écologie, simplicité, fait-maison
 
Port. 3 col.FAQPublicationsAccueilS'enregistrerLe Grimoire LPMConnexion

Et la série de savons continue !
A voir et à revoir, c'est par ici !
Et la 7ème Gazette..

... est à lire par là !




[Article] Et si ALIMENTATION et Q.I. étaient liés chez les enfants ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24073

MessageSujet: [Article] Et si ALIMENTATION et Q.I. étaient liés chez les enfants ? Dim 17 Mar 2013 - 12:38

http://www.santelog.com/modules/connaissances/actualite-sante-et-si-alimentation-et-qi-eacutetaient-lieacutes-chez-les-enfants-_4969_lirelasuite.htm a écrit:
Et si ALIMENTATION et Q.I. étaient liés chez les enfants ?

Actualité publiée le 09-02-2011
Epidemiology and Community Health

Une alimentation saine est liée à un QI plus élevé, nous révèle cette étude alimentaire menée sur plus de 7.000 enfants par des chercheurs de l’Université de Bristol. Cette analyse, cofinancée par le Conseil de recherches médicales du Royaume-Uni, le Wellcome Trust et l'Université de Bristol a été publiée dans l’édition du 7 février de la revue scientifique Epidemiology and Community Health, une revue du groupe BMJ.

L'étude a analysé des données sur le mode alimentaire de 7.044 enfants en fonction des différents groupes d'aliments consommés aux âges de 3, 4, 7 et 8,5 ans. Les chercheurs ont évalué le QI des enfants à 8 ans et demi pour identifier une éventuelle association entre alimentation et intelligence.

Les chercheurs suggèrent qu’une alimentation riche en sucre, graisses et aliments transformés à l'âge de 3 ans est associée à un QI inférieur à 8 ans et demi. Le lien est également validé entre une alimentation saine (avec légumes, poissons, pâtes et riz) et QI plus élevé au même âge. Toutefois, cette dernière association doit être interprétée avec prudence, précisent les chercheurs, car ces deux effets restent tout de même modestes. Alors, une alimentation saine booste-t-elle le Q.I. ou bien une mauvaise alimentation nuit-elle à l’intelligence ? Cette étude de cohorte ayant évalué cette association à un moment précis, à l’âge de 8 ans et demi, ses résultats ne peuvent pas apporter la preuve d’une relation de cause à effet entre l'alimentation et l'intelligence.

Plusieurs études ont déjà examiné l'association entre allaitement maternel et intelligence ultérieure de l'enfant, mais peu d'études ont évalué cette association entre régime alimentaire et Q.I. Mais cette étude qui a utilisé les données des enfants qui participaient cohorte Avon (Angleterre), conçue pour étudier les facteurs qui influencent le développement, la santé et la maladie durant l'enfance, repose sur l’analyse de questionnaires remplis par les aidants naturels des enfants participants. Les différents groupes d'aliments distingués étaient « traités - aliments riches en graisses, en sucres et transformés », « traditionnels - viande, volaille, pommes de terre et légumes », «santé - fruits, légumes, poissons, pâtes et riz », « snack - collations avec fruits, biscuits et gâteaux ».

Les chercheurs constatent

· qu'une alimentation de type aliments traités à l'âge de 3 ans est associée à un QI inférieur à 8 ans et demi. Ici, chaque augmentation de la fréquence des repas a été associée à une baisse de 1,67 en QI à 8 ans (95% [IC] de -2,34 à -1,00).

· qu'une alimentation de type « snack » à l'âge de 3 ans est associée à un QI plus élevé à 8 ans et demi. Chaque augmentation du niveau de la consommation à 3 ans a été associée à une augmentation de 0,9 points de QI (95% CI 0,39 à 1,42).

· qu'une alimentation de type « santé » à 8 ans et demi a été associée à un QI plus élevé au même âge. Chaque augmentation de la consommation d'un régime « santé » à 8 ans et demi a été associée à une augmentation de 1,2 point de QI (95% CI 0,52 à 1,88).



Les chercheurs concluent donc sur des associations démontrées, inédites mais faibles entre les habitudes alimentaires dans la petite enfance et le régime alimentaire actuel, avec l'intelligence générale évaluée à 8,5 ans. Ils rappellent également que de nombreux facteurs sont susceptibles d'influencer le QI, au delà de l'alimentation.

Source : Epidemiol Community Health, [Published Online First] 7 February 2011 (BMJ) doi:10.1136/jech.2010.111955 « Are dietary patterns in childhood associated with IQ at 8 years of age? A population-based cohort study », mise en ligne Claire Tancrède, Santé log, le 9 février 2011 (Vignette NHS, visuel PNNS)
Je ne suis pas sûre de bien comprendre et en plus le QI n'est pas pour moi un chiffre convaincant mais quand même... C'est logique non ?
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Bootnie
rebouteux-euse
rebouteux-euse
avatar

Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 50
Féminin
Localisation : ou l'amour et la joie sont de la partie
Nombre de messages : 3079

MessageSujet: Re: [Article] Et si ALIMENTATION et Q.I. étaient liés chez les enfants ? Mer 28 Fév 2018 - 11:34



Je suis actuellement en formation DU ( Diplome universitaire ) sur le Handicap mental et la Déficience intellectuelle .

Le QI dit quotient intellectuel n'est pas synonyme d'intelligence , c'est un calcul qui évalue les compétences cognitives et comportementales ( pour faire court )

Notre alimentation est porteuse d'énergie pour nos cellules, qui sont de véritables usines à part entière. Acides aminés, vitamines, oligo-éléments ...sont essentiels pour le métabolisme .
Des échanges cellulaires se font au niveau intestinal , nous sommes habités par de nombreuses bactéries ( peu nous sont indélicates ), notre sang circulant dans tout le corps y compris notre cerveau transporte cette énergie .

il y a des milliers d'étapes, des transformations ...si notre alimentation est pauvre en certaines choses ou trop riches en d'autres, toute la machine n'est plus en équilibre et nos capacités sont moindres, tous nos organes souffrent ...y compris nos aires cérébrales ....envahies de toxines ..

C'est plus que logique
_________________
"LA VIE EST UN MAGNIFIQUE CADEAU , RESPECTONS-LA EN COMMENÇANT PAR NOUS RESPECTER CORPS ET ÂME...ELLE NOUS LE REND AU CENTUPLE"
violette violette    


Revenir en haut Aller en bas
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 13
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8270

MessageSujet: Re: [Article] Et si ALIMENTATION et Q.I. étaient liés chez les enfants ? Dim 4 Mar 2018 - 11:27

ça me semble aussi évident
_________________
" Il n'y a point de chemin vers le bonheur : le bonheur c'est le chemin." Lao Tseu

"Gardons nous d'envier les situations les plus hautes, car une cime peut n'être que le bord d'un gouffre. (...)

(...) Existe-t-il une toute-puissance qui ne soit pas menacée d'effondrement et des violences d'un maître ou d'un bourreau ? (...) En une heure de temps, on peut passer du trône aux pieds d'un vainqueur (...) Garde en tête que toute condition est exposée à des revirements et que tout ce qui affecte autrui est susceptible de t'atteindre."

Extraits de De la tranquillité de l'âme de Sénèque



impossible
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24073

MessageSujet: Re: [Article] Et si ALIMENTATION et Q.I. étaient liés chez les enfants ? Sam 31 Mar 2018 - 14:16

yep, mieux on mange, mieux on se développe de partout...
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Article] Et si ALIMENTATION et Q.I. étaient liés chez les enfants ?

Revenir en haut Aller en bas

[Article] Et si ALIMENTATION et Q.I. étaient liés chez les enfants ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petites magies ::  ::   :: Actualités, informations, réflexions, actions, luttes :: Actualités sur la santé, le bien-être et l'alimentation -