écologie, simplicité, fait-maison
 
Port. 3 col.FAQPublicationsAccueilS'enregistrerLe Grimoire LPMConnexion




Et la série de savons continue !
A voir et à revoir, c'est par ici !
Et la 7ème Gazette..

... est à lire par là !



Vers la reconnaissance des troubles psy liés au travail ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23963

MessageSujet: Vers la reconnaissance des troubles psy liés au travail ? Sam 9 Fév 2013 - 15:22

Il ne s'agit pas d'aliénation au travail...

Un article à lire sur novethic

Citation :
Les pathologies psychiques liées au travail encore peu reconnues
Publié le 07-02-2013

Dépressions réactionnelles, stress post-traumatique, burn-out, tentative de suicide … Alors que les troubles psychiques dus au travail ne cessent d'augmenter, peu sont reconnus en accident du travail ou en maladie professionnelle. De nouvelles dispositions issues des travaux du Conseil d'orientation sur les conditions de travail (COCT) pourraient changer la donne.

Les risques psychosociaux sont devenus un problème majeur dans les organisations. Un récent bilan du Réseau National de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (RNV3P) l’a confirmé. Fait nouveau : le risque psychosocial est apparu comme la première cause de consultations. Dans 80% des cas, ces pathologies étant directement corrélées au travail. Dans ce contexte, la judiciarisation des dossiers explose. « Cela se traduit par une augmentation considérable des déclarations des victimes qui demandent la reconnaissance de leur pathologie en maladie professionnelle ou en accident du travail » constate Michel Ledoux, avocat en droit social spécialiste en santé au travail.

Contentieux les plus significatifs : ceux liés aux suicides et tentatives de suicide : « Les demandes de déclarations ont été multipliées par 5 depuis ces 3 années dans mon cabinet », estime Michel Ledoux. Avec une demande de reconnaissance en accident du travail quasi systématique si l’acte se produit sur le lieu de travail. Autre évolution : lorsque la dépression réactionnelle (suite à un harcèlement notamment), la tentative de suicide ou le suicide sont reconnus en accident du travail ou en maladie professionnelle (AT-MP), il s’ensuit très souvent une procédure de faute inexcusable à l’encontre de l’employeur. Une action qui permet à la victime ou à ses ayants droits de voir sa rente majorée.

Les atteintes psychiques peu reconnues

Si les demandes de reconnaissance en AT ou MP explosent, dans les faits, peu de salariés obtiennent satisfaction : « En 2011, une soixantaine de pathologies psychiques liées au travail ont été reconnues, ce qui ne représente que 48% par rapport aux demandes », confirme le médecin du travail Jacques Darmon, membre de la CFDT et d’un groupe de travail de sur les psychopathologies dans le cadre du Conseil d’orientation sur les conditions de travail (COCT). La raison ? Les tableaux des maladies professionnelles ne laissent aucune place, à l’heure actuelle, aux pathologies psychiques. Pour le salarié qui veut faire reconnaitre le caractère professionnel de sa maladie, c’est donc le parcours du combattant. La solution : passer par les Comités régionaux de reconnaissance des maladies professionnelles (CRRMP) chargés d’établir le lien entre la pathologie et le travail. Une voie possible, à condition d’avoir une incapacité partielle permanente (IPP) d’au moins 25%, déterminée par le médecin-conseil. « L’espoir de faire reconnaitre une pathologie psychique est minime », déplore le Docteur Dominique Huez qui assure une consultation de pathologie professionnelle au CHU de Tours.

« Je milite pour que ces pathologies figurent dans le tableau des maladies professionnelles car aujourd’hui, 25 à 50% des mises en invalidité dans le régime général des pathologies psychiatriques sont liées au travail », évalue le Dr Huez. Même son de cloche du côté du syndicat de l’encadrement CFE-CGC, où le Dr Bernard Salengro s’alarme du niveau record de stress des cadres (6.6 points sur une échelle de 10 dans le dernier baromètre de la CFE-CGC) : « Malgré la jurisprudence qui progresse un peu, il n’y a encore aucune réelle avancée pour que le stress soit reconnu en tant que maladie professionnelle. Or, une augmentation des cotisations serait la seule façon d’inciter les entreprises à faire de la prévention ! » s’insurge-t-il.

Vers un compromis ?


La publication en mai 2012 d’une lettre-réseau de la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) pourrait changer la donne. Suite aux travaux du COCT, trois pathologies devraient désormais être prises en compte : la dépression, le trouble anxieux généralisé et le stress post-traumatique lié à un événement grave ou à des traumatismes répétés. «Ces nouvelles dispositions devraient faciliter le passage devant le CRRMP et la reconnaissance en maladie professionnelle de pathologies liées aux risques psychosociaux », avance le Dr Jacques Darmon. Une perspective qui ne réjouit pas le patronat, déjà alarmé par le déficit de la branche AT-MP et lui-même sous pression. Il faut dire que l’étau juridique se resserre sur les employeurs de plus en plus contraints de garantir la santé physique et mentale de leurs salariés. Un exemple : dans un arrêt du 8 novembre dernier, la Cour de Cassation a confirmé la condamnation pour faute inexcusable d’une entreprise dont la politique de pression avait conduit un salarié à l’infarctus. « De plus en plus, c’est le lien de causalité entre le dommage et le trouble qui sera pris en compte », assure Michel Ledoux. Dans ce contexte, les certificats et expertises médicales seront des pièces essentielles mais qui peuvent aussi faire débat, selon cet avocat, car les atteintes sur la santé mentale ne sont pas toujours faciles à objectiver.
M-J Gava
© 2013 Novethic - Tous droits réservés

_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 12
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8222

MessageSujet: Re: Vers la reconnaissance des troubles psy liés au travail ? Sam 9 Fév 2013 - 15:34

je ne connais pas bien la législation française à ce propos mais en Belgique, le harcèlement moral au travail est reconnu. Par contre, c'est aussi un vrai parcours du combattant. Ca dure des mois.... et ce n'est pas via la justice que je passe (ce serait encore plus long) mais via la médecine du travail.
_________________
" Il n'y a point de chemin vers le bonheur : le bonheur c'est le chemin." Lao Tseu

"Gardons nous d'envier les situations les plus hautes, car une cime peut n'être que le bord d'un gouffre. (...)

(...) Existe-t-il une toute-puissance qui ne soit pas menacée d'effondrement et des violences d'un maître ou d'un bourreau ? (...) En une heure de temps, on peut passer du trône aux pieds d'un vainqueur (...) Garde en tête que toute condition est exposée à des revirements et que tout ce qui affecte autrui est susceptible de t'atteindre."

Extraits de De la tranquillité de l'âme de Sénèque



impossible
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23963

MessageSujet: Re: Vers la reconnaissance des troubles psy liés au travail ? Sam 9 Fév 2013 - 15:51

C'est toujours là le problème, la lourdeur du parcours...
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
abella
protecteur-trice
protecteur-trice
avatar

Date d'inscription : 22/01/2010
Age : 44
Féminin
Localisation : quelque part en europe
Nombre de messages : 1755

MessageSujet: Re: Vers la reconnaissance des troubles psy liés au travail ? Sam 9 Fév 2013 - 18:31

ohhhhhhhhhhhhhhhh que OUI
matali là tu a fait en plein dans le mille
_________________
"merci d'etre mes amies"

"le bonheur,ce n'est pas d'avoir tout ce que l'on désire mais d'apprécier ce que l'on a "

"la gravité des choses n'est relative quà l'importance qu'on lui accorde"

"etre digne de confiance ,ce n'est pas de rattraper une personne lorsqu'elle tombe.c'est de la supporter lorsqu'elle commence à perdre l'équilibre"

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vers la reconnaissance des troubles psy liés au travail ?

Revenir en haut Aller en bas

Vers la reconnaissance des troubles psy liés au travail ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petites magies ::  ::   :: Actualités, informations, réflexions, actions, luttes :: Actualités sur la société, la politique, le quotidien -