut pas dire abuser et attendre la brûlure, le coup de soleil.

Le soleil ne cause pas le cancer mais l’ignorance oui

Accuser le soleil de provoquer le cancer de la peau est un peu trop simpliste, même si le trou de la couche d’ozone nous rend plus vulnérables à ses rayons. Voilà ce que l’on sait exactement aujourd’hui :

- Un seul type de cancer de la peau a pu être associé au soleil. En effet, les campagnes de prévention contre le mélanome (le plus dangereux) ne disent pas que les conclusions des études portent sur le carcinome basocellulaire. Aussi appelé « baso », c’est le seul cancer dont le lien avec le soleil a été véritablement prouvé et dont on a pu vérifier qu’il est aussi lié à un gène héréditaire. Ce carcinome ne dépasse pas le plan basal de l’épiderme et ne donne pas de métastase. Cette tumeur, bien que cancéreuse, peut donc être considérée comme bénigne car elle est guérissable, à condition bien entendu de l’enlever par chirurgie.

- Des études plus récentes montrent que le soleil favoriserait la prévention des cancers en général. Plus précisément, elles ont démontré que les personnes qui ont un baso ont moins de risque que les autres de développer un autre cancer. Et dans la mesure où le baso est lié à une tendance accrue à s’exposer au soleil et que ceux qui ont un baso ont moins de cancers, on en conclut que le soleil prévient du cancer.

En revanche, on sait que les actions bénéfiques du soleil ne sont valables que pour de courtes périodes d’exposition et dans de bonnes conditions (les coups de soleil sont clairement préjudiciables).

Produits solaires : 10 vérités qui dérangent

On parle beaucoup des méfaits du soleil, mais on n'a jamais envisagé que les produits de protection solaire pourraient être en cause.

Ce que vous allez lire ci-dessous est le résultat de ma propre enquête sur les produits solaires. J’ai compulsé pour cela de nombreux articles et une foultitude d’études. J’ai aussi utilisé les données édifiantes de la très sérieuse et puissante association américaine Environnemental Working Group (EWG) qui synthétise les dernières recherches : les anglophones pourront s’en régaler dans le détail en cliquant ici. Voici ce que l’on peut dire au regard des dernières données scientifiques :

Il n’existe pas de consensus scientifique pour dire que les produits solaires préviennent le cancer.
Il existe des preuves que certaines crèmes solaires augmenteraient le risque de cancer de la peau mortel chez certaines personnes.
Il existe des dizaines de produits de « haute protection » (dont l’indice est supérieur à 50) mais pas de preuve qu’ils soient meilleurs que les autres.
Une trop grande protection peut être nocive car elle réduit les niveaux de vitamine D dans l’organisme.
La vitamine A, ingrédient commun à la plupart des produits solaires, pourrait accélérer le développement du cancer.
Plusieurs ingrédients des produits solaires, sous l’effet des radiations UV, génèrent des radicaux libres qui endommagent l’ADN de nos cellules, accélèrent le vieillissement et causent des cancers de la peau.
De nombreux produits solaires contiennent des perturbateurs hormonaux dangereux pour la santé (pour en savoir plus lisez l'article de soignez-vous.com) et des nanomatériaux encore plus dangereux.
Les produits solaires, une fois dilués dans l’eau, contribuent à détruire l’éco-système marin.
La réglementation française portant sur les produits solaires est peu exigeante et peu regardante sur la composition des produits…
Les produits solaires procurent une fausse impression de protection : il font oublier que l’ombre, des vêtements protecteurs et un temps d’exposition raisonnable sont les meilleures protections qui soient !


Ingrédients toxiques : les dernières révélations

Deux nouveaux types d’ingrédients toxiques couramment intégrés dans la composition des écrans solaires viennent d’être découverts. Il s’agit d’abord de l’oxyde de zinc (ZnO) sous forme micronisée ou de nanoparticules : plus celui-ci est exposé à la lumière solaire, plus il génère la production de radicaux libres au niveau des cellules de la peau. Ce qui, à long terme, peut augmenter le risque de cancer de la peau, un comble !

Ensuite, des composants du type de la benzophénone : ceux-ci sont capables de pénétrer la peau en profondeur puis de passer dans le sang. Or ils ont un pouvoir similaire à celui des oestrogènes. Il vient d’être démontré dans une étude publiée en mai dernier que cette classe de produits (on y retrouve le dangereux 4-MBC / 4-méthyl-benzilidencamphor) augmentait sensiblement le risque d’endométriose, une pathologie féminine fréquente pour laquelle on n’avait pas trouvé de cause véritable. Les effets de ce type perturbateurs sont aussi très dommageables à l’âge de la puberté chez la jeune fille notamment.

Demain, de nouvelles affaires « Bergasol »

La pression publicitaire des marchands de produits solaires est telle aujourd’hui que la plupart des gens croient que le seul moyen de défense contre le cancer de la peau est représenté par les écrans solaires. Une situation curieuse qui dénote, entre autres, l’absence de mémoire de l’être humain. Souvenons-nous de la célèbre crème solaire Bergasol, dont les gens s’enduisaient il y a quelques années avant de s’exposer au soleil « pour éviter ses brûlures et le vieillissement cutané ». Elle a fini par être retirée du marché pour avoir été officiellement reconnue comme étant cancérigène. L’affaire Bergasol n’est qu’un cas parmi beaucoup d’autres, avérés ou à venir.

Evitez les filtres chimiques, optez de préférence pour les filtres physiques bio

D’une façon générale, évitez les produits solaires faits de filtres chimiques, à savoir de composés chimiques organiques qui absorbent la lumière ultraviolette. Ces composés, dont certains sont oestrogènes-like peuvent facilement traverser l’épiderme et pénétrer dans le sang.

Choisissez de préférence les filtres minéraux, aussi appelés écrans ou filtres physiques, en bio. A l’exception des produits à base d’oxyde de zinc. Ces pigments blancs (comme le dioxyde de titane ) reflètent et diffusent les radiations UVA et UVB en agissant comme des miroirs. Ils restent normalement sur la peau. Pendant longtemps, ces produits laissaient des traces blanches sur la peau : ce problème a été résolu en réduisant les filtres minéraux en micropigments. Bannissez en revanche ce genre de produits quand les filtres minéraux sont réduits à l’état de nanoparticules qui, elles, sont si petites qu’elles peuvent pénétrer à l’intérieur de vos cellules.
Nous n’avons encore aucun recul sur ces nanoparticules qui risquent bien de faire parler d’elles un de ces jours… Certains chimistes les disent déjà cancérigènes…

Si vous voulez connaître les bonnes marques, je vous renvoie au test des produits solaires bio que l'on trouve aujourd'hui sur le marché réalisé par Quelle Santé

Les marques suspectes dont il faut vous méfier

Au niveau de la peau, l’apport de vitamines et d’antioxydants permet de protéger la mélanine, qui est elle-même ce qui protège notre peau du soleil. Les vitamines visent aussi à prévenir l’oxydation des cellules.

Les signes d’une oxydation des cellules sont : mauvais bronzage, sensation de cuisson de la peau lors de l’exposition, apparition d’héliodermie (tâches blanches acrhomiques), tâches sombres mélanodermiques, kératose actiniques (plaques rugueuses de couleur chamois).

Plus ces lésions sont nombreuses et cela vaut pour tout le monde, pas seulement pour les personnes ayant des grains de beauté suspects, plus il y a oxydation, plus il y a risque de voir se développer un cancer. Il faut y voir aussi des signes plus généraux traduisant un état de vieillissement oxydatif profond qui ne concerne pas seulement la peau et n’est pas simplement lié au soleil. Les causes en sont le tabac, l’alcool, la pollution, les produits chimiques cancérogènes, le stress négatif…

Dès qu’apparaît une lésion suspecte, qui ne disparaît pas en quelque jour, il est donc important de consulter un dermatologue.

Coups de soleil : votre peau ne se renouvelle que 70 fois

Les cellules ne sont capables de se diviser que 70 fois dans une vie. Cette donnée scientifique incontestable, et très facile à mémoriser, doit être connue car à chaque fois que vous prenez un coup de soleil, vous réduisez votre vie dermatologique. Si vous prenez 2 coups de soleil par an, votre vie dermatologique sera épuisée en 35 ans et vous serez tout(e) fripé(e) avant l’âge. Si votre peau est rouge et douloureuse, vous avez gaspillé une vie. Faites le compte et réfléchissez.

Pour soigner naturellement le coup de soleil

- Le traitement homéopathique : Apis mellifica (spécifique de l’œdème), Belladona (spécifique des rougeurs et des congestions), Rhus toxidendron (spécifique des cloques et vésicules). Prendre 4 granules de l’un ou de ces médicaments en 5 CH, 2-3 fois de suite. Espacer les prises dès amélioration.

- Le traitement en phytothérapie : vous pouvez appliquer sur la zone brûlée des compresses imbibées d’eau bouillie et de 10 gouttes de TM de Calendula, 3 à 4 fois par jour.
Vous pouvez aussi vous aider de Cicaderma, qui contient entre autres du Calendula (tube de 30 grammes) : une application 2 fois par jour.

- Le traitement par les huiles essentielles : appliquez localement quelques gouttes du mélange de 5 gouttes d’H.E. de lavande (aspic) et de 10 ml de millepertuis 2-3 fois de suite à quelques minutes d’intervalle, puis 2 fois par jour pendant 2-3 jours. (à la nuit, le millepertuis est photosensibilisant)

- Deux recettes de grand-mère :
1/ Délayez une cuillère à soupe de levure de bière avec un peu d’huile d’amande douce. Enduisez la région brûlée, laissez agir 15 minutes.
2/ Vous pouvez aussi appliquer sur la zone brûlée des rondelles de pomme de terre ou de concombre.

Une mauvaise alimentation entraînera une exposition néfaste…

Plusieurs études, comme celles du Dr Michio Kushi, un éminent spécialiste de la prévention contre le cancer qui exerce aux USA, affirment que quand on s’expose au soleil après avoir absorbé des aliments gras et malsains, trop de sucre, des fritures et de la viande, c’est comme si nos pores étaient bouchés et que les aliments rancissaient dans notre corps. « L’oxydation de ces graisses endommage les tissus et entraîne le développement de tumeurs et le vieillissement de la peau » .

Mais si, avant de nous exposer au soleil, nous nous alimentons avec des céréales complètes ou avec une salade verte (riche en antioxydants), ce sont justement les rayons ultraviolets qui nous protègent contre le cancer et contre d’autres maladies. Ces constatations déjà anciennes, qui se fondent sur des études cliniques, sont fort bien connues par d’autres médecins et chercheurs (Aburn, Zane Kime, E.K. Roosevelt, etc.).

Bien se préparer, pour bien profiter des rayons d’été

Prendre soin de sa peau tout au long de l’année est un préalable pour une bonne rencontre avec le soleil. Vous trouverez dans le dossier paru dans Plantes & Santé n°125 tous les bons conseils du naturopathe Jean-François Astier.

• Il est aussi utile de prendre des compléments alimentaires pour que la peau soit pourvue notamment en vitamine E, en vitamines A, C et B. Pour être efficaces, ces vitamines doivent avoir une origine naturelle. Faites avant tout une cure de vitamine C (acérola, cynorrhodon…) que vous commencerez si possible deux semaines avant de partir vers le soleil.

• Pour la lutte contre l’oxydation des cellules et notamment la prévention de la dégénérescence de l’ADN, je vous conseille la prise de produits spécifiques, Oemine E par exemple : 2 capsules par jour à la dose recommandée des 4 tocophérols naturels, sachant que le gamma-tocophérol est aussi important que l’alpha-tocophérol pour prévenir les dégâts oxydatifs.

• Faites une cure d’astaxanthine, en commençant là aussi 2 semaines avant de partir : comptez 4 mg par jour. Parmi les substances phytochimiques capables de protéger la peau et les yeux du soleil, l’astaxanthine (produite par l’algue Haematococcus pluvialis) est sans doute l’une des plus puissantes.
On trouve aussi de nombreux compléments alimentaires à base d’huile ou d’extrait de carotte, d’extraits de tomate, de marc de raisin bio… permettant de se préparer au soleil.

• Il peut être judicieux également de renforcer localement l’action de la mélanine par l’application en après-soleil de topiques aux vitamines comme une huile à base de carotte et de millepertuis : cela permet de régénérer l’épiderme tout en favorisant la pigmentation de la peau et le bronzage.

Une crème solaire à faire soi-même

Vous ne voulez pas servir de cobaye pour l’industrie cosmétique ? L’idée de mettre des produits chimiques quels qu’ils soient sur votre peau vous est insupportable ? Je ne peux que vous donner raison tant les produits solaires contiennent d’ingrédients chimiques aussi divers qu’abscons : voyez ce qui est écrit sur ces produits, c’est si petit qu’on dirait que c’est fait exprès pour que vous ne puissiez le lire. Et c’est le plus souvent incompréhensible pour le non-chimiste…

Voici donc une recette à réaliser vous-même qui sera très efficace si vous vous exposez raisonnablement.
Pour obtenir 100 g de crème, il vous faut :

13 g de cire d’abeille,
30 g d’huile d’amande douce,
20 g d’huile d’onagre,
30 g d’eau de rose,
3 g d’amidon,
1 g de brou de noix,
1 g de vitamine E
Faites fondre la cire avec les huiles et la vitamine E. En même temps, chauffez l’eau de rose avec un extrait fluide de brou de noix ou de propolis, le sel et l’amidon jusqu’à dissolution de l’amidon, puis incorporer cette solution dans la partie huileuse en agitant pendant la phase de refroidissement jusqu’à obtention d’une crème homogène.

Vous voilà prêt(e) pour le soleil !

Pour finir, n’oubliez pas vos lunettes de soleil !

On l’oublie ou on ne le dit pas assez mais le soleil, si l’on n’y prend garde, favorise la cataracte. C’est un fait établi et l’OMS estime que 20% des opérations de la cataracte pourraient être prévenus ou retardés par une meilleure information du public. D’où l’intérêt de se munir de bonnes lunettes de soleil.

Bonnes vacances si comme moi vous en prenez, et surtout, prenez soin de vous.


Dominique Vialard
Je n'essaierai pas la recette maison de crème solaire

Ce n'est pas la première fois qu'on le dit : le soleil est bon pour nous, notre humeur, notre peau, notre organisme à condition de savoir en profiter.
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
la licorne
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 24/02/2007
Age : 53
Féminin
Localisation : Liège (B)
Nombre de messages : 5784

MessageSujet: Re: [Article] Ce n' est pas le soleil qui cause le cancer de la peau - Dominique Vialard Mar 24 Juil 2012 - 19:10

Voilà qui s'appelle remettre les pendules à l'heure
Le soleil est bon pour nous, qu'on se le dise.
Tout est dans l'usage et dans la dose.
C'est sûr qu'il y a des précautions à prendre.

Il existe d'ailleurs une thérapie par exposition aux rayons solaires, que l'on appelle héliothérapie. Elle traite le rachitisme, conséquence d'une carence en vitamine D.
Et elle prévient également l'ostéoporose.
_________________
Un an déjà, ma p'tite Aile...
Un an seulement... tendres pensées
Revenir en haut Aller en bas
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 13
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8292

MessageSujet: Re: [Article] Ce n' est pas le soleil qui cause le cancer de la peau - Dominique Vialard Mar 24 Juil 2012 - 19:21

jeudi je pars une journée sur la côte, je viens juste d'acheter une crème à écran minéral, mais c'est de l'oxyde de zinc

Quant au fait que la peau se renouvelle 70 fois, je suis mal barrée, quand j'étais petite, souvent comme "crème solaire", maman me mettait de la nivéa bleue J'ai donc pris beaucoup de coups de soleil jusqu'à mes 12 ans A sa décharge, on ne parlait pas beaucoup de ça dans les années 60 et 70.
Elle aurait pu choisir de la Bergas*l
_________________
" Il n'y a point de chemin vers le bonheur : le bonheur c'est le chemin." Lao Tseu

"Gardons nous d'envier les situations les plus hautes, car une cime peut n'être que le bord d'un gouffre. (...)

(...) Existe-t-il une toute-puissance qui ne soit pas menacée d'effondrement et des violences d'un maître ou d'un bourreau ? (...) En une heure de temps, on peut passer du trône aux pieds d'un vainqueur (...) Garde en tête que toute condition est exposée à des revirements et que tout ce qui affecte autrui est susceptible de t'atteindre."

Extraits de De la tranquillité de l'âme de Sénèque



impossible
Revenir en haut Aller en bas
la licorne
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 24/02/2007
Age : 53
Féminin
Localisation : Liège (B)
Nombre de messages : 5784

MessageSujet: Re: [Article] Ce n' est pas le soleil qui cause le cancer de la peau - Dominique Vialard Mar 24 Juil 2012 - 19:53

Quand j'étais enfant, je ne sais pas, m'en souviens plus.
Mais depuis que je prends soin de moi tout seule, je ne me suis plus protégée que très rarement.
En général, j'y vais tout doux et je veille à prendre les tous premiers rayons de soleil dès qu'ils apparaissent, en avril/mai, sans m'exposer plus que ça. 15 minutes par ci, 15 minutes par là.
J'ai remarqué que ça prépare bien ma peau ; ensuite elle brûle moins vite parce que j'ai déjà un joli hâle quand l'été arrive

Oh, j'ai pris quelques coups de soleil mémorables, mais assez peu.
Heureusement, parce que j'ai de très très nombreux "grains de beauté", dont un énorme dans le dos, qui pourrait poser problème, un jour. Je surveille

Par contre, j'ai toujours tartiné consciencieusement la louloute, qui a une peau très claire qui rougit très vite et ne bronze pas facilement
Il y a une petite vingtaine d'années, on parlait déjà des (supposés) méfaits du soleil, mais certainement pas encore des méfaits des crèmes solaires Abella
_________________
Un an déjà, ma p'tite Aile...
Un an seulement... tendres pensées
Revenir en haut Aller en bas
sandalette
neutre
neutre


Date d'inscription : 18/08/2009
Féminin
Localisation :
Nombre de messages : 2204

MessageSujet: Re: [Article] Ce n' est pas le soleil qui cause le cancer de la peau - Dominique Vialard Mar 24 Juil 2012 - 20:05

M'enfin !!! et Raffa alors, vous l'aviez pas crue en 2005 ? http://raffa.grandmenage.info/post/2005/07/20/Le_soleil_ami_ou_ennemi__

L'article complet (et tous les liens qu'elle donne) est très intéressant. Voilà quelques extraits :

"Le soleil ami ou ennemi ? Par Raffa le 20/07/2005, 00:00
Aujourd’hui je vous transmets un texte du magazine gratuit Bioinfo (équivalent belge de Biocontact en France) …/…
Texte de Yves Rasir & Alain Mahieu (BioInfo n° 52 de juin 2005) avec leur aimable autorisation.

Chaque année, c’est la même rengaine : on nous présente le soleil comme un ennemi mortel qu’il faut fuir à tout prix. il et vrai que notre bonne étoile peut faire du tort aux épidermes fragiles qui en abusent. Mais il est mensonger de présenter l’astre solaire comme un agresseur maléfique du corps humain. Depuis la nuit des temps, on connaît les vertus de l’héliothérapie, notamment pour la santé des os. Et certains scientifiques brisent aujourd’hui un tabou en soulignant les bienfaits oubliés du rayonnement UV, grand pourvoyeur de vitamine D. Grâce au soleil, nous serions ainsi mieux protégés de maladies comme la sclérose en plaques, le diabète ou l’hypertension. Mieux : il est hautement probable que cet effet préventif concerne également de nombreux types de cancer, dont celui de la peau! Bref, le temps de la psychose est révolu. Et s’il faut se protéger, faisons-le en respectant l’écologie de l’épiderme. Le bronzage n’aura alors que des avantages.
…/…plus l’indice de protection est élevé, plus les écrans solaires classiques entraînent une absorption par la peau des substances chimiques douteuses…/…Mais qu’ils soient naturels ou synthétiques, les écrans solaires ont de toute façon un gros défaut : ils retardent le coup de soleil et donnent ainsi un faux sentiment de sécurité tout en réduisant fortement la sécrétion de vitamine D. En outre, on peut leur reprocher de contrarier, voire d’inhiber les sécrétions naturelles de la peau. Autant savoir par exemple que les glandes sébacées secrètent de l’acide uricanique, dont la fonction est de filtrer le rayonnement solaire.
L’usage de savon alcalin a pour effet de décaper cette couche protectrice et même les savons doux et une eau dure ont déjà tendance à priver la peau de cette défense immunitaire essentielle. La première protection consiste donc à éviter les douches dans les heures qui précèdent l’exposition et aussi après, histoire de conserver une heure ou deux les sécrétions naturelles de la peau au soleil. Car la plus sûre façon de bronzer, c’est de bronzer ! Le bronzage naturel constitue en effet une protection solaire importante et durable. Après quelques semaines d’exposition progressive, une peau peut s’exposer 4 à 6 fois plus longtemps sans risque de coup de soleil. Par rapport aux crèmes, c’est de plus une protection qui a l’avantage d’être intégrée à l’épiderme et de ne pas partir dans l’eau ou d’être absorbée par la serviette de bain. Une exposition au soleil progressive et bien dosée laisse toujours une peau soyeuse, douce, souple, hâlée et parfaitement saine, et ce sans produits d’aucune sorte.../..."
Revenir en haut Aller en bas
la licorne
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 24/02/2007
Age : 53
Féminin
Localisation : Liège (B)
Nombre de messages : 5784

MessageSujet: Re: [Article] Ce n' est pas le soleil qui cause le cancer de la peau - Dominique Vialard Mar 24 Juil 2012 - 20:14

chris* je n'avais pas vu cet article...
Raffa Raffa

Citation :
... Car la plus sûre façon de bronzer, c’est de bronzer ! Le bronzage naturel constitue en effet une protection solaire importante et durable. Après quelques semaines d’exposition progressive, une peau peut s’exposer 4 à 6 fois plus longtemps sans risque de coup de soleil. Par rapport aux crèmes, c’est de plus une protection qui a l’avantage d’être intégrée à l’épiderme et de ne pas partir dans l’eau ou d’être absorbée par la serviette de bain. Une exposition au soleil progressive et bien dosée laisse toujours une peau soyeuse, douce, souple, hâlée et parfaitement saine, et ce sans produits d’aucune sorte.

Voilà pourquoi je ne brûle pas ! CQFD
_________________
Un an déjà, ma p'tite Aile...
Un an seulement... tendres pensées
Revenir en haut Aller en bas
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 13
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8292

MessageSujet: Re: [Article] Ce n' est pas le soleil qui cause le cancer de la peau - Dominique Vialard Mar 24 Juil 2012 - 20:31

je crois que je n'ai pas lu tout le blog, pourtant fort intéressant, de Raffa Lutin
_________________
" Il n'y a point de chemin vers le bonheur : le bonheur c'est le chemin." Lao Tseu

"Gardons nous d'envier les situations les plus hautes, car une cime peut n'être que le bord d'un gouffre. (...)

(...) Existe-t-il une toute-puissance qui ne soit pas menacée d'effondrement et des violences d'un maître ou d'un bourreau ? (...) En une heure de temps, on peut passer du trône aux pieds d'un vainqueur (...) Garde en tête que toute condition est exposée à des revirements et que tout ce qui affecte autrui est susceptible de t'atteindre."

Extraits de De la tranquillité de l'âme de Sénèque



impossible
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24103

MessageSujet: Re: [Article] Ce n' est pas le soleil qui cause le cancer de la peau - Dominique Vialard Mar 24 Juil 2012 - 21:30

Oh que si on a cru Raffa... elle nous avait fait écho de son article, on parlait du "bronzage à la Raffa mais faut réactiver, varier les sources, apporter d'autres éléments... Non ?


_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24103

MessageSujet: Le soleil en petite quantité: un anticancer naturel Dim 12 Aoû 2012 - 11:13

http://fr.sott.net/articles/show/8966-Le-soleil-peut-vous-sauver-la-vie a écrit:
Le soleil peut vous sauver la vie

Planète Santé
mer., 08 août 2012 13:06 CDT

N'hésitez pas à profiter du soleil - mais pas n'importe comment - , la vitamine D qu'il vous apporte est indispensable!

La chercheuse Ellen Smit, de l'Oregon State University, a réalisé une étude prouvant que le manque de vitamine D augmente le risque de décès chez les personnes âgées, en particulier chez les plus fragiles.

Une personne fragile est physiquement diminuée, explique The Times of India, et souffre d'au moins trois de ces problèmes: la faiblesse musculaire, la marche lente, l'épuisement, le manque d'activité physique et la perte de poids involontaire. Est considéré comme «pré-fragile» une personne souffrant d'une ou deux de ces difficultés.

Ellen Smit a étudié le cas de 4300 personnes de plus de 60 ans en utilisant les données du National Health and Nutrition Examination Survey.

L'étude révèle notamment que les personnes âgées ayant un faible niveau de vitamine D ont une augmentation du risque de décès de 30% par rapport à une personne sans carence. Les personnes fragiles ont plus du double de risque de décès que celles en bonne santé.
La vitamine D ayant un rôle primordial dans la fonction des muscles et des os, elle serait donc directement liée à la fragilité.

Le soleil en petite quantité: un anticancer naturel

S'il est important de se protéger des rayons nocifs du soleil, il ne faut pas pour autant s'en cacher complètement. Une étude surnommée E3N, rapporte que prendre le soleil (en petite quantité) permettrait d'éviter le cancer du sein. [url=http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/medecine/d/le-cancer-du-sein-serait-favorise-par-un-manque-de-vitamine-d_25140/Selon Futura Sciences[/url], l'étude fait état d'une «diminution significative (25%) du risque de cancer du sein chez les femmes présentant des concentrations en vitamine D les plus élevées».

Il s'avère que les trois quarts des femmes n'ont pas un taux de vitamine D conforme à la norme. Elle devraient maintenir leur taux de vitamine D à 30 ng/mL, ce qui équivaut à 2.000 UI quotidiens.

Françoise Clavel-Chapelon de l'Institut Gustave-Roussy, auteure de l'étude, rappelle pourtant que 12 minutes au soleil chaque jour suffiraient amplement à obtenir cet apport:

«Douze minutes d'exposition au soleil sur 50% de la surface de la peau, un jour de grand beau temps, équivalent à la prise de 3.000 UI de vitamine D».

Et puisque les coups de soleil sont très mauvais pour la peau, Natural News rappelle qu'il est possible de trouver de la vitamine D dans la nourriture. On en trouve dans le saumon, les sardines, les œufs, le lait le yaourt et le beurre. La vitamine D est également présente dans les feuilles de pissenlit, les céréales et les patates douces.

_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Article] Ce n' est pas le soleil qui cause le cancer de la peau - Dominique Vialard

Revenir en haut Aller en bas

[Article] Ce n' est pas le soleil qui cause le cancer de la peau - Dominique Vialard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petites magies ::  ::   :: Actualités, informations, réflexions, actions, luttes :: Actualités sur la santé, le bien-être et l'alimentation -