écologie, simplicité, fait-maison
 
Port. 3 col.FAQPublicationsAccueilS'enregistrerLe Grimoire LPMConnexion

Et la série de savons continue !
A voir et à revoir, c'est par ici !
Et la 7ème Gazette..

... est à lire par là !




[article] Les principaux perturbateurs endocriniens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 12
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8234

MessageSujet: Les perturbateurs endocriniens Jeu 10 Mai 2012 - 11:23

A la suite d'une question de mamen, voici ce que j'ai pu trouver à ce sujet avec une simple recherche sur google :

Ils y a beaucoup d'info à ce propos, je ne peux pas toutes les mettre mais si vous entrez "perturbateurs endocriniens" dans un moteur de recherche, vous aurez une longue liste de résultats

Les effets sur la santé :

http://www.afsset.fr/upload/bibliotheque/771953541745249614035691288700/11_perturbateurs_systeme_endocrinien.pdf a écrit:
Quels sont les effets sur la santé ?
Les effets sur la santé humaine des perturbateurs du système endocrinien sont sujets à controverse. La relation causaleW entre une exposition à une substance environnementale et un effet sanitaire via un mécanisme d‘altération du fonctionnement des hormones n’a pas encore été établie.
Cependant, un certain nombre d’affections sont suspectées d’être la conséquence de l’expositionW aux perturbateurs du système endocrinien :
. altération des fonctions de reproduction masculines : tendance à la baisse de la qualité et de la quantité du sperme observée dans certains pays ;
. troubles de la fonction reproductrice féminine en raison d’anomalies de la différenciation sexuelle, de la fonction ovarienne, de la fertilité, de l’implantation
de l’embryon et de la gestation ;
. malformations du système reproducteur masculin : cryptorchidie (malposition des testicules), hypospadias (malposition de l’urètre) ;
. troubles de la maturation sexuelle (par exemple: puberté précoce) ;
. altération de la fonction thyroïdienneW ;
. tumeurs des testicules, de la prostate et des seins ;
. pour les femmes enceintes, risque de mortalité intrautérine et de retard de croissance foetale.
Les substances reprotoxiques peuvent perturber le développement du système reproducteur au cours de la gestation et après la naissance. Elles sont à l’origine d’avortement spontané, de retard de croissance foetale et de mort intra-utérine.

Les produits incriminés :

http://www.afsset.fr/upload/bibliotheque/771953541745249614035691288700/11_perturbateurs_systeme_endocrinien.pdf a écrit:
Les éthers de glycol
Il s’agit d’une famille de plus de 80 dérivés de solvants organiques présents dans les produits dits à l’eau, et dans les colles, encres, peintures, vernis, diluants, cosmétiques, notamment les teintures pour cheveux et produits d’entretien comme les lave-vitres.Du fait de leur utilisation courante, la population générale, et un grand nombre de travailleurs y sont exposés par voies respiratoire et cutanée. Ce sont des substances reprotoxiques répertoriées dans la classification européenne en catégorie 2 (altérant la fertilité et/ou causant des effets toxiques sur le développement dans l’espèce humaine) et catégorie 3 pour 22 d’entre elles (préoccupantes pour la fertilité dans l’espèce humaine et/ou pour l’homme en raison d’effets toxiques
possibles sur le développement). Des dispositions pour réduire les risques liés à ces produits ont été prises : limitation de mise sur le marché,
restriction d’emploi pour certains. De plus, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a émis deux décisions visant à éliminer certains éthers de glycol des médicaments et cosmétiques. Des études sont en cours, pour mieux connaître les effets sanitaires et évaluer le risque pour les travailleurs des produits les plus utilisés .

Les polluants organiques persistants (POP)
Substances chimiques, pour la plupart perturbateurs du système endocrinien, les POP s’accumulent dans les organismes vivants, persistent dans l’environnement et produisent des effets toxiques à long terme. Parmi eux, des produits chimiques industriels comme les PCB (polychlorobiphényles), des pesticides comme le DDT (dichlorodiphényltrichloroéthane), le chlordane et le toxaphène, et des sous-produits type dioxines et furanes. La plupart des POP sont peu solubles dans l’eau et s’accumulent dans les tissus adipeux des animaux et des hommes. A mesure qu’ils remontent la chaîne alimentaire,
leur concentration augmente : c’est la bio-accumulation. Par ailleurs, nombre d’entre eux sont des composés partiellement volatils : ils s’évaporent, se répandent dans l’atmosphère et se condensent à nouveau quand les températures baissent.Par ce processus, ils atteignent souvent des concentrations
élevées loin de l’endroit où ils sont utilisés. Les particuliers y sont exposés, surtout via l’alimentation. La Convention de Stockholm adoptée en 2001 est entrée en vigueur depuis le 17 mai 2004 : elle interdit les douze polluants organiques persistants les plus dangereux


http://www.sabotage-hormonal.org/spip.php?article18 a écrit:

BHA (butylhydroxylanisole)
désodorisants, baumes pour les lèvres, crèmes et lotions pour le corps, ombres à paupières, hydratants et traitements faciaux, crèmes anti-âge, mascara

BHT (butylhydroxytoluène)
rouges à lèvres, traitements et hydratants faciaux, hydratants pour les lèvres, produits dont le facteur de protection solaire est supérieur à 15, crèmes antirides et anti-âge, ombres à paupières, bases de maquillage, fragrances pour femmes.

Ferrocyanide d’ammonium ferrique
vernis à ongles, ombres à paupières, produits bronzants et pour éclaircir la peau, crayons à sourcils, poudres faciales, poudres scintillantes, traitements pour les ongles.

Parabènes (méthylparabène, éthylparabène, propylparabène, etc.)
hydratants pour le visage, produits de maquillage pour les yeux, hydratants pour les lèvres et presque tous les produits cosmétiques.

Phtalates
parfums et produits parfumés, savons, vernis à ongles, traitements pour ongles et cuticules, fixatifs pour les cheveux, désodorisants, shampoings, laits pour le corps, crèmes, traitements contre les verrues.

Résorcinol
colorants pour les cheveux, nettoyants pour le visage, shampoing, lotions après-rasage, astringents, traitements contre l’acné, crèmes anti-acné.

Triclosan
savons antibactériens, dentifrices, lotions hydratantes, crèmes à raser, déodorants, douches vaginales, rince-bouches, serviettes de nettoyage démaquillantes, certains produits contre l’acné, rouges à lèvres.

Octoxynol-9
shampooings, conditionneurs, traitements et hydratants pour le visage, exfoliants, gels coiffants, colorants pour les cheveux et décolorants, crèmes pour calmer les démangeaisons, produits pour éclaircir la peau.

Oxybenzone (benzophenone-3)
crèmes et autres produits ayant un facteur de protection solaire, crèmes antirides, lotions hydratantes pour le corps, traitements hydratants pour le visage, baumes pour les lèvres, vernis à ongles.


D'autres liens intéressants :
http://www.sabotage-hormonal.org/spip.php?rubrique11
http://fr.wikipedia.org/wiki/Perturbateur_endocrinien
http://www.actualites-news-environnement.com/26596-parabenes-perturbateurs-endocrinien-presents-medicaments.html
http://cdurable.info/Perturbateurs-endocriniens-les-ONG-identifient-22-perturbateurs-hormonaux-a-reglementer-d-urgence,3435.html
http://www.davidsuzuki.org/fr/champs-dintervention/sante/enjeux-et-recherche/substances-toxiques/les-12-ingredients-a-eviter-dans-les-produits-de-beaute/
http://www.cancer-environnement.fr/LinkClick.aspx?fileticket=zYZarbGVG_I%3D&tabid=274&mid=1548
_________________
" Il n'y a point de chemin vers le bonheur : le bonheur c'est le chemin." Lao Tseu

"Gardons nous d'envier les situations les plus hautes, car une cime peut n'être que le bord d'un gouffre. (...)

(...) Existe-t-il une toute-puissance qui ne soit pas menacée d'effondrement et des violences d'un maître ou d'un bourreau ? (...) En une heure de temps, on peut passer du trône aux pieds d'un vainqueur (...) Garde en tête que toute condition est exposée à des revirements et que tout ce qui affecte autrui est susceptible de t'atteindre."

Extraits de De la tranquillité de l'âme de Sénèque



impossible
Revenir en haut Aller en bas
la licorne
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 24/02/2007
Age : 53
Féminin
Localisation : Liège (B)
Nombre de messages : 5784

MessageSujet: Re: [article] Les principaux perturbateurs endocriniens Jeu 10 Mai 2012 - 16:20

Wow, c'est complet !
Merci Chouette, c'est très intéressant.

J'étais au courant pour les glycols en général, les parabènes et les phtalates, mais pour le reste, j'étais encore dans l'ignorance.

Heu... ça fait un peu froid dans le dos, la multitude de produits d'usage courant dans lesquels on retrouve ces saletés

De quoi nous conforter, si besoin était encore, dans notre démarche vers plus de naturel, avec des ingrédients sains.
_________________
Un an déjà, ma p'tite Aile...
Un an seulement... tendres pensées
Revenir en haut Aller en bas
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 12
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8234

MessageSujet: Re: [article] Les principaux perturbateurs endocriniens Jeu 10 Mai 2012 - 21:28

la licorne a écrit:
Wow, c'est complet !
Heu... ça fait un peu froid dans le dos, la multitude de produits d'usage courant dans lesquels on retrouve ces saletés


oui, et encore, j'aurais pu mettre aussi les listes des produits ménagers contenant ces ingrédients. Je suppose qu'ils n'y échappent pas, je vais chercher

_________________
" Il n'y a point de chemin vers le bonheur : le bonheur c'est le chemin." Lao Tseu

"Gardons nous d'envier les situations les plus hautes, car une cime peut n'être que le bord d'un gouffre. (...)

(...) Existe-t-il une toute-puissance qui ne soit pas menacée d'effondrement et des violences d'un maître ou d'un bourreau ? (...) En une heure de temps, on peut passer du trône aux pieds d'un vainqueur (...) Garde en tête que toute condition est exposée à des revirements et que tout ce qui affecte autrui est susceptible de t'atteindre."

Extraits de De la tranquillité de l'âme de Sénèque



impossible
Revenir en haut Aller en bas
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 12
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8234

MessageSujet: Re: [article] Les principaux perturbateurs endocriniens Jeu 10 Mai 2012 - 22:13

voilà un extrait parlant des différents produits qui contiennent des perturbateurs

http://ocwell.fr/actualite/1-actu/128-phtalates-parabenes-alkylphenols-en-question?68ecd801e169a1c74816d2194f40f594=0f64334f2ef1a15531cf26cc2bd8b40e a écrit:
•Phtalates, parabènes, alkylphénols, de quoi s'agit-il ?

Les phtalates sont des plastifiants notamment utilisés pour la fabrication du PVC (polychlorure de vinyle) auquel ils confèrent la flexibilité voulue (rigide, semi-rigide ou souple) et facilitent sa mise en forme. Ils peuvent également être utilisés pour la fabrication de nombreux produits (peintures, vernis, colles, mastic, laques, encres, produits ménagers, produits phytosanitaires, …) et sont utilisés par les industries du caoutchouc, de la photographie, des papiers et cartons, du bois, des matériaux de construction et dans l'industrie automobile. Ils sont donc retrouvés dans des centaines d'articles ou produits de consommation courante tels les adhésifs, les revêtements de sol en vinyle, les huiles lubrifiantes, les condensateurs électriques, les détergents, les câbles électriques et les produits cosmétiques (parfums, déodorants, lotions après rasage, shampooings, aérosols pour cheveux, vernis à ongles, …).
Les parabènes sont des substances présentant des propriétés antibactériennes et antifongiques, ils sont très largement utilisés comme conservateurs dans les cosmétiques (shampooings, crèmes hydratantes, mousses à raser…), les médicaments et les aliments comme additifs alimentaires. Ils peuvent également être utilisés comme conservateur dans les produits du tabac, dans certains produits ménagers (lessives) et entrent dans la formulation de vernis, colles, adhésifs, cirages.
Les alkylphénols sont utilisés dans la fabrication d'adhésifs, de peintures, d'émulsions de cires de parquets, de nettoyants ménagers, dans l'industrie du cuir, dans les composés de polissage, les joints de feutre dans l'automobile, dans les matériaux de construction, dans les pâtes et papiers, dans l'industrie des textiles, dans les plâtres chirurgicaux, dans l'industrie du bois ainsi que comme agents conservateurs dans l'amidon de blanchisserie. Ce sont également des principes actifs entrant dans la formulation de désinfectants industriels ou ménagers (sprays, lingettes) et pour le secteur médical.

_________________
" Il n'y a point de chemin vers le bonheur : le bonheur c'est le chemin." Lao Tseu

"Gardons nous d'envier les situations les plus hautes, car une cime peut n'être que le bord d'un gouffre. (...)

(...) Existe-t-il une toute-puissance qui ne soit pas menacée d'effondrement et des violences d'un maître ou d'un bourreau ? (...) En une heure de temps, on peut passer du trône aux pieds d'un vainqueur (...) Garde en tête que toute condition est exposée à des revirements et que tout ce qui affecte autrui est susceptible de t'atteindre."

Extraits de De la tranquillité de l'âme de Sénèque



impossible
Revenir en haut Aller en bas
Nestor345
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 11/02/2007
Age : 64
Masculin
Localisation : LIEGE
Nombre de messages : 466

MessageSujet: Re: [article] Les principaux perturbateurs endocriniens Ven 11 Mai 2012 - 14:19

On va encore ajouter l'aspartame et le glutamate : excitateurs du cerveau (neurotransmission perturbée). Donc même effet à l'arrivée, même si le chemin emprunté est différent.
Savez-vous que 23 à 29 % des mamans enceintes auront un enfant obèse si elles boivent une à deux cannettes light par jour. Sans risque si une ou deux par semaine.
Pas de risque accru avant ou après la mise au monde (après l'allaitement).


_________________
La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Albert Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 12
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8234

MessageSujet: [article] Les principaux perturbateurs endocriniens Ven 12 Oct 2012 - 7:47

http://www.ecoconso.be/Les-principaux-perturbateurs a écrit:


Les principaux perturbateurs endocriniens

(addenda au dossier paru dans l’Art d’éco-consommer n°85)
(1er août 2012)

Les parabènes : conservateurs d’une large gamme de produits, notamment des cosmétiques. Suspectés par l’UE d’être des PE : methylparaben, ethylparaben, butylparaben, propylparaben.

Le bisphénol A (BPA) : considéré comme un perturbateur endocrinien majeur, il est un des composés chimiques les plus utilisés dans le monde. Inventé il y a plus d’un siècle, on en produit annuellement 3,8 millions de tonnes. Le BPA est utilisé dans la synthèse des matières plastiques et des résines époxydes. Celles-ci revêtent l’intérieur des boîtes de conserve et des cannettes métalliques pour éviter l’oxydation du métal. Le BPA intervient aussi dans les contenants alimentaires et la vaisselle en polycarbonate (plastique dur), les amalgames dentaires ou comme un révélateur dans les papiers thermiques (tickets de caisse, papier fax).

La migration du BPA vers les aliments est d’autant plus forte que les aliments en contact avec le plastique sont chauds ou acides. Les impacts sanitaires sur l’humain sont avérés. Selon le Réseau Environnement Santé, 95% des études menées chez l’homme et l’animal mettent en évidence des effets du BPA, notamment à des doses inférieures à la dose journalière admissible (DJA) définie par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) : incidences sur le développement et le fonctionnement du système reproducteur masculin, le fonctionnement de la thyroïde, sur le développement et le fonctionnement du système nerveux central, sur le système immunitaire. Des corrélations sont établies avec le développement de maladies comme le cancer de la prostate et du sein, des problèmes d’obésité, etc. C’est un oestrogène mimétique dont l’exposition in utero à faible dose provoque des modifications de l’appareil uro-génital mâle laissant présager un risque de cancers accrus chez l’adulte. L’exposition du foetus et du jeune enfant doit être évitée.(1) Les biberons contenant du BPA sont interdits en Europe mais cela reste insuffisant.

Les phtalates : interviennent dans la fabrication et la composition d’un grand nombre de matériaux et produits en plastique souple de type PVC et PET (jouets, éléments de décoration et de mobilier, ustensiles de cuisine, revêtements de sol vinyliques, matériels électriques, emballages alimentaires, etc.) mais aussi, pour leurs qualités amollissantes dans les peintures industrielles, adhésifs et colles, encres, huiles lubrifiantes, produits d’entretien et d’hygiène, produits pharmaceutiques et cosmétiques, etc. Ils ont la faculté de porter les molécules parfumantes et d’en prolonger les effets, d’où leur usage dans les produits d’hygiène, d’entretien et les cosmétiques. La consommation de phtalates en Europe est d’environ un million de tonnes par an(2). Très répandus dans l’environnement, on les trouve également dans les aliments, après leur migration à partir d’emballages. Les plus dangereux sont le DEHP, le DBP, le DIPB et le BBP. Certains d’entre eux ont une action anti-androgénique et peuvent altérer l’appareil reproducteur mâle. Toxiques pour le foetus, ils sont la cause d’une augmentation de la mortalité intra-utérine et d’une baisse de la survie post-natale. Le lien entre phtalates et puberté précoce chez les filles a été établi. Contrairement à ce que l’on a longtemps cru, le plastique n’est pas une matière biologiquement inactive.

Les Polluants organiques persistants (POPs) : plusieurs dizaines de familles de molécules organiques complexes sont considérées comme POPs. Contrairement aux autres polluants atmosphériques, ce n’est pas leur nature chimique qui les définit mais leurs 4 propriétés suivantes : toxicité sur la santé humaine, persistance dans l’environnement, bioaccumulation (hautes concentrations dans la chaîne alimentaire) et transport longue distance, c’est-à-dire loin du lieu d’émission, des milieux chauds vers les milieux froids, notamment l’Arctique.(3) En général, les POPs sont issus de combustions incomplètes, provenant notamment de certains procédés industriels comportant une étape de combustion (incinération de déchets, métallurgie, combustion,... ). S’ajoutent à ces émetteurs industriels des sources diffuses mais sans doute majeures : incinération de déchets par les particuliers, combustion résidentielle, incendies, etc. Les plus célèbres POPs sont sans doute les PCB, dioxines, furannes et les HAP.

Les PCB, dioxines, furanes : les PCB appartiennent à la famille des organo-chlorés polycycliques. Bon nombre d’entre eux ont le même mécanisme de toxicité que les dioxines et les furanes. Utilisés jadis comme isolants thermiques, les PCB sont interdits depuis plus de 25 ans mais, très persistants, ils se sont accumulés dans la chaîne alimentaire, et il en subsiste dans d’anciens appareils. La pollution par les PCB des eaux, des sols et de l’air est généralisée. Lipophiles, on les trouve dans les poissons gras, en particulier ceux qui se trouvent en haut de la chaîne alimentaire. L’exposition est essentiellement alimentaire, allaitement compris. Les effets délétères des PCB, dioxines et autres furanes sur le développement des foetus, le système nerveux, la reproduction, les systèmes cardio-vasculaire, immunitaire, gastro-intestinal sont confirmés. L’exposition pré-natale a une forte incidence sur les troubles du comportement et de la reproduction. Un lien a également été établi avec le diabète et la cancérogénèse. Les PCB sont également neurotoxiques.
Les HAP, hydrocarbures aromatiques polycycliques, sont générés par une combustion incomplète de matières organiques comme les carburants du chauffage ou du transport. En très haute concentration dans les régions urbanisées et industrialisées, ils contaminent les populations via l’air, sous forme de particules, qui se déposent également dans diverses niches environnementales qu’elles polluent à leur tour.

Perfluorés (PFC) : utilisés comme anti-tache, hydrofuges, imperméabilisants, anti-graisse dans les tissus d’ameublement, les vêtements, emballages de fast-food, ils influent notamment sur le taux de cholestérol, d’hormones thyroïdiennes. Ce sont les fameux revêtements en Téflon® des ustensiles de cuisine, les traitements Scotchguard™ de nos canapés, les revêtement anti-pluie Goretex®.

Polybromés (PBDE) : ce sont des retardeurs de flamme très courants dans les tissus d’ameublement, les coussins en polyuréthane mais aussi les appareils électriques et électroniques, avec un relargage dans l’air ambiant et une fixation sur la poussière. Une corrélation entre PBDE et obésité ou encore PBDE et fonctionnement de la thyroïde est établie.

Alkylphénols (AP) et alkylphénols éthoxylates (APE) : on trouve les AP principalement dans les eaux usées d’établissements hospitaliers, de structures industrielles mais les compartiments de l’environnement ne sont pas étanches, de sorte qu’on les retrouve aussi dans l’air intérieur de nos maisons. Ils semblent en partie responsables du syndrome métabolique (régulation de l’action des glucocorticoïdes) et de troubles du comportement sexuel. Les alkylphénols éthoxylates (APE) sont produits à raison de 390000 tonnes par an dans le monde. On les retrouve principalement dans des produits ménagers et ... des spermicides. Rejetés dans les eaux usées, dégradés biologiquement dans les centrales de traitement, les APE forment des molécules dérivées à très forte action oestrogénique, dont le nonylphénol. Ce dernier est aussi un composant des plastiques eux-mêmes, avec un relargage dans les eaux, et un constituant de certains détergents. Son action oestrogénique est prouvée, même à très faible dose, avec pour conséquences des atteintes de la fertilité, de la reproduction et du développement. Une augmentation du cancer du sein est également suspectée.

Les pesticides : si certains insecticides, nématocides, fongicides et herbicides ont été interdits en Europe, certaines molécules subsistent longuement dans notre environnement. Des effets, comme une baisse de la fertilité, ont été constatés sur des ouvriers agricoles. des effets, comme une baisse de la fertilité, ont été constatés sur des ouvriers agricoles. Des études sur des rattes ont établi des effets in utero sur les foetus mais aussi sur les générations suivantes qui, elles, n’ont pas été exposées. Les enjeux de ce secteur sont énormes : le marché annuel des pesticides est de 25 milliards d’euros. En Europe, quelque 400 molécules sont autorisées et 140000 tonnes sont pulvérisées chaque année.
Des traces de pesticides persistent dans les aliments. En juin 2009 sort un 1er rapport de l’EFSA sur les résidus de pesticides. 75000 aliments ont été prélevés dans les 27 pays du l’UE. 354 pesticides ont été détectés dans les fruits et légumes et 72 sur les céréales. 25% présentaient des résidus d’au moins 2 pesticides. Ce n’est sans doute pas suffisant pour une intoxication aiguë mais quid du risque à long terme de développer des maladies liées à « l’effet cocktail » ? Il peut en effet y avoir interaction de ces résidus entre eux, avec d’autres polluants de notre alimentation, des ustensiles que nous utilisons, l’air que nous respirons, des produits d’hygiène, d’entretien et autres cosmétiques que nous utilisons au quotidien.



(1) http://www.iew.be/content/interdiction-du-bisph%C3%A9nol-dans-les-biberons-un-pas%E2%80%A6-de-b%C3%A9b%C3%A9-dans-la-bonne-direction


(2) Saillenfait AM, Laudet-Lesbert A. Phtalates. EMC-Toxicologie-Pathologie, Elsevier Paris, France 2005 ; 2 : 1-13.


(3) Ademe, les Polluants organiques persistants


_________________
" Il n'y a point de chemin vers le bonheur : le bonheur c'est le chemin." Lao Tseu

"Gardons nous d'envier les situations les plus hautes, car une cime peut n'être que le bord d'un gouffre. (...)

(...) Existe-t-il une toute-puissance qui ne soit pas menacée d'effondrement et des violences d'un maître ou d'un bourreau ? (...) En une heure de temps, on peut passer du trône aux pieds d'un vainqueur (...) Garde en tête que toute condition est exposée à des revirements et que tout ce qui affecte autrui est susceptible de t'atteindre."

Extraits de De la tranquillité de l'âme de Sénèque



impossible
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24015

MessageSujet: Re: [article] Les principaux perturbateurs endocriniens Ven 12 Oct 2012 - 9:35

Merci :(

Tout ça c'est bon finalement pour éliminer l'être humain de la planète qu'il a déjà détruite...

Bon ben
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Melhia
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 34
Féminin
Localisation : Région Parisienne
Nombre de messages : 5909

MessageSujet: Re: [article] Les principaux perturbateurs endocriniens Ven 12 Oct 2012 - 14:34


Ha bah merci Chouette..... je voulais faire un article là-dessus et je traînais un peu...

_________________
ICI figure un blog d'infos sur tout pleins de choses qu'on ne nous dit pas forcément
(Sur les produits laitiers : aident-ils vraiment à consolider nos os ? Sur certains additifs alimentaires qui foutent en vrac notre sensation de satiété, sur les différents labels alimentaires et leur réel gage de qualité, en passant par les soit-disant bienfaits du tofu ou encore des compléments alimentaires...)...
donc si ça vous intéresse, n'hésitez pas à aller faire une p'tite visite sur mes pages !
----------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24015

MessageSujet: Re: [article] Les principaux perturbateurs endocriniens Mar 25 Fév 2014 - 10:38

Un dossier très complet, qui reprend les articles donnés et qui donne de nouvelles données : http://site.generationscobayes.org/les-perturbateurs-endocriniens

http://site.generationscobayes.org/les-perturbateurs-endocriniens a écrit:
Sommaire
1. Qu’est-ce qu’un perturbateur endocrinien (PE)?
2. Quelles conséquences sur la santé ?
3. Quelques chiffres
4. Quelles conséquences sur l’environnement ?
5. Les PE dans nos salles de bain
6. Hygiène-beauté : existe-t-il des alternatives ?
7. Les PE dans nos cuisines

_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 12
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8234

MessageSujet: Re: [article] Les principaux perturbateurs endocriniens Jeu 27 Fév 2014 - 8:14

ça bouge ?

http://www.reporterre.net/spip.php?article5473 a écrit:

L’Assemblée nationale s’inquiète des perturbateurs endocriniens
Pascale Solana (Reporterre)
mercredi 26 février 2014



Le rapport d’information sur la Stratégie européenne sur les Perturbateurs endocriniens de l’Assemblée nationale piloté a été examiné à l’Assemblée nationale le 25 février au sein de la Commission des affaires européennes. Ce rapport était piloté par le député (EELV) Jean-Louis Roumegas. « Les perturbateurs endocriniens font peser un risque majeur sur la santé humaine et les générations futures. Ils se caractérisent en effet non pas par un effet toxique direct, mais par une modification du système de régulation hormonale. Pour agir sur les hormones, ces molécules pénètrent dans le corps des êtres vivants via plusieurs interfaces : les voies digestives, le système respiratoire ou la surface de la peau », a rappelé M. Roumégas. De plus leur nocivité tient à deux effets multipliant le risque : l’effet cumulatif et l’effet cocktail.
Les premières victimes de l’abus de produits chimiques sont les salariés et les professionnels des entreprises qui les produisent et les emploient ; le monde agricole est particulièrement touché. Mais l’ensemble de la population est soumis à une exposition quotidienne ne serait-ce qu’à travers les produits d’hygiène et de beauté : selon une étude de l’institut Noteo cité par M. Roumégas, 40 % de ces produits contiennent des perturbateurs endocriniens.
Le rapport reconnaît les enjeux que font peser les PE sur la santé publique, sur l’environnement et leurs coûts financiers. Il propose des recommandations que la Commission a approuvées. Parmi elles, la création d’une classe distincte de produits PE, un texte européen spécifique sur les PE s’appuyant sur cette liste, des efforts de recherche, la mise en place d’un suivi des populations et des écosystèmes, une meilleure information des publics les plus fragiles et une vraie stratégie nationale sur les PE.
La conclusion appelle « le gouvernement à adopter rapidement une stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens et à s’assurer que celle-ci reflète un haut niveau d’exigence, afin que la France conserve son rôle moteur dans la lutte contre les perturbateurs endocriniens. » Appel relayé par l’association Générations futures et le Réseau Environnement Santé, qui se félicitent de ce rapport .

_________________
" Il n'y a point de chemin vers le bonheur : le bonheur c'est le chemin." Lao Tseu

"Gardons nous d'envier les situations les plus hautes, car une cime peut n'être que le bord d'un gouffre. (...)

(...) Existe-t-il une toute-puissance qui ne soit pas menacée d'effondrement et des violences d'un maître ou d'un bourreau ? (...) En une heure de temps, on peut passer du trône aux pieds d'un vainqueur (...) Garde en tête que toute condition est exposée à des revirements et que tout ce qui affecte autrui est susceptible de t'atteindre."

Extraits de De la tranquillité de l'âme de Sénèque



impossible
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24015

MessageSujet: Re: [article] Les principaux perturbateurs endocriniens Jeu 27 Fév 2014 - 10:35

peut-être...
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Andromaque
neutre
neutre


Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 28
Féminin
Localisation : Paris
Nombre de messages : 159

MessageSujet: Re: [article] Les principaux perturbateurs endocriniens Jeu 27 Fév 2014 - 16:35

Les Français inégaux devant la baisse de la qualité du spermeLE MONDE | 27.02.2014 | Par Paul Benkimoun

Quasiment aucune région française n'y échappe : la qualité du sperme décline. Une forte baisse de la concentration de spermatozoïdes – de près d'un tiers sur une période de seize ans – avait déjà été constatée au niveau national. Le phénomène a cette fois été analysé au niveau régional par une équipe réunissant des chercheurs de l'Institut de veille sanitaire (InVS) et de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), chargés de la base de données « Fivnat ».
Mise en ligne lundi 24 février sur le site de la revue Reproduction, leur étude met en évidence que la tendance n'épargne aucune région, mais souligne des disparités. L'Aquitaine et Midi-Pyrénées présentent un déclin plus marqué que la moyenne.

Pour les auteurs, ces résultats renforcent l'hypothèse d'un effet d'une exposition environnementale à des perturbateurs endocriniens. Ces deux régions ont en effet une forte vocation agricole et la population y est particulièrement exposée aux pesticides.



REPRODUCTION/IGN-GEOFLA 2008/FIVNAT 1989-2005/INVS 2013

En décembre 2012, le docteur Joëlle Le Moal de l'InVS et ses collègues avaient publié dans Human Reproduction les résultats d'une étude de grande ampleur portant sur 26 000 hommes. Ils faisaient partie de couples ayant participé à un programme d'assistance médicale à la procréation (AMP) dans les 126 principaux centres de France métropolitaine, entre le 1er janvier 1989 et le 31 décembre 2005.

L'avantage de ce choix était de disposer pour chacun des participants de deux spermogrammes, ce qui renseignait sur la concentration en spermatozoïdes du sperme, sur leur morphologie (normale ou non) et leur motilité, soit leur aptitude à se déplacer. N'avaient été inclus que les hommes dont la partenaire était définitivement stérile. Les chercheurs justifiaient ce critère par le fait que les participants sélectionnés n'avaient a priori aucune raison d'avoir une qualité de sperme différente de celui de la population masculine générale.

L'étude avait montré « une diminution significative et continue de la concentration du sperme atteignant 32,2 % sur la période étudiée ». Pour un homme de 35 ans, la concentration moyenne passait de 73,6 millions de spermatozoïdes par millilitre (ml) de sperme en 1989 à 49,9 millions/ml en 2005. Fait notable, les auteurs constataient un déclin régulier d'en moyenne 1,9 % par an.

PAS D'INFLUENCE DE FACTEURS GÉNÉTIQUES


De même, le pourcentage de spermatozoïdes ayant une morphologie normale était passé de 60,9 % en 1985 à 39,2 % en 2005. Même si ces données restaient loin des niveaux où l'on commence à parler d'infertilité (en dessous de 20 millions/ml), elles n'en constituaient pas moins le marqueur d'une évolution défavorable.

Dans la nouvelle étude, « nous avons repris exactement le même échantillon et avons comparé la dynamique des tendances dans les 21 régions de France métropolitaine », explique le docteur Le Moal. L'influence de facteurs génétiques ne peut pas jouer fortement sur une période de seize ans, indique la chercheuse. L'explication relève donc plus vraisemblablement de facteurs environnementaux ou comportementaux.

« Le caractère ubiquitaire de la baisse est compatible avec l'effet de facteurs environnementaux à l'oeuvre sur tout le territoire », souligne le docteur Le Moal. Toutefois, certaines régions sortent du lot. L'Aquitaine présente une tendance linéaire plus prononcée à une diminution de la concentration en spermatozoïdes. Pour Midi-Pyrénées, qui avait la valeur moyenne la plus basse en 1989, la baisse s'est poursuivie et la région se situait toujours au dernier rang en 2005.

EVOLUTION POSITIVE EN FRANCHE-COMTÉ ET EN BRETAGNE

Ces deux régions présentaient également une tendance plus marquée que l'ensemble du territoire à une diminution du pourcentage de spermatozoïdes de morphologie normale. La Franche-Comté et la Bretagne ont connu au contraire une évolution positive.

Les populations des deux régions où l'étude met en lumière des évolutions négatives importantes n'ont pas de particularités physiques, notamment pour leur indice de masse corporelle. Ces territoires ne font pas non plus partie de ceux où les taux de consommation de tabac ou d'alcool sont les plus élevés. Les auteurs cherchent plutôt l'explication du côté des facteurs environnementaux.

Aquitaine comme Midi-Pyrénées sont fortement agricoles : l'Aquitaine est la première région française pour l'emploi dans ce secteur et la deuxième pour le nombre d'exploitations ; Midi-Pyrénées est la première région pour le nombre d'exploitations et la deuxième pour la surface cultivée, précisent les auteurs de l'étude.

Elles présentent une population importante susceptible d'être exposée à des produits tels que les pesticides, pouvant perturber le bon fonctionnement hormonal. Leurs activités viticoles « sont celles où l'on utilise le plus de pesticides proportionnellement à la surface agricole », précise Joëlle Le Moal.

« Il est très important de surveiller la qualité du sperme, car c'est un biomarqueur sensible aux expositions environnementales et corrélé à l'espérance de vie », insiste le docteur Le Moal. C'est l'objet du Réseau santé reproductive humaine et environnement général (dont l'acronyme en anglais est Hurgent), lancé en décembre 2013, par l'InVS, à l'échelon européen.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/02/27/les-francais-inegaux-devant-la-baisse-de-la-qualite-du-sperme_4374235_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [article] Les principaux perturbateurs endocriniens

Revenir en haut Aller en bas

[article] Les principaux perturbateurs endocriniens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petites magies ::  ::   :: Actualités, informations, réflexions, actions, luttes :: Actualités sur la santé, le bien-être et l'alimentation -