écologie, simplicité, fait-maison
 
Port. 3 col.FAQPublicationsAccueilS'enregistrerLe Grimoire LPMConnexion

Et la série de savons continue !
A voir et à revoir, c'est par ici !
Et la 7ème Gazette..

... est à lire par là !




OGM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur Message
Crécerelle
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 17/07/2006
Age : 35
Féminin
Localisation : Au nord du pays de Guignol
Nombre de messages : 149

MessageSujet: OGM Mer 14 Mar 2007 - 7:54

Rappel du premier message :

En vitesse (entre 2 pages de rapport) un petit lien qui, j'espère, ne restera pas sans faire de vague:

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3244,36-882385@51-852781,0.html a écrit:
Forts soupçons de toxicité sur un maïs OGM
Article publié le 14 Mars 2007 Par Stéphane Foucart Source : LE MONDE Taille de l'article : 864 mots

Extrait :

Selon le Comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie génétique (Criigen), le MON 863 est toxique pour le foie et les reins du rat. Autorisé à la mise sur le marché en France et en Europe, le MON 863, un maïs transgénique conçu par Monsanto, est depuis plus de deux ans au centre d'une polémique sur son innocuité ( Le Monde du 23 avril 2004). Ces débats pourraient reprendre après la publication, mardi 13 mars, dans la revue Archives of Environmental Contamination and Toxicology, d'une étude suggérant une toxicité de cet organisme génétiquement modifié (OGM) pour le foie et les reins.

à toutes
_________________
Petit bout n°1 arrivé début août... que du bonheur
J'en ai... j'en donne!
Revenir en haut Aller en bas
Melhia
modo
modo


Date d'inscription : 13/03/2009
Nombre de messages : 5902

MessageSujet: Re: OGM Mar 22 Jan 2013 - 18:51




Et dire qu'au début, le titre me "faisait rire"....
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23967

MessageSujet: Re: OGM Mer 23 Jan 2013 - 16:37

OGM ? Organisme Génialement Modifié ?
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23967

MessageSujet: Re: OGM Dim 24 Fév 2013 - 15:39

http://www.infogm.org/spip.php?article5339 a écrit:
UE – Une cinquantaine de nouveaux OGM autorisés à partir du 25 février ?
par Eric MEUNIER, Frédéric JACQUEMART , février 2013

Depuis 2012, les États membres discutent avec la Commission européenne d’un règlement qui établira juridiquement la procédure d’évaluation des risques sanitaires des plantes génétiquement modifiées (PGM) avant autorisation. Le lundi 25 février, les États membres, dont la France, discuteront d’une nouvelle version de ce règlement, présentée par la Commission européenne [1]. L’ordre du jour annoncé prévoit la possibilité que ce règlement soit voté, ouvrant ainsi la porte aux autorisations de PGM en attente.

Les autorisations de PGM à la culture ont été de fait suspendues depuis décembre 2008 par la Commission européenne (à l’exception de l’autorisation donnée pour la pomme de terre Amflora de Bayer après pressions de l’entreprise [3]) jusqu’à l’adoption de nouvelles lignes directrices censées améliorer l’évaluation des risques sanitaires. A ce jour, une soixantaine de dossiers de demande d’autorisation sont en attente, dont 27 pour la culture. Les autres dossiers concernent l’importation.
Si, après plusieurs mois de discussions, la Commission européenne a finalement établi le caractère obligatoire pour les entreprises de conduire des analyses de toxicologie [4], cette obligation ne s’appliquera qu’aux PGM dont la demande d’autorisation aura été déposée six mois après l’adoption de ce règlement. Tous les dossiers aujourd’hui en attente ainsi que ceux qui auront été déposés d’ici l’adoption du règlement ne seront donc pas concernés. Un paradoxe important puisque, en proposant ce règlement qui contient certaines améliorations, tant la Commission européenne que l’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA) reconnaissent que l’évaluation des risques telle que conduite jusqu’à maintenant est insuffisante. Mais cette évaluation insuffisante continuerait donc de présider aux dossiers en cours.

Il faut noter que les améliorations apportées à l’évaluation des PGM par le règlement proposé ne sont pas liées à une évolution scientifique récente. Il en est ainsi de la puissance statistique des analyses présentées par les entreprises : elle devra dorénavant être suffisante, ce qui n’est pas le cas actuellement, comme nous avons déjà eu plusieurs fois l’occasion de le préciser [5]. Or ce point de la puissance statistique est un domaine vieux de 80 ans, donc bien antérieur au dossier des PGM. Si les entreprises présentant ces analyses ne sont pas juridiquement contraintes de suivre les lignes directrices actuelles (c’est-à-dire avant l’adoption du règlement en cours), elles sont par contre dans l’obligation de présenter une évaluation correcte, quelle que soit la méthodologie qu’elles choisissent pour cela. Une obligation qui justifierait que le nouveau règlement s’applique aux dossiers en cours, d’autant qu’il s’agit d’une question de santé publique !

S’il était adopté en l’état le 25 janvier 2013 par les États membres, ce règlement conduirait donc à une amélioration de l’évaluation d’une minorité de dossiers éventuellement déposés dans le futur et à la validation massive de tous les dossiers en cours. C’est donc ainsi que répond la Commission européenne à la demande unanime des États membres de décembre 2008 qui avait requis un renforcement de l’évaluation. La position de la France sera particulièrement suivie, le gouvernement pouvant choisir de demander à ce que ce règlement suive une logique politique de santé publique : qu’il soit appliqué aux demandes d’autorisation en cours !

Le réglement proposé aux Etats membres

_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Andromaque
neutre
neutre


Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 28
Féminin
Localisation : Paris
Nombre de messages : 159

MessageSujet: Re: OGM Sam 6 Avr 2013 - 15:09

Le "Monsanto act" met les OGM au-dessus de la loi aux Etats-Unis

Le Monde.fr | 05.04.2013
Par Grégoire Allix

C'est un amendement discret glissé dans une loi budgétaire pour l'agriculture aux Etats-Unis, mais il provoque scandale et stupéfaction chez les défenseurs de l'environnement et les ennemis des OGM : la justice américaine ne pourra plus s'opposer aux mises en culture de plantes génétiquement modifiées, même si elles n'ont pas reçu d'homologation et sont de ce fait illégales.

Que dit l'article 735 de ce texte de loi, affublé du surnom de "Monsanto Protection Act" et désormais voté par le Congrès et approuvé par le président Barack Obama ? Que "dans le cas où une décision [d'autorisation de culture] est ou a été invalidée ou annulée, le ministère de l'agriculture doit (...), sur simple demande d'un cultivateur, d'un exploitant agricole ou d'un producteur, accorder immédiatement une autorisation ou une dérogation temporaire." Ce dans le but de "s'assurer que les cultivateurs ou d'autres acteurs sont en mesure de déplacer, planter, cultiver, introduire dans le commerce" les semences en question et les cultures qui en sont issues.

Pour Greenpeace Canada, "la signature de cette loi par le président Obama ne permettra plus aux tribunaux américains d'empêcher la vente et la plantation de plantes OGM même si elles n'ont pas été approuvées par le processus pourtant déjà laxiste des autorisations et quelles que soient les conséquences pour l'environnement ou la santé".

Les ONG soupçonnent le sénateur républicain du Missouri, Roy Blunt, décrit par le magazine Mother Jones, le 4 avril, comme "l'homme de Monsanto à Washington", d'être l'auteur de cet amendement. D'autres élus ont tenté de s'opposer au texte, comme le sénateur démocrate du Monatana Jon Tester. Selon lui, par cette loi, le gouvernement contraint son propre ministère de l'agriculture à "ignorer une décision d'un tribunal qui interdise la plantation de cultures OGM parce qu'elles sont illégales". Une autre sénatrice démocrate, Barbara Mikulski (Maryland), a présenté des excuses publiques pour l'adoption de cette loi.

LA CRAINTE D'UN DANGEREUX PRÉCÉDENT

La mesure a révolté les milieux démocrates et écologistes – une pétition baptisée "Food Democracy Now" a déjà recueilli 250 000 signatures. Mais le très droitier Tea Party a lui aussi fait part de sa colère face à une opération de lobbying qui fausse la libre concurrence. Les entreprises devraient "respecter les règles du libre-marché comme tout le monde, au lieu de recruter des lobbyistes pour réécrire les règles à leur profit à Washington", écrit ainsi le think tank conservateur Freedom Works.

Le "Monsanto Protection Act" est censé n'être que provisoire : la loi dans laquelle il s'inscrit expire en principe au mois de septembre. Mais les défenseurs de l'environnement craignent que la décision ne crée un dangereux précédent.

Cette affaire intervient alors que Monsanto, dont les semences alimentent 93% du soja, 88% du coton et 86% du maïs aux Etats-Unis, a annoncé, mercredi 3 avril, une hausse de 22% de ses bénéfices au deuxième trimestre. Et au moment où les Etats-Unis font pression sur l'Europe, dans le cadre de la négociation d'un accord de libre-échange, pour que les Vingt-Sept simplifient leur réglementation en matière d'importation de produits OGM, jugée "inapplicable" et "lourde", lundi 1er avril par le Bureau au commerce extérieur américain dans un rapport sur les mesures sanitaires dans le monde.

source : lemonde.fr

Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23967

MessageSujet: Re: OGM Dim 7 Avr 2013 - 13:26

Ce n'est pas passé inaperçu ici... On en parle dans le sujet sur Monsanto "monopole".
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Andromaque
neutre
neutre


Date d'inscription : 05/04/2013
Age : 28
Féminin
Localisation : Paris
Nombre de messages : 159

MessageSujet: Re: OGM Dim 7 Avr 2013 - 18:24

En effet, ça m'avait échappé, désolée !
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23967

MessageSujet: Re: OGM Dim 26 Mai 2013 - 11:51

http://www.bastamag.net/article3071.html a écrit:
Biotechnologies
Bientôt des peupliers OGM dans les campagnes françaises ?

Par Sophie Chapelle (7 mai 2013)

Les citoyens français vont-ils donner le coup d’arrêt au seul OGM dont la culture en plein champ est autorisée en France ? Via un site Internet, le gouvernement vient d’ouvrir une consultation publique concernant une demande de prolongation d’un essai de peupliers OGM. Cette consultation durera trois semaines.

Cette consultation fait suite à la demande de l’Institut national pour la recherche agronomique (Inra) d’étendre pour cinq ans une autorisation donnée en 2007 afin d’évaluer les capacités de production d’agrocarburant à partir de ces peupliers OGM. Cet essai, qui porte sur plus de 1 000 arbres et a démarré en 1995, se déroule à Saint-Cyr en Val dans le Loiret.

Saisi par le ministère de l’Agriculture, le Haut Conseil des Biotechnologies (HCB) a rendu un double avis le 15 avril. Pour son comité scientifique, l’expérimentation « ne présente pas de risques identifiables pour la santé humaine ou animale ou pour l’environnement ». En revanche, la majorité des membres du Comité économique, éthique et social (CEES) ont estimé que la recherche « ne devrait pas être reconduite ». Le CEES craint notamment que la production de bioéthanol à partir de peupliers n’entre « en concurrence avec des surfaces agricoles et des cultures alimentaires ».

Les Amis de la Terre, la Confédération paysanne, la Fédération nationale agriculture biologique, Greenpeace et l’Union nationale des apiculteurs français (Unaf), membres du CEES, appellent « les citoyens à renforcer cette position » contre l’extension de l’expérimentation. Ces organisations rappellent que cet essai « a été conduit au départ pour faire du papier » et non pour « produire de l’éthanol ». « Les sommes engagées dans la recherche publique aujourd’hui ne peuvent se détourner à ce point-là de l’intérêt public qui est d’assurer l’autonomie et la souveraineté alimentaire des populations ». Les citoyens français peuvent se prononcer sur l’intérêt ou non de cet essai OGM en plein champ jusqu’au 27 mai prochain.

_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23967

MessageSujet: Re: OGM Mer 5 Juin 2013 - 21:56

http://www.infogm.org/spip.php?article5429 a écrit:
UE – Le faux retrait de Monsanto du marché européen des OGM
par Eric MEUNIER , juin 2013

Dans une interview accordée au journal Investigative Reporting Denmark, Brandon Mitchener, responsable de Monsanto pour les relations publiques en Europe et au Moyen-Orient, annonce que dans l’Union européenne, Monsanto va « se concentrer entièrement sur les cultures hybrides, conventionnelles, normales. Et c’est tout ce que nous vendrons, sauf en Espagne et au Portugal où les cultures GM sont acceptées » [1]. Comme nous allons le voir, cette annonce ne doit pas être lue comme un retrait de l’entreprise du marché des OGM en Europe. Après la mobilisation mondiale du 25 mai contre Monsanto qui a rassemblé plus de deux millions de personnes [2]), l’entreprise joue en effet la carte de la communication qui, en étant mal comprise, pourrait laisser croire à son retrait effectif du marché. Or, cette annonce n’aura concrètement aucune conséquence pratique quant aux demandes d’autorisation ou en disponibilité de semences GM en Europe. Cela ne change donc rien à la présence de Monsanto sur ce marché.

(...) l’entreprise Monsanto sera heureuse « de revenir en Europe quand le public européen le voudra ». Il a d’ailleurs précisé à Inf’OGM que, concernant les cultures commerciales, « il est possible que nous continuions à vendre de petites quantités de semences GM dans des pays où des agriculteurs nous les demandent, comme en Roumanie » !
Ces précisions limitent de fait la portée de l’annonce... Concrètement, si Monsanto souhaite pouvoir commercialiser, pour la culture, des produits en Espagne et au Portugal, elle devra continuer à obtenir de Bruxelles des autorisations de culture. Or, ces autorisations seront valables sur l’ensemble du territoire européen. Par ailleurs, les autorisations concernant l’importation sont obligatoires pour que les exportations vers l’Europe des PGM produites aux États-Unis aient lieu. On imagine dès lors mal Monsanto renoncer à la possibilité d’exporter les cultures GM des États-Unis et autres pays vers le continent européen... Brandon Mitchener le confirme d’ailleurs à Inf’OGM en précisant : « nous n’avons pris aucune décision visant à arrêter de soumettre des demandes d’autorisation » !(...) Pour Monsanto, la très faible part des cultures de maïs MON810 en Europe, quinze ans après que l’autorisation ait été donnée, est un échec commercial cinglant [4].

Enfin, comme l’a confirmé Brandon Mitchener à Inf’OGM, cette annonce « ne concerne que les seules plantes transgéniques ». Or, d’autres techniques de biotechnologie permettent de modifier le génome des plantes. Certaines de ces techniques pourraient être considérées par le législateur européen comme ne donnant pas des OGM ou donnant des OGM mais non soumis à la législation. De telles plantes génétiquement modifiées biologiquement, mais non considérées comme telles légalement, sont le futur des biotechnologies, la transgenèse étant d’ores et déjà une technique obsolète, comme Inf’OGM l’explique depuis plusieurs années.

L’annonce de Monsanto semble donc bien être dans cette ligne d’un changement de visage des biotechnologies : si les plantes transgéniques s’arrêtent, d’autres plantes génétiquement modifiées et brevetées seront à leur tour poussées par les entreprises. Le débat sur les OGM n’est pas fini...
(...)

_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
abeilles82
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 08/08/2011
Age : 35
Masculin
Localisation : monteynard
Nombre de messages : 421

MessageSujet: Re: OGM Mer 5 Juin 2013 - 23:22


Carte des parcelles OGM

Cliquez sur un d�partement pour retrouver les informations par canton :


Num�ro du d�partement : 1

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
COLIGNY 5 54,27
VIRIAT 2 9,8
SAINT-TRIVIER-DE-COURTES 5 62,48
MONTREVEL-EN-BRESSE 2 7,86
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 7

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
VILLENEUVE-DE-BERG 3 1,7
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 9

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
VARILHES 3 14,26
SAVERDUN 67 633,85
FOSSAT 16 26,67
MIREPOIX 5 34,76
PAMIERS-EST 5 27,48
MAS-D'AZIL 1 0,4
PAMIERS-OUEST 2 22,29
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 11

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
CAPENDU 1 16
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 12

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
MONTBAZENS 1 1
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 16

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
MONTMOREAU-SAINT-CYBARD 15 102,77
BARBEZIEUX-SAINT-HILAIRE 1 1,1
BROSSAC 1 1,13
ROUILLAC 1 16
BLANZAC-PORCHERESSE 1 18,54
VILLEFAGNAN 4 38,92
VILLEBOIS-LAVALETTE 2 7,95
AIGRE 9 92,39
MONTBRON 1 0,96
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 17

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
SAINT-AGNANT 3 11,4
SURGERES 2 0,12
MATHA 6 101,36
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 24

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
VERTEILLAC 5 44,4
RIBERAC 1 5
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 26

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
GRAND-SERRE 2 3,6
GRIGNAN 1 1,5
CREST-SUD 1 2,2
SAINT-PAUL-TROIS-CHATEAUX 6 12,95
SAINT-VALLIER 2 11
CHABEUIL 2 6,7
PIERRELATTE 3 4,26
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 28

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
CHATEAUDUN 1 0,01
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 31

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
ISLE-EN-DODON 10 47,73
AUTERIVE 8 75,33
CARBONNE 66 469,1
CINTEGABELLE 10 122,32
CAZERES 39 348,21
AURIGNAC 4 20,48
LEGUEVIN 13 131,32
CADOURS 8 40,88
SAINT-GAUDENS 3 15
SAINT-LYS 51 423,61
SAINT-MARTORY 4 11,6
SALIES-DU-SALAT 1 8
TOULOUSE 14E CANTON 1 6,28
VILLEMUR-SUR-TARN 7 57,71
VILLEFRANCHE-DE-LAURAGAIS 1 0,16
TOURNEFEUILLE 3 7,8
FOUSSERET 38 276,37
GRENADE 113 848,79
MONTASTRUC-LA-CONSEILLERE 33 102,36
CASTANET-TOLOSAN 4 30,15
LANTA 3 12,5
PORTET-SUR-GARONNE 26 168,83
RIEUX 27 198,39
MONTESQUIEU-VOLVESTRE 2 13,1
MURET 125 1433,13
NAILLOUX 60 501,54
TOULOUSE 15E CANTON 9 70,76
FRONTON 9 47,75
RIEUMES 121 944,15
VERFEIL 5 16,68
BOULOGNE-SUR-GESSE 11 88,67
REVEL 14 89,52
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 32

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
CONDOM 9 49,75
COLOGNE 5 103,02
VALENCE-SUR-BAISE 5 15,04
ISLE-JOURDAIN 5 113,29
GIMONT 1 7
AIGNAN 1 5,32
LECTOURE 3 1,76
AUCH-NORD-EST 1 15,6
AUCH-SUD-EST-SEISSAN 6 42,68
SAINT-CLAR 15 77,82
PLAISANCE 3 16,28
NOGARO 6 44,05
MASSEUBE 9 70,08
SARAMON 6 14,93
MONTESQUIOU 8 59,62
LOMBEZ 14 103,56
MARCIAC 5 35,5
MIRANDE 9 19,86
MIRADOUX 25 115,97
MIELAN 6 50,97
RISCLE 7 80,37
CAZAUBON 7 53,7
FLEURANCE 30 249,04
MONTREAL 14 136,09
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 33

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
SAINT-LAURENT-MEDOC 2 134,45
REOLE 1 6
CARBON-BLANC 3 14,6
VILLANDRAUT 2 7,5
BELIN-BELIET 8 502,15
SAINT-SYMPHORIEN 6 461,46
CADILLAC 1 31,88
GRIGNOLS 1 24,28
COUTRAS 2 57,14
GUITRES 4 52,14
GRADIGNAN 1 10
AUROS 2 2,24
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 34

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
BEZIERS 3E CANTON 1 2,79
BEZIERS 2E CANTON 3 6,6
MURVIEL-LES-BEZIERS 1 1,71
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 35

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
REDON 1 0,5
HEDE 1 1,23
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 37

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
CHINON 2 13,02
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 38

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
SAINT-JEAN-DE-BOURNAY 2 10,42
GRAND-LEMPS 1 2,8
VIENNE-NORD 1 3,2
ROUSSILLON 21 57,77
VIENNE-SUD 6 15,26
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 40

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
MUGRON 1 16,88
PEYREHORADE 100 364,09
MONTFORT-EN-CHALOSSE 26 78,2
TARTAS-EST 3 1,48
VILLENEUVE-DE-MARSAN 3 8,5
SOUSTONS 1 1,5
AIRE-SUR-L'ADOUR 15 82,47
POUILLON 32 143,61
SAINT-MARTIN-DE-SEIGNANX 11 75,09
GABARRET 3 35
SAINT-SEVER 2 13,45
DAX-NORD 5 19,29
GEAUNE 15 83,11
SAINT-VINCENT-DE-TYROSSE 16 66,63
SABRES 4 43,45
PISSOS 5 94,8
AMOU 11 77,82
HAGETMAU 12 52,65
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 41

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
SAINT-AMAND-LONGPRE 4 2
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 45

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
PATAY 7 25,67
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 46

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
LALBENQUE 1 6,53
CAHORS-NORD-EST 3 6,02
BRETENOUX 3 2,99
CASTELNAU-MONTRATIER 1 4,67
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 47

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
PRAYSSAS 2 17
PORT-SAINTE-MARIE 6 85,4
AGEN-NORD 1 2
BOUGLON 11 197,39
MAS-D'AGENAIS 14 90,7
ASTAFFORT 19 126,33
MONFLANQUIN 1 4,16
VILLEREAL 3 20
BEAUVILLE 1 3
NERAC 16 66,18
TONNEINS 9 31,28
SEYCHES 6 28,3
AGEN-SUD-EST 4 10,2
PUYMIROL 5 41,82
MONCLAR 3 22,09
MEILHAN-SUR-GARONNE 2 5,19
TOURNON-D'AGENAIS 5 24,12
CASTELJALOUX 16 85,16
CASTILLONNES 1 16,87
FRANCESCAS 10 73,16
CASTELMORON-SUR-LOT 2 18,32
SAINTE-LIVRADE-SUR-LOT 1 4
CANCON 1 4
FUMEL 1 4,71
LAROQUE-TIMBAUT 1 8
LAUZUN 3 17,9
LAPLUME 19 97,42
MARMANDE-EST 6 25,8
LAVARDAC 1 13,06
PENNE-D'AGENAIS 9 63,97
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 49

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
THOUARCE 4 20
LONGUE-JUMELLES 3 6,4
DOUE-LA-FONTAINE 1 0,17
SEICHES-SUR-LE-LOIR 1 2
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 53

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
CRAON 1 0,17
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 54

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
ARRACOURT 2 7
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 56

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
ROCHEFORT-EN-TERRE 1 0,5
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 57

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
GROSTENQUIN 1 1
DIEUZE 1 9
VIC-SUR-SEILLE 1 2,8
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 63

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
AIGUEPERSE 1 5,4
SAUXILLANGES 1 8,5
PONT-DU-CHATEAU 2 6,8
ISSOIRE 1 3
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 64

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
BASTIDE-CLAIRENCE 3 20,8
BIDACHE 115 473,08
MONTANER 4 26,52
GARLIN 5 23,3
PAU-EST 2 2,74
ARZACQ-ARRAZIGUET 11 41,33
LEMBEYE 3 13,49
LAGOR 14 70,27
NAVARRENX 6 23,96
PONTACQ 4 37,36
SAINT-PIERRE-D'IRUBE 1 1,8
OLORON-SAINTE-MARIE-EST 3 5,5
SALIES-DE-BEARN 39 194,26
ARTHEZ-DE-BEARN 1 0,6
PAU-NORD 4 20,02
MORLAAS 20 93,93
PAU-SUD 5 10,7
SAINT-PALAIS 8 18,62
SAUVETERRE-DE-BEARN 13 39,62
ORTHEZ 14 55,98
MONEIN 1 4,9
THEZE 15 64,21
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 65

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)
VIC-EN-BIGORRE 8 24,84
BORDERES-SUR-L'ECHEZ 10 28,52
GALAN 3 8
LOURDES-EST 5 23,82
TOURNAY 1 0,3
AUREILHAN 4 8,05
TRIE-SUR-BAISE 2 25
OSSUN 5 34,32
RABASTENS-DE-BIGORRE 9 98,55
SAINT-PE-DE-BIGORRE 1 4,03
MAUBOURGUET 1 10
CASTELNAU-MAGNOAC 32 144,34
Retour � la carte (haut de page)
Num�ro du d�partement : 69

Canton Nombre de parcelles Surface totale (en Ha)

_________________
On dit que certaines vies sont liées à travers le temps... Unies par un ancien appel qui résonne à travers les siècles.
Prince of Persia - Les sables du temps.
Revenir en haut Aller en bas
abeilles82
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 08/08/2011
Age : 35
Masculin
Localisation : monteynard
Nombre de messages : 421

MessageSujet: Re: OGM Mer 5 Juin 2013 - 23:28


Voici le lien
http://agriculture.gouv.fr/parcelles-ogm/


_________________
On dit que certaines vies sont liées à travers le temps... Unies par un ancien appel qui résonne à travers les siècles.
Prince of Persia - Les sables du temps.
Revenir en haut Aller en bas
tempérance
cuisinier-ère
cuisinier-ère
avatar

Date d'inscription : 01/05/2009
Age : 50
Féminin
Localisation : Tortosa Espagne
Nombre de messages : 4429

MessageSujet: Re: OGM Mer 5 Juin 2013 - 23:31


_________________
Profitez du moment présent!  tempérance
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23967

MessageSujet: Re: OGM Jeu 6 Juin 2013 - 7:42

Merci...
J'imagine qu'il s'agit du fameux maïs no n? Quelles cultures sont autorisées sur ces parcelles ?

(dommage que la qualité de la mise en page soit si faible)
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 12
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8223

MessageSujet: Re: OGM Jeu 6 Juin 2013 - 8:00

c'est une invasion je serais curieuse de voir si il existe un site équivalent pour la belgique
_________________
" Il n'y a point de chemin vers le bonheur : le bonheur c'est le chemin." Lao Tseu

"Gardons nous d'envier les situations les plus hautes, car une cime peut n'être que le bord d'un gouffre. (...)

(...) Existe-t-il une toute-puissance qui ne soit pas menacée d'effondrement et des violences d'un maître ou d'un bourreau ? (...) En une heure de temps, on peut passer du trône aux pieds d'un vainqueur (...) Garde en tête que toute condition est exposée à des revirements et que tout ce qui affecte autrui est susceptible de t'atteindre."

Extraits de De la tranquillité de l'âme de Sénèque



impossible
Revenir en haut Aller en bas
abeilles82
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 08/08/2011
Age : 35
Masculin
Localisation : monteynard
Nombre de messages : 421

MessageSujet: Re: OGM Ven 7 Juin 2013 - 19:45

Mais, blé, soja sans doute à vérifier
_________________
On dit que certaines vies sont liées à travers le temps... Unies par un ancien appel qui résonne à travers les siècles.
Prince of Persia - Les sables du temps.
Revenir en haut Aller en bas
abeilles82
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 08/08/2011
Age : 35
Masculin
Localisation : monteynard
Nombre de messages : 421

MessageSujet: Re: OGM Sam 8 Juin 2013 - 15:34

Sites de recherche en France : Andard (maïs), Boissay (colza), La Mézière (maïs), Monbequi (tournesol, maïs). Sites de production : Sauzet (site de production fermé en 2010), Trèbes (maïs). Sites de recherche et de production : Peyrehorade (maïs, colza), Saint-Amand-Longpré (colza)43.
Autres implantations de Monsanto en France44 : Toury, Beaumont de Lomagne.
_________________
On dit que certaines vies sont liées à travers le temps... Unies par un ancien appel qui résonne à travers les siècles.
Prince of Persia - Les sables du temps.
Revenir en haut Aller en bas
abeilles82
neutre
neutre
avatar

Date d'inscription : 08/08/2011
Age : 35
Masculin
Localisation : monteynard
Nombre de messages : 421

MessageSujet: Re: OGM Mar 11 Juin 2013 - 22:26

http://m.youtube.com/watch?v=xasUsGoxkGY

Cette animation montre les conséquences et les risques liés aux principales cultures dOGM, le soja, le maïs, le coton et le colza.
Les effets néfastes sur la diversité biologique, la destruction des forêts tropicales et des paysages naturels nécessaires à la création de champs de cultures OGM ainsi que la pollution des sols et des nappes phréatiques par les insecticides nécessaires à ces cultures constituent les principales conséquences environnementales.

_________________
On dit que certaines vies sont liées à travers le temps... Unies par un ancien appel qui résonne à travers les siècles.
Prince of Persia - Les sables du temps.
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23967

MessageSujet: Re: OGM Mer 12 Juin 2013 - 10:16

C'est l'animation faite par Greenpeace, pour ceux qui l'auraient déjà vue.
Un sujet LPM ici : http://www.lespetitesmagies.com/t14560-ogm-une-petite-video-a-faire-tourner-made-by-greenpeace
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23967

MessageSujet: un OGM sain !!! Dim 15 Déc 2013 - 15:39

Ce qui veut tout simplement dire que les autres ne le sont pas...

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/12/13/un-soja-ogm-sain-la-nouvelle-idee-de-monsanto-et-dupont_4333447_3244.html a écrit:
Un soja OGM « sain » : la nouvelle idée de Monsanto et DuPont

Le Monde.fr | 13.12.2013 à 17h27 • Mis à jour le 14.12.2013 à 11h06 | Par Audrey Garric

Les OGM peuvent-ils être bons pour la santé ? Le débat est relancé alors que le groupe américain d'agrochimie Pioneer, filiale du géant DuPont, est en train de lancer, sur le marché américain et peut-être bientôt en Europe, une graine de soja génétiquement modifiée et « saine », de marque Plenish. Son rival, Monsanto, développe de son côté un produit similaire, Vistive Gold.

« On travaille depuis dix ans sur le Plenish. Il s'agit de la première huile de soja qui présente des bénéfices sanitaires pour le consommateur : elle est en effet riche en acides oléiques, ce qui en fait un produit qui vaut presque l'huile d'olive, assure Michael Keller, porte-parole de DuPont Pioneer. Surtout, elle est exempte d'acides gras trans. » Mêmes propriétés du côté du Vistive Gold, créé pour supprimer ces mauvaises graisses.

SUPPRESSION DES ACIDES GRAS TRANS

L'annonce tombe à pic alors que l'Agence des produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA) américaine veut bannir les acides gras trans de l'alimentation des Américains. Une réduction de la consommation de ces graisses hydrogénées artificielles pourrait éviter 20 000 crises cardiaques et 7 000 morts chaque année. La décision définitive doit être rendue après une consultation publique de soixante jours – jusqu'à mi-janvier – pour déterminer notamment le temps nécessaire au secteur agroalimentaire pour se plier à cette nouvelle règle.

Or l'huile de soja contient des acides gras trans. Cette huile a pour particularité de rancir assez rapidement, ce qui limite la durée de conservation des aliments qui en contiennent et exige des restaurants de changer leur huile de friture fréquemment. Pour la faire durer plus longtemps, et également la solidifier afin de l'utiliser dans des produits alimentaires industriels, l'huile peut être traitée avec de l'hydrogène gazeux. Mais ce processus, l'hydrogénation partielle, crée également des acides gras trans. En modifiant les gènes de certains enzymes du soja, Monsanto et DuPont ont donc changé la composition de cette huile.

ATTENTE D'AUTORISATION EN EUROPE

Avec cette nouvelle graine, les deux groupes espèrent relancer un marché de l'huile de soja comestible en baisse depuis quelques années aux Etats-Unis. La consommation de cette huile – qui représente 60 % du marché des huiles végétales, loin devant le colza, la palme ou le maïs, selon le ministère de l'agriculture – est tombée à 5,6 millions de tonnes l'an dernier, contre 7 millions en 2005, selon la United Soybean Board. Et la décision de la FDA pourrait encore accélérer cette diminution.

Le Plenish a été approuvé aux Etats-Unis, où 93 % du soja est transgénique, mais aussi dans 94 % des marchés d'exportation américains. Son lancement commercial est prévu en 2014 : DuPont espère planter de 100 000 à 300 000 hectares de soja, principalement dans l'Indiana et dans l'Ohio.

La seule exception majeure à ce développement est l'Union européenne – qui importe environ 30 millions de tonnes de tourteaux de soja chaque année pour son bétail mais ne consomme presque pas d'OGM pour l'alimentation humaine. DuPont a déposé une demande d'autorisation de mise sur le marché pour l'alimentation humaine et animale. « L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) doit donner son avis très bientôt, explique Michael Keller. On espère une décision finale des Etats membres à la mi-2014. »

Le Vistive Gold, de son côté, a été autorisé à la culture aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique, où il est planté en « quantités limitées », et attend également une autorisation pour être exporté en Chine et dans l'Union européenne.

REDORER L'IMAGE DES BIOTECHNOLOGIES

« Ce soja pourrait se voir autorisé en Europe. En présentant l'OGM comme un produit présentant un intérêt pour le consommateur, éventuellement appuyé par des labels, les industriels changent la problématique et peuvent toucher une frange de la population qui était jusque-là hostile aux produits transgéniques », analyse Christophe Noisette, chargé de mission pour l'association Inf'OGM.

Car jusqu'à présent pratiquement toutes les cultures OGM introduites aux Etats-Unis, de même qu'en Europe, visaient à aider les agriculteurs à contrôler les mauvaises herbes et les insectes au lieu de profiter aux consommateurs en termes d'amélioration des valeurs nutrionnelles ou du goût. Ces nouvelles graines de soja pourraient redorer l'image quelque peu ternie de l'industrie des biotechnologies.

UN OGM SAIN ?

Reste la question des risques sanitaires que peut entraîner la manipulation du vivant. « En modifiant certains composants de l'aliment, on peut déséquilibrer sa composition chimique dans son ensemble, prévient Christophe Noisette. Il faut donc procéder à des évaluations scientifiques extrêmement sérieuses des OGM, ce qui n'est malheureusement pas le cas aujourd'hui. L'affaire Séralini l'a montré : les études des autorités sanitaires et des industriels ne sont pas suffisantes en termes de durée des tests, de puissance statistique ou de méthode d'analyse. »

« Il n'y a pas de raison pour que les OGM ne soient pas sains, mais ces substances posent encore beaucoup de questions, confirme Laurent Chevallier, médecin-nutritionniste au CHU de Montpellier. Surtout, il y a un risque à vouloir breveter tout le vivant et créer sans cesse de nouveaux produits dont nous n'avons dans le fond pas besoin. Les consommateurs ont ainsi déjà accès à une grande variété d'huiles, comme l'huile d'olive ou de noix, qui présentent de larges vertus nutritionnelles et très peu d'acides gras trans. On peut se contenter de ce qui existe. »

Audrey Garric
Journaliste au Monde
"On peut se contenter de ce qui existe"
Dans un autre monde peut-être...
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23967

MessageSujet: [Article] Mar 14 Jan 2014 - 20:08

http://www.leparisien.fr/environnement/etats-unis-les-mauvaises-herbes-envahissent-les-champs-d-ogm-12-01-2014-3485665.php a écrit:
Environnement
Etats-Unis : les mauvaises herbes envahissent les champs d'OGM

Gaël Lombart | Publié le 12.01.2014, 09h00 | Mise à jour : 15h12

Après les mauvaises herbes, les «super mauvaises herbes». Les agriculteurs américains font face à la prolifération de ces végétaux devenus résistants aux herbicides. La faute aux organismes génétiquement modifiés (OGM) selon certains militants et chercheurs, ce que contestent les semenciers. Si ce phénomène de prolifération d'herbes ultra-résistantes, appelées «superweeds», est reconnu par tous, les points de vues s'opposent sur son origine.


Selon une étude publiée en septembre dans le magazine Science, «les États-Unis se dirigent vers une crise» car «dans certaines régions du pays les mauvaises herbes résistantes à l'herbicide le plus populaire au monde, le glyphosate, poussent maintenant dans la grande majorité des champs de soja, coton, et maïs». Ces cultures sont à 90% à base de graines OGM aux États-Unis.

Dans sa dernière étude sur le sujet publiée il y a près d'un an, le cabinet d'étude Stratus concluait que la moitié des agriculteurs déclaraient avoir trouvé des «mauvaises herbes résistant au glyphosate dans leur exploitation», soit un bond de 34% sur un an.

Un problème plus ancien ?

Le glyphosate est le nom chimique du désherbant le plus utilisé aux États-Unis, créé par le groupe américain Monsanto dans les années 1970 et aujourd'hui commercialisé sous le nom de Roundup chez lui, Durango chez son concurrent Dow Chemical. Il est réputé traiter les mauvaises herbes tout en préservant maïs, blé ou soja de type OGM. Mais l'industrie des semences transgénique refuse toute responsabilité dans ce phénomène.

Un porte-parole de Monsanto, groupe qui a lancé les premières semences génétiquement modifiées pour tolérer le glyphosate en 1996, fait valoir que «les herbes résistantes aux désherbants datent de bien avant les OGM».

«C'est un phénomène qui date de plusieurs décennies, et qui est apparu après le développement des herbicides. Il survient avec tous les systèmes d'herbicides. Les plantes effectuent une sélection naturelle pour devenir plus résistante au fur et à mesure du temps», a confirmé un porte-parole de l'USDA, le département de l'Agriculture américain, interrogé par l'AFP.

Un surdosage d'herbicides

Bill Freese, du Center for Food Safety, une ONG anti-OGM, souligne toutefois que, si «le problème de la résistance précédait le lancement des graines transgéniques, il s'est fortement accéléré» avec leur utilisation.

Un avis partagé par des scientifiques comme Margaret Smith, de l'université de Cornell (Etat de New York, est des Etats-Unis), ou Charles Benbrook, du Centre pour les ressources naturelles et renouvelables de l'Université de Washington State. Selon eux, «des doses plus lourdes d'herbicides utilisées dans les champs depuis» le lancement de graines tolérant les herbicides «ont provoqué la résistance de mauvaises herbes au glyphosate».

Une étude publiée sur le site de Pioneer, filiale de semences OGM de DuPont, constate aussi que «le glyphosate a été utilisé pendant plus de 20 ans avant le lancement des (OGM) sans aucun problème de résistance» des mauvaises herbes. Le problème est apparu «tout d'abord dans des zones où le glyphosate avait été appliqué de multiples fois par saison pendant plusieurs années», ajoute le document.

Cercle vicieux

L'USDA souligne, ce que confirment les chercheurs, que ce ne sont pas les OGM en eux-mêmes qui sont à l'origine des «super mauvaises herbes» mais «les tactiques choisies par les agriculteurs» qui ont massivement adopté le système OGM + glyphosate commercialisé par Monsanto et ses concurrents.

«Les agriculteurs se sont trop reposés sur les herbicides au glyphosate en association avec les OGM», note une étude co-écrite par David Mortensen et publiée par la revue BioSciences il y a deux ans. Un porte-parole du géant agrochimique Dow va dans le même sens et parle d'une «sur-utilisation du glyphosate parce que les cultivateurs ne voyaient pas de meilleure alternative».

Charles Benbrook décrit un véritable cercle vicieux, les «superweeds» incitant les agriculteurs à augmenter les applications de désherbants «de l'ordre de 25% par an». «Beaucoup d'experts aux États-Unis anticipent que l'autorisation de mise sur le marché de graines tolérantes à de multiples herbicides va entraîner une hausse d'au moins 50% des applications» de désherbants, ajoute-t-il.

L'USDA a ainsi annoncé vendredi 10 janvier 2014 qu'il allait étudier, à la demande de Dow, la mise sur le marché d'OGM conçus pour tolérer plusieurs désherbants à la fois, dont le 2,4-D, contesté car plusieurs études scientifiques lui attribuent notamment un effet cancérigène ou des cas de maladie de Charcot, une maladie neurodégénérative mortelle. La revue Science notait dans l'étude publiée en septembre 2013 la «prolifération d'herbes résistantes à de multiples herbicides».

LeParisien.fr

_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23967

MessageSujet: Re: OGM Mer 19 Fév 2014 - 11:05

Quel gouvernement de m... !!!

Lire : Le gouvernement français s’engage à interdire le maïs OGM

suivi de :

http://lesbrindherbes.org/2014/02/17/le-senat-rejette-linterdiction-du-mais-ogm/ a écrit:
Le Sénat rejette l’interdiction du maïs OGM !!!
galadriel 17 février 2014 Agriculture

Il faut faire un pétition pour supprimer cette assemblée de vieux gâteux payés à vie par nos impôts ! Y en a marre.. Déjà, ils protègent S. Dassaut qui n’a pas une casserole, mais toute une batterie aux fesses, et maintenant ils autorisent le maïs OGM alors qu’ils savent très bien que la majorité de la population n’en veut pas !

Le Sénat a rejeté lundi 17 février une proposition de loi socialiste interdisant la culture du maïs transgénique en France, compliquant le contre-la-montre du gouvernement pour arriver à ses fins avant les semis de mars.
Les sénateurs ont adopté à une courte majorité (171 voix pour, 169 voix contre) une motion d’irrecevabilité déposée par l’UMP Jean Bizet contre la proposition de loi d’Alain Fauconnier, notamment grâce au soutien du groupe Rassemblement démocratique et social européen (RDSE), composé majoritairement de radicaux de gauche. La proposition de loi a donc été rejetée, et ne sera pas transmise à l’Assemblée.

   Quel était l’objet du texte ?

Ce texte, soutenu par le gouvernement, visait à sécuriser juridiquement l’interdiction du maïs MON 810, que certains producteurs veulent planter dès les premiers semis, vers le 15 mars. Le Conseil d’Etat a en effet annulé l’été dernier un arrêté d’interdiction, datant de 2012, de cet OGM produit par l’américain Monsanto, et dont le renouvellement d’autorisation est en cours d’examen par l’Union européenne.

Il s’agissait aussi d’interdire par avance le maïs TC1507, du semencier Pioneer, qui pourrait être autorisé par Bruxelles : les Etats ont été majoritairement opposés à ce feu vert, mais ils n’ont pas atteint la majorité qualifiée, ce qui a relancé le débat sur le mécanisme européen d’autorisation des OGM.

   Pourquoi a-t-il été rejeté ?

Mais, pour le sénateur UMP qui a présenté la motion d’irrecevabilité, ce texte « est contraire à plusieurs dispositions constitutionnelles, légales, ou réglementaires » puisqu’il vise « clairement à contourner l’annulation des clauses de sauvegarde par le Conseil d’Etat », et respecte « encore moins le droit européen ».

   Quelles solutions pour le gouvernement ?

Si le gouvernement veut qu’un texte identique soit étudié à l’Assemblée – où il aurait de fortes chances de passer, puisque le PS y détient la majorité absolue –, il faudra qu’il demande à un député de déposer une proposition de loi similaire.

SOURCE : Le Monde/Planète

_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 23967

MessageSujet: Re: OGM Lun 9 Mar 2015 - 21:45

http://www.lefigaro.fr/sciences/2015/02/20/01008-20150220ARTFIG00296-ogm-francois-hollande-veut-relancer-la-recherche.php a écrit:
OGM : François Hollande veut relancer la recherche
Par Marielle Court
Publié le 20/02/2015 à 17:28

A la veille de sa visite du salon de l'agriculture, le chef de l'État demande que la France « poursuive » ses efforts de recherche sur les OGM, abandonnés par les grands laboratoires publics après les attaques des faucheurs.

C'est un encouragement dont les scientifiques devraient se féliciter et que les écologistes vont certainement déplorer. A la veille de son inauguration du salon de l'agriculture, François Hollande a souhaité dans un entretien à l'agence de presse agricole Agra presse, que la France «poursuivre» ses efforts de recherche sur les OGM. Une façon de condamner implicitement les attaques systématiques des anti-OGM.

Après qu'une soixantaine de faucheurs ont saccagé en 2010 quelque 70 pieds de vigne transgénique dans l'unité Inra (Institut national de recherche agronomique) de Colmar, les chercheurs avaient jeté l'éponge. «Un acte gravissime pour la recherche» avait à l'époque déploré le directeur du site. Il faut dire que les faucheurs avaient déjà saccagé les plans un an auparavant en 2009.

La relaxe de ces mêmes faucheurs par le tribunal de Colmar en 2014 avait ensuite provoqué la colère du monde scientifique. Le CNRS, le CEA mais aussi l'ANR (agence nationale de la recherche), l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), ou encore l'Ifremer ont tous apporté leur soutien. Une décision que François Hollande avait également condamné à sa manière. «Des essais tels que celui de l'Inra à Colmar sont pourtant la seule façon de recueillir des preuves scientifiques, documentées et indiscutables, sur la réalité des effets que les OGM peuvent avoir sur les êtres humains, les animaux et l'environnement. Leur destruction par des individus ne respectant pas les règles démocratiques empêche concrètement les chercheurs d'exercer leur mission au service de l'intérêt général», affirmaient les grands instituts de recherche français. «Faut-il que, sous la menace, ils renoncent collectivement à conduire désormais des expérimentations sur des sujets sociétaux à forts enjeux parce qu'ils font l'objet de controverse?»

Limagrain le dernier laboratoire de recherche en France

Aujourd'hui il ne reste plus qu'un laboratoire de recherche en France qui travaille sur les OGM. Il se trouve en en Auvergne et est piloté par la coopérative agricole Limagrain. En novembre dernier, les faucheurs avaient d'ailleurs investi le centre de recherche de l'entreprise, au nom d'une action citoyenne. Ils l'avaient quitté sous la huée des agriculteurs locaux.

Certes le président de la République reconnaît que «les consommateurs, qu'ils soient français ou européens, sont hostiles aux OGM qui existent aujourd'hui. Ils les considèrent, à tort ou à raison, comme n'apportant pas d'avantages réels mais comportant au contraire des risques pour l'environnement». Pour autant cela ne doit pas entraver la recherche. «Notre pays doit poursuivre son effort de recherche publique sur les biotechnologies, ce qui suppose que les chercheurs français puissent faire leur travail en toute sérénité et conserver une expertise sur ces technologies, de manière à éviter leur mauvais usage, voire dénoncer ceux qui les instrumentalisent», a-t-il déclaré. «L'objectif est d'intégrer les avancées de la science dans le travail agricole» et «le Haut Conseil des Biotechnologies sera un lieu utile pour faire partager ces enjeux à l'ensemble des acteurs», précise François Hollande.

_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: OGM

Revenir en haut Aller en bas

OGM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petites magies ::  ::   :: Actualités, informations, réflexions, actions, luttes :: Actualités sur l'environnement et le vivant -