écologie, simplicité, fait-maison
 
Port. 3 col.FAQPublicationsAccueilS'enregistrerLe Grimoire LPMConnexion

Et la série de savons continue !
A voir et à revoir, c'est par ici !
Et la 7ème Gazette..

... est à lire par là !




Jeûne et randonnée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
zingiber
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 11/07/2006
Age : 39
Féminin
Localisation : territoire de belfort
Nombre de messages : 174

MessageSujet: Jeûne et randonnée Mer 23 Aoû 2006 - 17:39

Quelqu'un connait-il ce mouvement?
Bon, moi je me suis un peu renseignée sur le net: en résumé, on ne mange rien pendant 1 semaine (ou +) et on marche dans la nature ( 5 a 12 Km/jour), souvent accompagné par un groupe. C'est globalement encadré par des naturopathes, parfois des médecins pour d'éventuels conseils, hydrotherapie du colon(bon la je rentre dans les détails). Il faut progressivement préparer ce jeûne 2 semaines avant et également surveiller la reprise par une hygienne alimentaire assez précise. Cette "cure" a pour but d'éliminer toutes les toxines accumulés dans le corps. NON ce n'est pas une secte. Je suis bien tentée par cette expérience pour cet automne, histoire de bien marquer ma reconversion dans le naturel, d'ici là je compte bien achever le grand ménage chez moi (à la manière de Raffa), je me suis presque debarrassée de tous les produits toxiques, pour les cosmétiques je débute, mais je peu compter sur vous. Pour l'alimentaire c'est pas encore à 100% Bio (dur, dur!). Bref quelqu'un a-t-il déjà essayé?
_________________
coiffeuse en crise, cherche commence à trouver des solutions alternatives
ça y est.....je suis sur la bonne voie!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Mer 23 Aoû 2006 - 18:42

je n'ai pas essayé mais une amie de mamam oui, et ça doit lui convenir parce qu'elle la refait cette année.
Jeuner me semble impossible pour moi, par contre essayer une monodiéte (on en a parlé sur le sujet sur le raisin) me semble plus dans mes capacités.
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24015

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Mer 23 Aoû 2006 - 20:40

Pour éliminer les toxines, je choisis de faire chaque année une cure de gemmothérapie (y a déjà un sujet dessus). Je connais aussi la cure hydrique... Mais ne connaissant pas ce mouvement, je suis très intéressée !
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Mer 23 Aoû 2006 - 21:08

j'avais lu un article sur ses rando, qui disait :
vous payer pour vous affamer et vous épuiser ! lol
mais bon, blague à part, je me dis que ça peut être sympa, le faire en groupe, accompagné de gens qui peuvent nous conseiller (l'occasion aussi de faire une hydrothérapie du colon) et puis de prendre un bol d'air, ensuite, une fois qu'on a vu la méthode, je pense qu'on peut le faire seul....

Si tu essaies, je veux bien tes impressions, et les détails (genre le prix et comment ça s'organise...)

Laïpha
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Mer 23 Aoû 2006 - 21:54

ça consiste en quoi une hydrothérapie du colon witch?

édité par matali : suite de la discussion sur l'hydrothérapie du colon : http://www.lespetitesmagies.com/autres-methodes-f39/hydrotherapie-du-colon-t7266.htm
Revenir en haut Aller en bas
zingiber
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 11/07/2006
Age : 39
Féminin
Localisation : territoire de belfort
Nombre de messages : 174

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Jeu 24 Aoû 2006 - 19:00

Et bien je suis ravie que cela vous interesse! J'ai quasiment pris ma décision, j'attend de savoir pour mes congés; ce sera sans doute en octobre et je pense aller dans la drôme. Je vous tiendrai au courant!
_________________
coiffeuse en crise, cherche commence à trouver des solutions alternatives
ça y est.....je suis sur la bonne voie!!!
Revenir en haut Aller en bas
zingiber
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 11/07/2006
Age : 39
Féminin
Localisation : territoire de belfort
Nombre de messages : 174

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Mer 27 Sep 2006 - 13:34

Ben ça y est....j'y vais samedi...pour une semaine. J'ai déjà commencé l'entrée progressive dans le jeûne: en gros c'est le menu d'un végétalien (vous allez me dire facile!!!!) et on élimine à la fin les huiles, les ceréales, euh donc à partir d'aujourd'hui c'est plus que fruits et légumes. Bon ben , je serais de retour le 8 octobre, détoxinée et en pleine forme. :D
_________________
coiffeuse en crise, cherche commence à trouver des solutions alternatives
ça y est.....je suis sur la bonne voie!!!
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24015

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Mer 27 Sep 2006 - 13:37

chouette chouette Raffa

Vite vite il me tarde ton retour !

Profite !
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
chris*
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 09/01/2006
Age : 46
Féminin
Localisation : presque dans le sud de la france..
Nombre de messages : 7180

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Mer 27 Sep 2006 - 13:47

Oui, bravo ! Raffa
Quand je pense que je n'arrive même pas à sauter un repas ...donc, le jeûne et la randonnée...
Bonne semaine flor
_________________
N'attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites. Décide de vouloir ce qui arrive... et tu seras heureux.
[Epictète]
Revenir en haut Aller en bas
Anonymou
Invité



MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Mer 27 Sep 2006 - 13:50

Pareil que toi Chris! Je vous suis de loin avec la tablette de chocolat ;blush:
Revenir en haut Aller en bas
chris*
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 09/01/2006
Age : 46
Féminin
Localisation : presque dans le sud de la france..
Nombre de messages : 7180

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Mer 27 Sep 2006 - 14:00

Pourtant, que çà doit faire du bien !
_________________
N'attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites. Décide de vouloir ce qui arrive... et tu seras heureux.
[Epictète]
Revenir en haut Aller en bas
abbricotine
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 13/08/2006
Age : 44
Féminin
Localisation : France (42)
Nombre de messages : 412

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Mer 27 Sep 2006 - 18:21

Non, mais ça va pas !!! Et en plus, vous l'encouragez ... Vous voulez mon avis, les gens qui ne mangent pas et font une activité sportive en même temps, mais ce sont des fadas de chez fadas !!!

Tout ce qu'on fait c'est d'affaiblir son corps (et on n'est pas fait pour ça !) et de prendre un aller simple pour l'hôpital, et pas la peine de me dire qu'on est encadré, c'est de la foutaise ! Et l'aller simple pour l'hôpital ça existe aussi hein, il suffit d'avoir un problème cardiaque inconnu, et hop bye bye ! Et puis si ce n'est pas sur le coup, ça peut être plusieurs mois ou années plus tard, à cause d'un truc complètement stupide, fait par des gens qui n'ont pas les pieds sur terre ni le sens de la réalité, mais qui sont super doués pour convaincre les autres, et qui s'en collent surtout plein les poches grâce à la naïveté des autres et au besoin actuel qu'ont les gens de trouver de nouveaux repères. Un truc comme ça ça paraît sympa : 100% naturel ... Mon oeil, et j'ose même pas demander combien coûte un tel stage pour rien manger ... sûrement super cher !

Y'a pas de médecin ayant son diplôme qui suive ce genre de truc, tout simplement parce que c'est ni plus ni moins que mettre en danger la vie des gens, et rien d'autre, et les médecins ne peuvent pas le faire !

Si quelqu'un veut devenir anoréxique, il peut le faire tout seul chez lui pas besoin d'aller en groupe : et non, je n'éxagère pas ! C'est exactement le même principe ! Quant à toutes les personnes qui voudraient m'opposer que les moines de tout en tas de religions jeûnaient aussi, ok, mais pas en faisant de l'exercice, en méditant, et ce n'est pas tout à fait la même chose !

Quant aux thérapeutes, laissez moi rire !!! D'ailleurs ça veut dire quoi "thérapeute" ? Pas de diplôme, rien de reconnu, donc tout le monde peut se déclarer thérapeute !!! Vous aussi vous pouvez l'être sans problème !

Franchement si ce n'est pas une secte, ça y ressemble drôlement, ou alors c'est la porte ouverte pour en rejoindre une direct après affaiblissement du corps et aussi de l'esprit, et suffisamment pour qu'il y ait eu plusieurs reportages de mise en garde à la télévision, car c'est super dangereux !

Et pour tout dire, quand je lis le titre du sujet, la seule image qui me vient à l'esprit, ce sont les prisonniers des camps nazis à la fin de la seconde guerre mondiale, qui étaient sur les routes pour rentrer chez eux. C'est peut-être extrémiste, mais c'est ce que ça m'inspire ! Sauf que les pauvres, eux ils n'avaient pas choisi, et ils se foutaient pas mal de leurs soit disant "toxines" qui sont un bon truc pour vendre du vent et des attrape-nigauds.

Ceci n'est que mon opinion, pas la peine de monter sur vos grands chevaux et de vous mettre en colère. J'espère juste que ces quelques lignes feront réfléchir un peu les personnes qui trouvent cela si génial. Vouloir du naturel c'est bien, mais pas si c'est en décollant ses deux pieds de la terre nourricière !
_________________
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24015

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Mer 27 Sep 2006 - 18:26

abbricotine a écrit:
(...)Y'a pas de médecin ayant son diplôme qui suive ce genre de truc, tout simplement parce que c'est ni plus ni moins que mettre en danger la vie des gens, et rien d'autre, et les médecins ne peuvent pas le faire !(...)
Je retiens qu'il faut un diplôme pour être crédible et que les médecins sont des gens qui pensent ne mettent jamais la vie des autres en danger.


Est-ce que tu as lu le site ?
Il y a des références donnés : un livre Docteur LUTZNER « Comment revivre par le Jeûne » aux Édition Terre Vivante... C'est êut-être intéressant à lire
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
chris*
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 09/01/2006
Age : 46
Féminin
Localisation : presque dans le sud de la france..
Nombre de messages : 7180

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Mer 27 Sep 2006 - 18:33

Tu sais abbricotine, je pense que zingiber a bien réfléchi et s'est renseignée avant de prendre sa décision...
Je connais un tas de personnes (y compris des thérapeuthes diplomés) qui font des jeûnes régulièrement et qui travaillent en même temps...
pour la randonnées, j'avoue que je ne sais pas s'ils en font "le ventre vide" ...
Bon, allez, 🇴🇲
_________________
N'attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites. Décide de vouloir ce qui arrive... et tu seras heureux.
[Epictète]
Revenir en haut Aller en bas
zingiber
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 11/07/2006
Age : 39
Féminin
Localisation : territoire de belfort
Nombre de messages : 174

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Sam 14 Oct 2006 - 18:26

De retour!!!
Euh ça fait déjà une semaine, mais j'avais un probleme de conexion au site (bizarre ça fait 2 x).
Donc je suis en pleine forme flor , plein de bonne résolutions et plein d'espoir. C'est une renaissance plus mentale que physique. En fait c'est très spirituel comme démarche 🇴🇲 (du moins je l'ai vécu comme cela). Pour vos questions sur la faim, aucune difficultés, pourtant je suis gourmande ....Je pense même qu'il m'aurait fallu une semaine de plus . Le jour de la reprise (1er repas :3 pruneaux = graines de lin) j'avais du mal a manger, pas faim du tout, limite écoeurée .Tout dépend des individus, tous ne ressentent pas les même manifestations: par exemple les 2 derniers jours j'évacuais tout le sel (bouche constament salée et même la peau avait ce gout, même après la douche). La nuit on dort très peu, (ben oui d'habitude le corps a besoin d'un bout de la nuit pour digerer) et on est pas fatigué le lendemain, au contraire, et les 15 km quotidiens ne sont pas difficile du tout! (enfin pour ceux qui ne marchent jamais faut pas s'attendre à un miracle non plus!!). Bon je pourrais vous en parler des heures: en résumé, les résulats sont pour moi, bien etre intérieur (on prends conscience de ces organes et mentalement on fait un sacré bout de chemin; je dirais que j'ai gagnée 2 ans d'analyse!!) bien etre extérieur (peau lisse, claire, douce, évidemment quelques kilos en moins, muscles toniquent....) sans parler que je me suis bien detoxinée: maintenant je réflechi 3 fois avant de me laisser prescrire un medoc allopathique! Et puis la gourmande que je suis commence à aprécier son régime végétalien (obligatoire pour la reprise), mais j'ai tout de même hate de remanger du chocolat et du bon pain frais (euh oui parce que la reprise c'est végétalien sans sucre, sans sel,sans exitant, sans vinaigre, sans levure...) Bon lundi je peux à nouveau integrer petit a petit ces ingrédients...
_________________
coiffeuse en crise, cherche commence à trouver des solutions alternatives
ça y est.....je suis sur la bonne voie!!!
Revenir en haut Aller en bas
chris*
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 09/01/2006
Age : 46
Féminin
Localisation : presque dans le sud de la france..
Nombre de messages : 7180

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Sam 14 Oct 2006 - 18:58

blue Contente que tu sois en pleine forme !
flor
_________________
N'attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites. Décide de vouloir ce qui arrive... et tu seras heureux.
[Epictète]
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24015

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Sam 14 Oct 2006 - 19:01

Merci pour les nouvelles ! flor
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Raffa
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 03/06/2005
Nombre de messages : 865

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Sam 14 Oct 2006 - 19:05

Ah tiens j'avais zappé ce sujet.

Contente que ça t'ai plu zingiber, je me tate aussi pas mal...

Pour Abricotine, non le jeûne n'est absolument pas une hérésie sectaire. ENfin elle peut être qualifiée comme tel en France qui voit des sectes partout ou on ne pense pas "comme il faut".

Mais le "comme il faut" est variable d'un pays à l'autre. EN allemagne par exemple, plusieurs cliniques organise le jeûne thérapeutique.

D'un point de vue physiologique, quand on ne mange pas IL FAUT faire de l'exercice (et avoir une activité intellectuelle ). En phase de jeûne, le corps va chercher ce dont il a besoin en lui. C'est ce qu'on appelle l'autolyse.

Mais il n'autolyse pas n'importe quoi. C'est de l'autolyse sélective. Il prendra en priorité ce qui ne lui sert pas : les tumeurs notamment, les cellules malades et anormales etc. Puis... il prendra encore ce qui ne lui sert pas, si tu ne fais pas d'exercice, c'est le muscle qu'il prendra !

C'est pour cette raison que le jeûne thérapeutique (en hopital je veux dire) est fait en collaboration avec des Kinés.

Pas mal d'études scientifiques sont sorties ces dernières années sur le jeûne ou la réduction calorique. Résultat ? Cela augmente la durée et la qualité de vie. (c'est d'ailleurs pour cela qu'on fait pas mal d'étude dessus, la recherche anti-âge est très active)



Par ailleurs 15 km c'est pas grand chose pour une rando.

Citation :
Les bienfaits du jeûne

Très courant dans le règne animal, le jeûne est depuis toujours un moyen de guérison, de régénération et de transformation spirituelle puissant chez l’homme. Toutes les civilisations et toutes les religions l’ont pratiqué, même si, au fil du temps, il a pu perdre son sens profond. La naturopathie considère l’abstinence alimentaire comme la voie royale vers la santé mais la communauté scientifique mésestime souvent ses bienfaits. Des découvertes récentes pourraient bien changer la donne.

On regroupe sous le terme de jeûne des pratiques de sévérité, de fréquence, de durée et de finalité variables. Le plus connu est le jeûne modifié, ou Buchinger d’après le nom du médecin allemand qui l’a mis au point. Il autorise l’eau, les tisanes, les jus de fruits et de légumes, les bouillons, l’apport alimentaire n’excédant pas 250 calories par jour. On qualifie aussi souvent de jeûne les monodiètes qui consistent à ne manger qu’un seul aliment (cure de raisin ou de petit lait par exemple). Seules des personnes en parfaite santé peuvent jeûner sans risque. Il existe en effet de nombreuses contre-indications et se lancer dans l’aventure sans suivi médical peut se révéler dangereux. Le jeûne thérapeutique, indiqué dans diverses affections chroniques, se pratique d’ailleurs en clinique.

Un instinct quotidien
Jeûner est aussi naturel que de manger ou de dormir. Nous le faisons d’ailleurs 8 à 12h quotidiennement, la nuit, jusqu’à notre dé-jeuner. Les animaux en rut, ceux qui hibernent ou migrent ne s’alimentent pas et, sous nos latitudes, la plupart en sont réduits à jeûner en fin d’hiver faute de nourriture disponible. Les hommes primitifs étaient aussi soumis à ces privations saisonnières. Certains peuples ont gardé intacte la pratique du jeûne printanier, tels les Hunzas de l’Himalaya, qui jouissent d’une longévité et d’une santé exceptionnelles.

Le phénomène autolytique
Malade, fiévreux, nous perdons l’appétit. Contrairement aux animaux qui se terraient sans se nourrir, nous nous forçons à nous alimenter. Selon la médecine hygiéniste, il s’agirait d’une erreur. En puisant dans nos réserves sans nous alimenter, nous économisons 30% d’énergie (normalement dépensée pour la digestion) qui peut alors être consacré à la guérison. Le corps puise aussi ses ressources dans les tissus qui ne sont pas essentiels, prioritairement en digérant les cellules malades ou anormales. Cette autolyse sélective favoriserait les régénérations organiques et fonctionnelles et la régression de la maladie qu’elle soit aiguë ou chronique. Confondant le jeûne avec la grève de la faim et la dénutrition, la médecine allopathique le déconseille. Pourtant plusieurs pays, l’Allemagne en particulier, comptent des cliniques spécialisées dans le jeûne thérapeutique. En effet, depuis les années 60, des études scientifiques ont révélé son intérêt pour traiter intolérances alimentaires, problèmes cutanés, diabète, troubles digestifs et inflammatoires, affections du système immunitaire, maladies cardio-vasculaires, neurologiques, respiratoires, psychosomatiques et psychiatriques.

Confirmations scientifiques
Mais ce n’est que depuis une dizaine d’années que les bénéfices du jeûne et de la restriction calorique (RC) sur la santé commencent à être réellement étudiés. En effet, de nombreuses études conduites sur une cinquantaine d’espèces animales (des invertébrés aux singes) ont prouvé que la RC permet d’augmenter la durée et la qualité de vie (parfois jusqu’à 40%). C’est aussi l’une des explications données à l’extraordinaire longévité des Hunzas et des habitants d’Okinawa. En 2003, Mark Mattson, chercheur à l’institut national du vieillissement des Etats-Unis, a démontré que des rats soumis au jeûne un jour sur deux, sans restriction calorique le deuxième jour, en retiraient les mêmes bénéfices que d’une RC. Les mécanismes qui sous-tendent cet allongement de la durée de vie, actuellement au cœur de nombreuses recherches, sont encore méconnus. Ils mettent en jeu la diminution du métabolisme, la réduction du stress oxydatif, la normalisation du taux de sucre, de lipides et de l’insuline, la stimulation des processus de détoxification, la résistance au stress et à certaines maladies comme le cancer, Parkinson ou Alzeimer et suggèrent une forte implication du système nerveux et immunitaire. Le mois dernier, le « Journal of the American Medical Association » a publié une étude consacrée aux biomarqueurs caractéristiques de la longévité ainsi qu’aux dommages causés à l’ADN par le vieillissement chez des personnes soumises à un régime hypocalorique pendant 6 mois. Les résultats, confondants, suggèrent qu’en mangeant moins, on peut vivre plus longtemps en bonne santé. « Nous nous nourrissons avec un tiers de ce que nous mangeons… Avec les deux autres tiers, nous nourrissons les médecins », affirmait déjà un proverbe égyptien destiné aux pharaons.
G.L.
BioInfo n° 56 de mai 2006

et

Attention cela concerne le jeûne stricte (donc juste avec de l'eau) là c'est clair qu'il ne faut pas faire de sport (sauf si on est un habitué du jeûne) et surtout ça ne doit pas durer trop longtemps

Citation :
De l’utilité des diètes et des jeûnes

Dans certaines conditions où la baisse du potentiel vital homéostasique a entraîné la perte soit du contrôle immunitaire, soit du contrôle émonctoriel et du contrôle métabolique, le jeûne peut être une des solutions permettant le retour progressif à la santé.
Pendant le jeûne, les besoins en énergie thermodynamiques et les apports « plastiques » sont fournis par la lyse tissulaire (voir plus loin) – laquelle lyse tissulaire est réduite progressivement en fonction de la baisse du métabolisme général-, le PVH réduit de plus de moitié sa dépense d’énergie vitale dispatchée sur l’anabolisme.
La mastication, la digestion, l’absorption suppprimés, cela entraîne une disponibilité extraordinaire d’énergie vitale pour le PVH, disponibilité encore augmentée si l’individu économise sa dépense thermique (on évite la perte de chaleur) et la dépense physique (repos). Le PVH dispose alors d’un quantum d’énergie considérable qu’il va dispatcher sur le contrôle immunitaire ou émonctoriel ou métabolique en fonction de la pathologie présente. Ce mécanisme premier est le plus fondamental dans l’action du jeûne.

Le second mécanisme par lequel le jeûne agit est le repos physiologique.
Imaginez un cœur malade dont le rythme est de 80 systoles par minute ; cela correspond approximativement à 115000 pulsations par 24 heures. Or par le jeûne le rythme cardiaque s’abaisse progressivement. Si notre cardiaque voit son rytme amené à 60 pulsations par minute soit 85000 systoles par 24 heures, cela fera une économie de 30000 systoles par jour.
Comment s’étonner alors de la restauration de certaines structures ou fonctions estimées impossible par le cardiologue ?... Prenons le cas d’un malade porteur d’un ulcère gastrique ; l’arrêt sécrétoire et péristaltique pendant le jeûne va permettre la restauration intégrale de la muqueuse, etc.

Le troisième mécanisme par lequel le jeûne permet d’autoguérison est l’autolyse contrôlée.
En effet, il faut savoir que si le corps est capable de construire ses tissus, grâce aux enzymes intracellulaires qu’il possède, il peut aussi les détruire par autodigestion. Ainsi, quand un individu jeûne, ses cellules ont toujours besoin d’un certains nombre de substances : amino-glucides, glucose, triglycérides, glycérol, etc. Comme il n’y a plus d’apport alimentaire pour fournir ces substances, l’intelligence homéostasique, pour nourrir les tissus essentiels, et fondamentaux, déclenche des autolyses de tissus non essentiels, à la poursuite de la vie.
C’est ainsi que pendant le jeûne sont autolysés :
-les tissus pathologiques (épanchements, tumeurs, floculats, kystes, tissus sclérosés, etc.) ;
-les protéines musculaires ;
-Les triglycérides adipocytaires.

Cette autolyse, cette autodigestion des tissus s’effectue en raison inverse de l’importance des tissus. Plus le tissu est pathologique, vieilli, sclérosé, moins il est important pour la conservation, la continuation de la vie, et plus il subit l’autodigestion. Par contre, plus le tissu est noble (cœur, système nerveux, endocrines, etc.), moins il subit ou très peu l’autolyse : le processus est dirigé avec une intelligence fantastique. C’est ce qui explique l’autolyse des tumeurs pendant le jeûne.

Un autre point important est le métabolisme du glucose pendant le et il convient d’analyser sa provenance lors de la cessation de l’apport alimentaire.
Le foie ne contient que 75 à 120g de glucose en réserve et celui-ci est épuisé dès le second jour de jeûne. En conséquence la néoglucogenèse est-elle très active chez le jeûneur.
Prenons l’exemple d’un homme à jeun depuis deux jours. D’où provient le glucose néo-formé qu’il utilise : 60% de la conversion des acides aminés, 25% des lactates et des pyruvates (cycle de Cori) et 15% seulement de glycérol.
Au-delà de cinq jours de jeûne, la néoglucogenèse s’effectue principalement à partir des substrats lipidiques.
Dans le jeûne prolongé, le cerveau cesse d’être glucodépendant et acquiert la capacité d’utiliser les corps cétoniques qui dérivent de l’oxydation des acides gras par le foie.
Pendant le jeûne prolongé, le métabolisme général diminue considérablement ; voici un tableau comparatif :
Homme de 70 kilos recevant avant le jeûne 1800 calories !

Avant jeûne – consommation/24h Pendant jeûne prolongé (au-delà de 10-15 jours) consommation 24h
160 g triglycérides 150 g
75 g amino-acides 20 g
180 g glucose 85 g

Dans le tableau précédent, il est intéressant de noter la destination des 85 g du glucose consommés par 24 heures lors d’un jeûne prolongé. On s’aperçoit que 36 g vont aux tissus gluco-consommateurs exclusifs (hématies, leucocytes) et 44 g au cerveau. Ce dernier utilise par ailleurs 47 g de corps cétonique par 24 heures.
Les autres tissus empruntent aux acides gras libres la totalité de leurs besoins énergétiques. Ainsi la néoglucogenèse est réduite de moitié. La contribution des acides aminés est fortement réduite. Enfin, on remarque que, dans le jeûne prolongé, la part des reins dans la néoglucogenèse devient très importante par 24 heures : 40 g pour les reins, 45 g pour le foie.

Quelle sera la durée du jeûne ?
Sauf si l’on est un spécialiste connaissant parfaitement la symptomatologie du jeûne, on préférera des jeûnes courts de un à trois jours répétés et rythmés. Par exemple, on conseillera un jeûne de trois jours par mois ou d’un jour par semaine.

La technique consistera à rester :
-au repos le plus absolu possible ;
-à éviter toute déperdition de chaleur ou chaleur excessive ;
-à boire à sa soif de l’eau de Mont-Roucous ou Volvic.

Quelques sont les contre-indications du jeûne ?
-la peur du jeûne
-l’obésité avec insuffisance émonctorielle ;
-le diabète maigre insulino-dépendant ;
-la tuberculose pulmonaire évolutive ;
-la myopatie ;
-les carences nutritionnelles véritables ;
-la maigreur importante.

Extrait de "Mythes et mensonges des régimes classiques et des diététiques naturelles" de Robert Masson (p. 239 à 242 - Ed. Albin Michel) :

Personnellement, on peut dire que je suis en régime hypocalorique depuis des années. Je précise que je ne me force pas, je suis comme ça, je mange une fois par jour ce que d'aucun trouverait être un léger repas ; il m'arrive souvent de pas manger du tout, cette semaine par exemple j'ai mangé une grappe de raisin et 1 tartine de fromage de mardi à jeudi. Par contre je bois beaucoup (thé, tisanes, jus de fruits frais/légumes maison...) pourtant, je fais du sport (sans vraiment de difficulté), et notamment bcp de marche rapide et j'ai des activités intellectuelles très intenses. Je ne suis pas famélique du tout, mon poids oscille depuis mon adolescence entre 60 et 64 kg selon les périodes (je fais 1m78). Là je suis à 61 ce qui est, pour moi, mon poids idéal, mais très honnêtement j'en ferais encore 68 que cela n'aurait guère d'importance (par contre si je descends sous les 57 là je me force à plus manger, c'est arrivé 1 fois en 15 ans).

Je ne dit pas qu'il faut faire ce que je fais, loin de là, je suis ce régime depuis tant d'années que mon métabolisme est habitué (et même je ne supporte physiquement plus certains repas copieux).

Ce que je veux dire c'est que s'il est vrai que le jeûne a de nombreuses contrindications, le jeûne, accompagné, de 1 à 3 semaines par an est un formidable boosteur de santé. Pour le jeûne seul chez soi, je dirais 3 jours max !!!
Revenir en haut Aller en bas
Raffa
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 03/06/2005
Nombre de messages : 865

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Sam 14 Oct 2006 - 19:21

Du coup j'ai oublié de poser mes questions :D

Ca t'as couté combien en tout (transport, logement etc.) ?

Vous étiez combien ? L'ambiance ? Les accompagnateurs sont comment ? La région est comment ? C'est du jeûne hydrique je suppose ? Que buviez vous ?

(heu c'est à dire que ça fait plus d'un an que j'ai envie de le faire :D) mais l'absence d'avis de qqn que je connais me bloquais.
Revenir en haut Aller en bas
zingiber
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 11/07/2006
Age : 39
Féminin
Localisation : territoire de belfort
Nombre de messages : 174

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Dim 17 Déc 2006 - 17:01

Oups, ça fait 2 mois que je n'étais pas sur le forum. Faut dire qu'après avoir passé la semaine de jeûne j'ai entrepris tant de choses que je n'allais plus me ballader sur le net...Mon effervescence se calme tout doucement;
Pour reparler de cette expérience, il y a plus d'info sur le site des organisateurs: www.jeune-et-randonnée.com . Mais il me semble que tu en sais sufisament sur le sujet ;-)
Ce sont les précurseurs du jeûne en france; c'est un couple d'origine allemande. Je n'ai que rencontré Gertrude (petit bout de femme absolument extraordinaire) et sa fille qui nous ont accompagnés toute la semaine. Nous étions 16 randonneurs de 23 à 65 ans; certains se connaissaient déjà, d'autres venaient pour la Xeme fois, d'autres encore entamaient leur 2eme ou 3emme semaine...Les gens qui sont ouvert au jeûne sont globalement ouvert aux autres et le groupe etait assez sympa avec, evidemment, toujours des éléments perturbateurs, c'est la vie! Le décor etait magnifique, le gîte perdu dans les montagnes de la Drôme provençale (je n'imagine même pas le printemps!!).
C'etait un jeûne hydrique; Composé le matin de jus de fruits, récolte et stérélisation (eh oui pas du tout frais!) maisons et le soir bouillon (très clair) de légumes. Evidemment, les jus et bouillons sont facultatifs; moi personnellement je ne pouvais les avaler, je me contentais des odeurs! Le logement etait très simple; idéal pour prendre du recul !
Le séjour m'a coûté 400€. A cela il faut rajouter le voyage jusqu'a Valence + la navette Gare-gîte 20 € A/R. Les conférences/débats du soir sont gratuites et facutatives (Thèmes: HE, hydrotherapie du colon, alimentation bio, spiruline,kinesiologie, musique...). Il faut prévoir un surplus si l'on veut une Hydrothérapie du colon (fortement conseillée, très professionnel, indolore, 50 € je crois) ou une seance de Kinesiologie ou reflexologie. Il me semble qu'ils sont les moins chers. Il y a d'autres centres plus "luxueux"(chambre individuelle, jacuzzi....) mais je trouve que ça ne cadre pas avec l'esprit du jeûne.
J'aimerais bien y retourner au printemps 2007 avec une amie ou ma soeur ou mon conjoint.
_________________
coiffeuse en crise, cherche commence à trouver des solutions alternatives
ça y est.....je suis sur la bonne voie!!!
Revenir en haut Aller en bas
drey
neutre
neutre


Date d'inscription : 28/03/2006
Nombre de messages : 300

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Jeu 1 Fév 2007 - 13:36

bon, un truc me laisse dubitative : le lavement.
en fait les cellules de l'intestin se renouvellent très rapidement. en quelques jours, on se retrouve avec un côlon tout neuf ! donc le truc des machins dégueus coinçés là depuis des années (déjà lu ça sur un site), je n'y crois pas trop. c'est comme la peau : existe-t-il une maladie pour laquelle la peau ne se desquamerait plus ?

sinon, j'ai déjà rencontré des gens qui me parlaient de jeûne, et franchement, leur discours me rappelait celui de personnes qui ont consommé de la drogue. je pense qu'ils sont à la recherche de sensations extrêmes, qu'ils mettent leur cerveau dans un drôle d'état pour arriver à un état de "transe" naturelle qualifiée de béatitude, harmonie, amour, sérénité, etc...
mais je pense également que le cerveau et le corps prennent une claque.
Revenir en haut Aller en bas
Raffa
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 03/06/2005
Nombre de messages : 865

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Jeu 1 Fév 2007 - 13:45

Drey il y a jeûne ... et jeûne.

Pour le lavement je n'ai jamais approfondi cette question, mais pour le jeûne et la restriction calorique bien. Le jeûne le plus courant c'est 3 jours. Aucune transe a attendre de ce côté là. Le jêune encore assez courant (mais accompagné) c'est une semaine et pareil pas de transe à avoir (avec boissons de légumes ou de fruits, le jeûne sec ne se pratique qu'en clinique, jamais seul et jamais plus de 4/5 jours)..

Le jeûen dangereux est à partir de 15 jours. Et effectivement des gens qui jeûne seuls ou pas accopompagné de spécialiste plus de 15 jours arrivent à se mettre dans des états assez grave (et notamment avec perte totale de l'appétit, comprometant le retour à une alimentation normale), et surtout l'impression de puissance sur son corps qui donne envie de continuer et de repousser tjs plus loin les limites.

Mais dois-je rappeller que le jeûne et la restriction calorqiue sont au coeur de nombreuses recherches scientifiques depuis à peine 10 ans avec des résultats spéctaculaire sur la santé et la longévité ?
Revenir en haut Aller en bas
chris*
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 09/01/2006
Age : 46
Féminin
Localisation : presque dans le sud de la france..
Nombre de messages : 7180

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Jeu 1 Fév 2007 - 13:48

Je ne suis pas convaincue non plus par le lavement. A mon avis bien trop violent ...mais je n'ai jamais essayé :cpa.

Par contre, la recherche de sensations extrêmes n'est sans doute pas la raison première de la personne qui jeûne. En tout cas, pas des personnes que je connais et qui le pratique. plus : cf l'expérience de Zingiber et l'explication de Raffa (je vais pas redire les mêmes choses)

ET bien évidemment, il ne faut pas faire n'importe quoi, n'importe comment, n'importe quand...

edit : arf...je répondais à Drey
_________________
N'attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites. Décide de vouloir ce qui arrive... et tu seras heureux.
[Epictète]
Revenir en haut Aller en bas
Raffa
ancien-ne
ancien-ne
avatar

Date d'inscription : 03/06/2005
Nombre de messages : 865

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Jeu 1 Fév 2007 - 18:52

Le dernier Consosanté fait un dossier complet (en 2 parties, la prochaine au mois de mars) sur la restriction calorique et ses bienfaits sur la longévité.

Je l'ai mais comme c'est un emag sur abonnement je ne peux vous le mettre ici. Qui est intéressé peut me le demander (valable 1 semaine, sinon dans 3 ans j'y suis encore )

Citation :
L’idée fait son chemin dans les esprit des plus grands chercheurs depuis maintenant quelques décennies : la restriction calorique pourrait nous permettre de vivre plus longtemps et en meilleure santé. Les preuves dans ce sens s’accumulent au fil des études. Mais pourra-t-on un jour bénéficier des atouts santé de ce régime ? ConsoSanté a mené l’enquête pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
drey
neutre
neutre


Date d'inscription : 28/03/2006
Nombre de messages : 300

MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée Sam 3 Fév 2007 - 22:56

ah oui, et pour les transes, je reconnais que j'ai peut-être rencontré des personnalités limites qui m'ont entretenue de leur expérience... ok, c'est pas bien de généraliser !
je veux bien admettre qu'il doit y avoir un bénéfice physiologique et spirituel... c'est juste que j'ai du mal avec l'association jeûne/exercice physique, ayant eu longtemps des problèmes d'hypoglycémie... (souvenirs des rues de nice où je me traînais péniblement...le corps n'en pouvant plus, l'esprit embrumé...)
c'est intéressant toutefois d'apprendre que le jeûne appelle l'exercice physique pour être bénéfique ! décidemment, le corps est bien complexe ! et j'en reste perplexe ! l'information, le nerf de la guerre !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jeûne et randonnée

Revenir en haut Aller en bas

Jeûne et randonnée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3 Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petites magies ::  ::   :: Pour être bien dans son corps et dans sa tête :: Remèdes alimentaires, alternatifs, cures : plantes, huiles, élixirs, macérations, argiles, pierres... -