écologie, simplicité, fait-maison
 
Port. 3 col.FAQPublicationsAccueilS'enregistrerLe Grimoire LPMConnexion

Et la série de savons continue !
A voir et à revoir, c'est par ici !
Et la 7ème Gazette..

... est à lire par là !




... mettre de l'ordre dans les médecines alternatives ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24089

MessageSujet: ... mettre de l'ordre dans les médecines alternatives ... Jeu 4 Oct 2012 - 13:30

http://www.romandie.com/news/n/_Le_CAS_propose_de_mettre_de_l_ordre_dans_les_medecines_alternatives72021020121726.asp? a écrit:
Le CAS propose de mettre de l'ordre dans les médecines alternatives


PARIS - Ostéopathie, réflexologie, acupuncture ou homéopathie : le Centre d'analyse stratégique (CAS) propose de mettre de l'ordre dans les foisonnantes médecines alternatives, avec la création d'un label unique et une meilleure évaluation de ces pratiques hétérogènes.

Les médecines dites non-conventionnelles sont en plein développement dans les pays occidentaux, observe Vincent Chriqui, directeur général de cette institution dépendant du Premier ministre, chargée de faire des propositions économiques, sociales, environnementales ou technologiques.

Dans l'Union européenne (UE), 70% des habitants ont eu recours au moins une fois dans leur vie à une pratique médicale parallèle. Le taux monte à 80% pour les malades d'un cancer, selon le rapport du CAS, Quelle réponse des pouvoirs publics à l'engouement pour les médecines non conventionnelles ?.

Les raisons de ce succès sont diverses mais viennent d'abord des manquements de la médecine occidentale : effets secondaires des médicaments, absence de réponse thérapeutique à des maux quotidiens comme le mal de dos, pénurie de personnel soignant.

Une offre importante en médecine alternative s'est donc développée. De manière particulièrement désordonnée en France, où on peut distinguer médecines naturelles (phytothérapie, aromathérapie), médecines par manipulation (ostéopathie, chiropractie, réflexologie), thérapies corps/esprit (hypnothérapie, sophrologie) et des systèmes complets reposant sur des théories (acupuncture, homéopathie).

Témoigne de cette situation la pléthore d'écoles privées d'ostéopathie, aux qualités inégales, qu'a critiquée l'Igas (Inspection générale des affaires sociales), dans un rapport dénonçant le laxisme des procédures officielles d'agrément pour ces écoles.

Sans aborder en profondeur le problème particulier de l'ostéopathie, le rapport du CAS propose de créer un label global en médecine alternative, pour éviter l'éclatement et pour que le patient puisse s'y retrouver, explique Mathilde Reynaudi, chargée de mission au CAS.

L'obtention du label de thérapeute en pratiques non conventionnelles serait conditionnée à la réussite d'un examen clinique et juridique, un peu à l'image de ce qui se fait en Allemagne avec les Heilpraktiker (praticiens de santé).

Un tel label servirait de garde-fou pour les patients. Les praticiens auraient par exemple obligation de renvoyer vers la médecine conventionnelle certains cas graves ou échappant à leurs champs d'action.

En France, seules sont reconnues officiellement les formations en ostéopathie et en chiropractie pour des non-médecins. Si bien qu'un flou juridique entoure par exemple les pratiques de l'acupuncture ou de la sophrologie (relaxation et gestion du stress), souligne Mathilde Reynaudi. La création d'un label permettrait d'y mettre fin.

Le CAS propose en outre de développer l'évaluation objective des médecines alternatives.

La recherche en matière de coût-efficacité est peu fournie et souvent contradictoire, notamment parce que l'industrie pharmaceutique n'a pas intérêt à financer des essais dans un secteur qui pourrait entraîner une baisse de la prise médicamenteuse, note le rapport.

Il faudrait donc développer les études bénéfice-risque de ces médecines pour pouvoir interdire ou dissuader les pratiques mauvaises ou inutiles, promouvoir les bonnes et envisager le remboursement par la sécurité sociale des pratiques les plus efficaces, a expliqué M. Chriqui.

La CAS propose enfin de mettre sur pied une plateforme d'information pour recenser les connaissances actuelles en médecines alternatives et permettre au quidam de s'y retrouver.


(©AFP / 02 octobre 2012 17h24)
On lit que des patients atteints de cancer sont de plus en plus nombreux à faire appel à des médecines alternatives et que ses praticiens devront renvoyer les "cas graves" vers la médecine conventionnelle ! C'est logique.
C'est la fin de la liberté thérapeutique cette histoire de label...

Je pense que le plus sensé sera de continuer comme aujourd'hui... sans reconnaissance, sans titre, sans plaque... et sans tampon TOC (Thérapeute d'Origine Contrôlée)
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ... mettre de l'ordre dans les médecines alternatives ... Lun 8 Oct 2012 - 19:25

Bonjour,
Toutes ces réflexions sont bien justes mais selon mon expérience, l'acupuncture peut aider à soulager la douleur
Revenir en haut Aller en bas
Melhia
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 35
Féminin
Localisation : Région Parisienne
Nombre de messages : 5917

MessageSujet: Re: ... mettre de l'ordre dans les médecines alternatives ... Mar 9 Oct 2012 - 18:12

Citation :
L'obtention du label de thérapeute en pratiques non conventionnelles serait conditionnée à la réussite d'un examen clinique et juridique
Traduction : donc formation de plusieurs années et qui coûte bonbon.

Citation :
Un tel label servirait de garde-fou pour les patients. Les praticiens auraient par exemple obligation de renvoyer vers la médecine conventionnelle certains cas graves ou échappant à leurs champs d'action.
Pas besoin d'un diplôme pour éviter d'être stupide ! Après, c'est comme tout, même chez les psys ou autres, tu as de bons praticiens, et des personnes qui ne regardent que l'intérieur de leur portefeuille....

L'ostéopathie est la seule technique de soin reconnue comme médecine alternative en France.... gage de plusieurs années d'études et de pratique, mais qui ne garantie en RIEN la compétente du praticien au final... et les écoles de ce type de formation se sont tellement multipliées depuis quelques années que l'on peut à présent douter de la valeur de ce diplôme (tant la durée et le contenu de la formation peut varier).
Alors que l’ostéopathie est avant tout, et dès le départ, une technique de soin empirique, donc basée sur l'expérience...

& il est très intéressant de constater que les découvertes des praticiens dans ce domaine rejoignent les découvertes, théories et pratiques de plusieurs milliers d'années issues de la médecine traditionnelle chinoise (et oui !!).
Je retrouve par exemple certaines explications dans l'ostéopathie avec les mêmes principes d'intervention qu'avec la réflexologie plantaire... comme quoi.... et la réflexo à elle, contrairement à l'ostéo, aucun effet indésirable que pourrait engendrer une mauvaise manipulation du corps.

Donc leur label

_________________
ICI figure un blog d'infos sur tout pleins de choses qu'on ne nous dit pas forcément
(Sur les produits laitiers : aident-ils vraiment à consolider nos os ? Sur certains additifs alimentaires qui foutent en vrac notre sensation de satiété, sur les différents labels alimentaires et leur réel gage de qualité, en passant par les soit-disant bienfaits du tofu ou encore des compléments alimentaires...)...
donc si ça vous intéresse, n'hésitez pas à aller faire une p'tite visite sur mes pages !
----------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ... mettre de l'ordre dans les médecines alternatives ...

Revenir en haut Aller en bas

... mettre de l'ordre dans les médecines alternatives ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petites magies ::  ::   :: Actualités, informations, réflexions, actions, luttes :: Actualités sur la santé, le bien-être et l'alimentation -