écologie, simplicité, fait-maison
 
Port. 3 col.FAQPublicationsAccueilS'enregistrerLe Grimoire LPMConnexion
6ème numéro de la Gazette LPM
juillet 2017 !
Cliquez et lisez !



Des photos, des photos....
et encore des photos...
de nos potagers !
Alors ? ça pousse ?



Un savon, des savons...
Nos réalisations !

[Article] Nicaragua : canal inter-océanique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23930

MessageSujet: [Article] Nicaragua : canal inter-océanique Dim 28 Juil 2013 - 9:06

ou désastre écologique programmé

http://www.courrierinternational.com/article/2013/07/26/la-protection-de-l-environnement-tombe-a-l-eau a écrit:
NICARAGUA La protection de l'environnement tombe à l'eau
L'annonce de la construction d'un canal inter-océanique au Nicaragua d'ici 2020 a déclenché une forte polémique. Des experts environnementaux pointent les désastres écologiques que pourrait générer le projet, qui doit passer par le lac Cocibolca.


Le Grand Lac Nicaragua – ou lac Cocibolca – ne supporterait pas un projet de l’ampleur du grand canal inter-océanique, ont affirmé les experts consultés par Confidencial. Pour eux, cet ouvrage présage d'une "gigantesque catastrophe écologique". Ils recommandent donc plutôt la construction d’une autoroute ou d’un chemin de fer.

"Des données indiquent que le lac Cocibolca (8 600 km², soit la deuxième plus grande étendue d’eau douce en Amérique latine) ne résistera pas. Attention ! On risque de finir sans canal et sans lac", a déclaré Jacobo Sánchez, ancien directeur du Couloir biologique de Mésoamérique au Nicaragua.

Salvador Montenegro, de son côté, est le directeur du centre de recherche sur les ressources aquatiques du Nicaragua (CIRA), qui dépend de l’université nationale autonome du pays (UNAN). Lors d’un forum organisé par le Centre Humboldt, une association qui contribue au développement territorial et à la gestion de l’environnement, il a affirmé de façon catégorique que si le passage reliant les deux océans traversait le lac Cocibolca et endiguait le fleuve San Juan [qui marque en partie la frontière avec le Costa Rica], le désastre écologique serait "irrémédiable".

L’assèchement du fleuve San Juan

"Le projet de canal devra être associé à un barrage à l’épreuve des séismes, car le moindre mouvement – ne serait-ce que de 10 centimètres – mettrait fin à tous les espoirs de développement", martèle Salvador Montenegro. Il ne faut pas oublier un autre dommage irréversible : l’assèchement du fleuve San Juan à partir du barrage et jusqu’à l’embouchure du cours d’eau, car l’idée est de retenir autant d’eau que possible dans le lac pour ainsi augmenter la flottabilité, selon le directeur du CIRA. "On pourra manœuvrer en voiture dans le lit du fleuve, d’El Castillo à San Juan de Nicaragua" (soit les 200 km qui précèdent l’embouchure sur l’Atlantique), explique-t-il.

Malgré le sacrifice du fleuve San Juan, le lac Cocibolca ne conviendrait pas pour autant à la navigation des bateaux dits Post-Panamax, dont le tirant d’eau dépasse 15 mètres et à qui le nouveau canal interocéanique est notamment destiné. Selon Salvador Montenegro, le lac Cocibolca est peu profond. La dernière carte bathymétrique [mesurant la profondeur et le relief des fonds marins] date de 1972 et elle indique que 60 % du lac fait moins de 9 mètres de profondeur.

"Le navire le plus grand de la société portuaire nationale, dont le tirant d’eau est d’1,20 mètre, est déjà resté coincé et il a fallu une pelle mécanique pour l’en sortir. Et maintenant ils s’imaginent qu’un navire transatlantique pourra passer", se lamente le scientifique.

Un sacrifice inutile

C’est pour cette raison que les constructeurs que choisira l'entrepreneur chinois Wang Jing [qui dirige le consortium chinois à qui l'Assemblée nationale a octroyé en juin 2013 une concession de 50 ans pour ce projet] devront creuser au fond du lac une tranchée d’environ 27,6 mètres de profondeur, 300 mètres de large et 90 kilomètres de long afin que les gigantesques cargos puissent circuler.

La quantité de sédiments à déplacer équivaut à 1 291 680 tonnes de boue, calcule Salvador Montenegro, qui a par ailleurs souligné que le courant du lac Cocibolca a un mouvement en spirale qui remue les sédiments, c’est pourquoi la tranchée se remplira rapidement. "Il sera plus cher de la garder propre que de la creuser", estime-t-il.

Tout comme d’autres collègues, Salvador Montenegro a expliqué que la catastrophe irrémédiable auquel le lac est exposé est une marée noire, qui serait selon lui "la fin, le sacrifice inutile".

Exposé à une marée noire

Selon le directeur du CIRA, il faudrait 20 ans pour nettoyer une fuite de 5 000 barils de pétrole brut [le Venezuela produit plus de 3 millions de barils tous les jours]. Pire encore, "on perdrait pour toujours cette source d’eau potable. Et il n’existe aucun moyen d’atténuer les conséquences d’un tel désastre".

Pour Víctor Campos, directeur adjoint du Centre Humboldt, le grand canal inter-océanique dépasse les aptitudes techniques du pays et de l’Amérique centrale. "Aucun ouvrage de cette ampleur n’a jamais été construit ici, et nos autorités publiques n’ont pas été tenues de rédiger un rapport sur l’impact écologique si complexe d’un tel projet", fait-il valoir.

Le Centre Humboldt a regretté que la ministre de l’Environnement et des Ressources naturelles (MARENA) ait décliné son invitation à assister au forum. La même proposition a été faite à l’entreprise chinoise qui détient la concession Hong Kong Nicaragua Development et qui a également refusé de venir. Telémaco Talavera, président du Conseil national des universités (CNU), a aussi été convié au forum car selon Víctor Campos, les facultés devraient participer au débat. Malgré tout, il a lui aussi préféré ne pas y assister.

_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
tempérance
cuisinier-ère
cuisinier-ère
avatar

Date d'inscription : 01/05/2009
Age : 50
Féminin
Localisation : Tortosa Espagne
Nombre de messages : 4428

MessageSujet: Re: [Article] Nicaragua : canal inter-océanique Dim 28 Juil 2013 - 9:36

On essaye désespérément à réparer des années d'erreurs sur notre planète, on souffle à peine qu'un massacreur nous pond un projet de merde terrifiant d'absurdité et qui risque une catastrophe écologique de plus, c'est navrant   
_________________
Profitez du moment présent!  tempérance
Revenir en haut Aller en bas
violette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 10/02/2009
Age : 49
Féminin
Localisation : où il fait trop froid l'hiver et trop chaud l'été
Nombre de messages : 11101

MessageSujet: Re: [Article] Nicaragua : canal inter-océanique Dim 28 Juil 2013 - 10:25

pierre Rabhi a dit : " l'homme c'est proclamé l'être le plus intelligent ... mais nous n'avons pas fait voté les éléphants et les girafes ..." .


en discutant avec un voisin de cette phrase il m'a  dit "oui mais le progrès !!! "ce à quoi j'ai répondu quand ce que nous inventons tue je ne pense pas que ce soit du progès ... bien au contraire !!!
_________________

bonne journée  violette
 
Les gens les plus heureux n'ont pas tout ce qu'il y a de mieux ...ils font juste de leur mieux avec tout ce qu'ils ont .

Heureux les esprits fêlés ...car ils laissent passer la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
sandalette
neutre
neutre


Date d'inscription : 18/08/2009
Féminin
Localisation :
Nombre de messages : 2163

MessageSujet: Re: [Article] Nicaragua : canal inter-océanique Dim 28 Juil 2013 - 11:14

Oui on a demandé son avis à personne à part les humains, et maintenant on demande même plus leur avis à l'ensemble des humains, si ils sont pas d'accord tant pis
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Article] Nicaragua : canal inter-océanique

Revenir en haut Aller en bas

[Article] Nicaragua : canal inter-océanique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petites magies ::  ::   :: Actualités, informations, réflexions, actions, luttes :: Actualités sur l'environnement et le vivant -