écologie, simplicité, fait-maison
 
Port. 3 col.FAQPublicationsAccueilS'enregistrerLe Grimoire LPMConnexion

Et la série de savons continue !
A voir et à revoir, c'est par ici !
Et la 7ème Gazette..

... est à lire par là !




lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24066

MessageSujet: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Lun 29 Déc 2008 - 11:58

Rappel du premier message :

Suite à une discussion sur ce livre : Le lait : une sacrée vacherie ? - de Nicolas Le Berre (dans la bibliothèque), voici quelques arguments sur la nocivité du lait de vache :

source : http://membres.multimania.fr/jbarriere/dossiers/lelaitde.htm

1.Code génétique inadapté

Les hormones contenues dans le lait de vache sont des véhicules d’informations et vont transmettre à l’hypophyse du veau des informations adaptées à cette espèce animale particulière.

Imaginez une information de croissance spécifique au veau, par exemple peser 500 kg à six mois, reçu dans l’hypophyse d’un nourrisson qui, lui, dans le même temps, ne doit peser que 7 à 8 kg ? que va-t-il se passer ?

Tout simplement, cette information non spécifique, qui ne correspond en rien à la croissance normale de l’être humain, va perturber le mécanisme sensible du système hormonal réglé par l’hypophyse et, de ce fait, déclencher toute une série de conséquences fâcheuses pour le bon fonctionnement physiologique de l’individu.

Quand bien même, malgré cela, l’organisme humain serait capable de s’adapter à cette désinformation, il le ferait au détriment d’autres fonctions s’étalant sur la vie entière de l’individu et même sur des générations.

C’est pourquoi le danger ne porte ni sur la quantité de produits laitiers absorbés (bien que cela puisse provoquer des encrassements du métabolisme, et nous en reparlerons plus lion), ni même sur la quantité biologique : le lait de vache issu de l’agrobiologique contient absolument les mêmes informations néfastes et non adaptées à l’espèce humaine. Une seule goutte de lait, même cachée dans un gâteau, suffisait à dérégler le processus du métabolisme.

En conséquence, on constate, dans la plupart des cas, des réactions négatives du bébé lors du sevrage passant du lait maternel au lait de vache, ou aux laits dits maternisés qui restent malgré tout spécifiques à l’espèce animale car composée avec du lait de vache.

Cette information ne se trouve pas dans la viande de bœuf car n’ayant pas les mêmes caractères d’information. Il est, à mon avis, plus dangereux pour la santé de l’homme de consommer des laitages que la viande de bonne qualité biologique. Contrairement aux idées répandues parmi les adeptes végétariens.

2. Du calcium inaccessible

Nous trouvons dans le lait de vache, tout comme dans le lait maternel, du calcium. Celui-ci est dosé suivant les besoins du veau ou du bébé. Non seulement les besoins ne sont pas les mêmes, mais aussi grande que soit la proportion de calcium dans le lait de vache, celui-ci ne pourra en aucun cas être disponible à l’organisme humain. En effet, les protéines spécifiques contenues dans le lait animal et ayant pour fonction de transmettre l’information nécessaire à l élaboration de l’osséine (filet sur cartilage pour retenir les minéraux) ne seront pas adaptées à notre espèce, mais au veau, donc totalement inopérantes pour l’être humain.

C’est pourquoi le bébé, l’enfant, ou l’adulte, auront très peu d’osséine et par ce fait, retiendront mal les minéraux, entraînant une déminéralisation progressive.

En regroupant les constatations de plusieurs chercheurs, médecins et hygiénistes, il semblerait que l’organisme, d’une part se défait de ces sels minéraux circulant dans le système sanguin, par défaut d’osséine, et d’autre part accumule ces mêmes sels contenus en trop grande quantité dans le lait de vache, dans des endroits tissulaires et organiques du corps. Ceci entraînant indurations, kystes, calculs et becs de perroquet.

3. Des graisses saturées

Dans le lait maternel , les graisses sont constituées essentiellement d’acides gras poly-insaturés. Le lait de vache, lui contient essentiellement des acides gras saturés à grosses molécules lipidiques que le foie de l’être humain a du mal à digérer et à saponifier. Le système biliaire se fatigue par une suractivité pour tenter de dissoudre un produit incompatible avec le système digestif. Il est important de savoir que le lait de vache a la propriété de fixer les toxines déjà présentes dans le corps et principalement celles qui viennent s’y ajouter par l’alimentation. C’est pourquoi lors d’une maladie aiguë ou chronique ( grippe, angine infection) il est indispensable de supprimer tous les produits laitiers afin d’en venir à la guérison. De plus, les graisses qui ne sont pas éliminés seront absorbées au niveau de l’intestin grêle, passant ainsi dans le sang, ce qui est particulièrement nocif. Les graisses ont une importance capitale pour le développement du cerveau et du système nerveux. Le cerveau de l’être humain ayant une croissance plus rapide que celui des autres mammifères, il est donc important de lui fournir des graisses de bonne qualité, c’est-à-dire insaturées, de provenance maternelle ou bien végétale.

Et pour une croissance harmonieuse du bébé, nous trouvons la lactoferrine dans les protéines du lactosérum maternel.

4. Pauvreté en lactose

Le lait maternel, biologiquement adapté à l’homme, contient 50 % et plus que le lait de vache. Ses propriétés sont non seulement énergétiques et déterminantes dans le processus de l’assimilation des minéraux et de la constitution de la flore intestinale, mais aussi elles participent grandement dans la protection contre les germes pathogènes.

Aucun lait d’origine animale ne protège l'homme contre les germes pathogènes et autres parasites. Bien au contraire, ils en favorisent tous la prolifération par modification du milieu digestif et intestinal qu’entraîne inévitablement leur absorption.

La fièvre de Malte et la brucellose en sont les conséquences dont les risques ont été minimisés avec la surveillance sanitaire et la vaccination. Mais la vaccination n'empêche pas le passage d'autres toxines présentes dans le lait de vache comme nous allons le voir plus loin.

Les protéines du lactosérum contenues dans le lait maternel contiennent des protéines anticorps (lysosymes, gammaglobulines. immunoglobulines) qui jouent un rôle de grande importance dans la lutte contre les infections, d'autant plus que le nourrisson n'a pas établi sa barrière immunitaire intestinale.

D'où, une fois de plus, l'importance de nourrir l'enfant au lait maternel et d'abandonner le lait de vache favorisant les parasites en tous genres.

5. Des molécules géantes

Les éléments constitutifs du lait de vache et du lait maternel sont différents, notamment par la grosseur des molécules et des protéines ainsi que par leur formule biochimique.

Le milieu digestif est également différent selon l'espèce: l'estomac du veau sécrétant de la caillette et celui du bébé de la présure (réinine) pour dégrader et coaguler leurs laits respectifs. Ainsi, on constate que la caillette du veau est cent fois plus puissante et active que la présure du nourrisson, et cela en rapport avec les molécules constituantes du lait de vache qui sont nettement plus grosses que celles du lait maternel.

C'est donc un effort considérable que nous demandons à notre foie pour dégrader une trop grosse molécule d'origine animale.

Diluer le lait de vache avec de l'eau pour le rendre soi-disant plus digeste ne changera rien à l'affaire car la formule biochimique restera la même.

Le bébé fabrique de la réinine jusqu'à l'âge de trois ans. Au-delà de cet âge, si nous le forçons à boire du lait de vache après son sevrage, son organisme se verra forcé de fabriquer de la présure (lactase) pour digérer un aliment qui ne lui est donc pas nécessaire, au détriment des autres fonctions organiques. J’ajouterai que la présence de la lactase dans l'intestin est responsable de gaz et de ballonnements (une flore intestinale de bonne qualité est de nos jours très rare, il est donc très important de ne pas la modifier ou de la remettre en bon état).

Les Africains possèdent très peu d'enzymes (réinine) pour digérer le lait de vache. Ils sont donc plus exposés que les Occidentaux à des dérèglements digestifs aux conséquences fâcheuses. Le lait de vache et ses sous-Produits ( fromage, yaourt; beurre) sont contre-indiqués dans les pays tropicaux

6. Les facteurs toxiques

Dans les cahiers de la nutrition «Médecine officielle», il est noté que nos chercheurs ont découvert dans le lait de vache une molécule hautement toxique pour l’homme. Des recherches ont été effectuées afin de retirer cette molécule du lait, au lieu d’en retirer tout simplement la vente.

Avec tous ses divers procédés de pasteurisation, d'homogénéisation et de stérilisation UHT, le fait de vache perd ce qui, à la rigueur, pourrait nous aider à nous débarrasser assez vite de cette molécule toxique, c'est-à-dire ses enzymes.

Les enzymes sont des facteurs d'assimilation intervenant par catalyse. Sous la chaleur des divers procédés de longue conservation et de protection, le lait de vache se défait de ses enzymes qui sont tous très sensibles et dont la survie est nulle à haute température.

Choisir entre un lait cru et sa facilité d'assimilation et un lait cuit de longue conservation et sa facilité d'emploie, je dirai que cuit ou cru, il vaut mieux s'abstenir.

D’autant plus que dans la fabrication de certains fromages , et plus spécialement les fromages de hollande, l’ajout de tous les additifs conservateurs (polyphosphate, nitrate), sont très dangereux pour la santé de l’homme. Les phosphates ont une action inhibitrice sur la fixation du calcium, d’où le nombre croissant de personnes atteintes de spasmophilie, consommant du fromage ou des produits laitiers. Il faut donc se méfier de la fausse information concernant l’apport de calcium par les laitages.

Et pour terminer, les vaches subissent divers traitements (hormones, vaccins, antibiotiques). Elles sont elles-mêmes alimentées par des produits forcés et traités qui transmettent une forte teneur en toxines dans le lait, ajoutant à tous les facteurs déjà énumérés un danger de plus pour la santé de l’homme. (sans parler des farines de cadavres de mouton dont on les a longtemps gavées et dont on commence à mesurer aujourd’hui les graves conséquences sous le terme de « maladie de la vache folle ».

Les produits laitiers d'Europe inondent le Marché et s'expatrient vers les autres pays, notamment les pays tropicaux dont le climat ne permet pas aux consommateurs leur assimilation : de nombreux problèmes de santé en découlent sans en soupçonner leur origine.

Pourquoi, au moment où les médias dénoncent la viande contaminée par la maladie de la vache folle, ne se préoccupe-t-on pas de la qualité du lait de vache ? Et pourtant, il semble logique de se poser , au moins la question.


Et voici des liens à lire :
http://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/aliments/produits-laitiers/lait/
http://www.lanutrition.fr/les-news/laitages-et-sante-une-conference-de-thierry-souccar-le-22-mars-2011-a-beynes.html
http://forums.france5.fr/cdanslair/Sante/lait-sacree-vacherie-sujet_147_1.htm
http://www.amessi.org/Lait-de-vache-et-ses-inconvenients-pour-la-sante#.TqqnBmMlHCM
http://www.amessi.org/Dangers-des-produits-laitiers#.TqqnB2MlHCM
http://www.amessi.org/Lait-mensonges-et-propagandes#.TqqnF2MlHCM
http://www.santenatureinnovation.fr/quelles-solutions/nutrition/lait-provoque-acne

et sur le forum
Laits végétaux
Lait de croissance et alternatives
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)


Dernière édition par matali le Ven 28 Oct 2011 - 15:02, édité 2 fois (Raison : MAJ des liens)
Revenir en haut Aller en bas
Melhia
modo
modo


Date d'inscription : 13/03/2009
Nombre de messages : 5917

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Mar 23 Aoû 2011 - 15:31

Citation :
J'ai beau aimer l'huile d'Olive, j'ai du mal à l'utiliser au petit dej' à la place de mes tartines beurrées dans le chocolat chaud...
Une bonne Huile d'olive, de temps en temps, ça passe mais sinon... j'suis pas super fan non plus le matin !!
On se retrouve vite, comme le dit Zinag, avec une espèce de bouillon où flotte le gras au-dessus... pas terrible l'affaire !!!
Et la tisane / thé se retrouve vite imbuvable... !

Le matin dorénavant, et j'y ai pris goût, c'est tartines grillées avec un peu de purée d'amande tartinées dessus...
ben c'est super bon et je préfère ça au beurre finalement !!!
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24066

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Mar 23 Aoû 2011 - 15:40

Si c'est pour mettre du beurre sous la confiture.... le beurre devient vite non-indispensable.
Pour le reste je vous comprends.
La purée d'amandes, je la prends même sans le pain dessous
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Melhia
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 35
Féminin
Localisation : Région Parisienne
Nombre de messages : 5917

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Mar 23 Aoû 2011 - 17:02



_________________
ICI figure un blog d'infos sur tout pleins de choses qu'on ne nous dit pas forcément
(Sur les produits laitiers : aident-ils vraiment à consolider nos os ? Sur certains additifs alimentaires qui foutent en vrac notre sensation de satiété, sur les différents labels alimentaires et leur réel gage de qualité, en passant par les soit-disant bienfaits du tofu ou encore des compléments alimentaires...)...
donc si ça vous intéresse, n'hésitez pas à aller faire une p'tite visite sur mes pages !
----------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 13
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8266

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Mar 23 Aoû 2011 - 17:15

ben moi, j'aime le gout du beurre avec la confiture et même le jambon. En fait, je trouve ça même indispensable
Revenir en haut Aller en bas
Melhia
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 35
Féminin
Localisation : Région Parisienne
Nombre de messages : 5917

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Mar 23 Aoû 2011 - 18:47

Abella

Une bonne confiture se suffit largement à elle-même....

Quand au reste..... le mal attire le mal.....

_________________
ICI figure un blog d'infos sur tout pleins de choses qu'on ne nous dit pas forcément
(Sur les produits laitiers : aident-ils vraiment à consolider nos os ? Sur certains additifs alimentaires qui foutent en vrac notre sensation de satiété, sur les différents labels alimentaires et leur réel gage de qualité, en passant par les soit-disant bienfaits du tofu ou encore des compléments alimentaires...)...
donc si ça vous intéresse, n'hésitez pas à aller faire une p'tite visite sur mes pages !
----------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 13
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8266

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Mar 23 Aoû 2011 - 20:04

Melhia a écrit:


Une bonne confiture se suffit largement à elle-même....




et bien dis donc, je vais dire ça à ma maman qui me fait les confitures que je consomme Je parle bien du mélange de goût, c'est ça que j'aime, les goûts et les couleurs, ...
Revenir en haut Aller en bas
Melhia
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 35
Féminin
Localisation : Région Parisienne
Nombre de messages : 5917

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Mer 24 Aoû 2011 - 15:50





Pardon à Môman !!!!!!!!!!!!!!!!!


même si ça reste quand même une mauvaise habitude....
_________________
ICI figure un blog d'infos sur tout pleins de choses qu'on ne nous dit pas forcément
(Sur les produits laitiers : aident-ils vraiment à consolider nos os ? Sur certains additifs alimentaires qui foutent en vrac notre sensation de satiété, sur les différents labels alimentaires et leur réel gage de qualité, en passant par les soit-disant bienfaits du tofu ou encore des compléments alimentaires...)...
donc si ça vous intéresse, n'hésitez pas à aller faire une p'tite visite sur mes pages !
----------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
sandalette
neutre
neutre


Date d'inscription : 18/08/2009
Féminin
Localisation :
Nombre de messages : 2193

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Mer 24 Aoû 2011 - 16:04

Ben oui les goûts et les couleurs ne sont les mêmes pour tout le monde et c'est tant mieux, parce que kescekon s'ennuierait si c'était le cas !!! en tout cas moi je m'ennuierais à mort

Et moi aussi, quand je prends un vrai petit déj, j'aime bien pasmonnom pasmonnom pasmonnom qu'il y ait un peu de beurre dessous pour la plupart des confitures
Revenir en haut Aller en bas
Lutin
cosméticien-ne
cosméticien-ne
avatar

Date d'inscription : 25/01/2007
Age : 34
Féminin
Localisation : Grenoble
Nombre de messages : 1035

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Mer 24 Aoû 2011 - 16:35

mauvaise habitude... ça dépend de quel point de vue on se place!! point de vue goût, c'est quand même pas mal!!
(lutin en train de se faire des tartines margarine-confiture d'abricot maison... pasmonnom )
_________________
Lutin(e)

Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24066

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Mer 24 Aoû 2011 - 17:36

bien... mal... Le beurre est devenu un sujet de prêcheur ?!
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Melhia
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 35
Féminin
Localisation : Région Parisienne
Nombre de messages : 5917

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Mer 24 Aoû 2011 - 17:36

Moi viens de m'enfiler une confiture à la mirabelle superbement vanillée et fait maison aussi
..... avec du pain grillé et rien que de la confiote dessus !!

Paraît que pour le système digestif, c'est un sacré boulot qu'on lui demande quand on ingurgite beurre plus confiote en même temps...
c'est ce qu'on dit en tout cas...
Ce qu'on dit aussi c'est que gras + sucre = cholestérol...

Bref que de bonnes raisons pour se passer de tout ajout sous sa confiote..... Abella


....

Comment ça, que j'suis lourde ?!????


_________________
ICI figure un blog d'infos sur tout pleins de choses qu'on ne nous dit pas forcément
(Sur les produits laitiers : aident-ils vraiment à consolider nos os ? Sur certains additifs alimentaires qui foutent en vrac notre sensation de satiété, sur les différents labels alimentaires et leur réel gage de qualité, en passant par les soit-disant bienfaits du tofu ou encore des compléments alimentaires...)...
donc si ça vous intéresse, n'hésitez pas à aller faire une p'tite visite sur mes pages !
----------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Melhia
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 35
Féminin
Localisation : Région Parisienne
Nombre de messages : 5917

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Mer 24 Aoû 2011 - 17:40

Voui..... j'entraîne ce post vers des dérives insoupçonnées.... Abella


N'empêche que je suis contente parce que ce n'est que depuis cette année que je me suis lancée dans le confiotage...
et j'suis plutôt contente du résultat !! pasmonnom


FIN DU HS.......

_________________
ICI figure un blog d'infos sur tout pleins de choses qu'on ne nous dit pas forcément
(Sur les produits laitiers : aident-ils vraiment à consolider nos os ? Sur certains additifs alimentaires qui foutent en vrac notre sensation de satiété, sur les différents labels alimentaires et leur réel gage de qualité, en passant par les soit-disant bienfaits du tofu ou encore des compléments alimentaires...)...
donc si ça vous intéresse, n'hésitez pas à aller faire une p'tite visite sur mes pages !
----------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24066

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Mer 24 Aoû 2011 - 17:47

Et la compiotage aussi ?
(parce que ça aussi c'est drôlement bon)
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Melhia
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 35
Féminin
Localisation : Région Parisienne
Nombre de messages : 5917

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Mer 24 Aoû 2011 - 18:10

(ça ne devrait pas tarder : nous venons tout juste de récupérer "quelques" kilos de pommes et d'poires du jardin des parents de Zhom....
qui rentreront trop tard chez eux pour en profiter !!! pasmonnom)

(mais sinon mon nouveau joujou ce sont les tests à la sorbetière..... C'est pas mal du tout... Abella
Premier test réalisé : glace à l'abricot avec des abricot FRAIS s'iouplet !!... .....
et sans produits laitiers de bébêtes ni d'oeufs... ben voui, faut bien rester dans le sujet... un peu.... Abella
& le résultat à l'air de trèèèès bien plaire à Zhom !! )

_________________
ICI figure un blog d'infos sur tout pleins de choses qu'on ne nous dit pas forcément
(Sur les produits laitiers : aident-ils vraiment à consolider nos os ? Sur certains additifs alimentaires qui foutent en vrac notre sensation de satiété, sur les différents labels alimentaires et leur réel gage de qualité, en passant par les soit-disant bienfaits du tofu ou encore des compléments alimentaires...)...
donc si ça vous intéresse, n'hésitez pas à aller faire une p'tite visite sur mes pages !
----------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24066

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Mer 24 Aoû 2011 - 21:21

(ça doit être froid mais bon )
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
jahylissa
cosméticien-ne
cosméticien-ne
avatar

Date d'inscription : 08/06/2010
Age : 44
Féminin
Localisation : hautes pyrénées
Nombre de messages : 3034

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Mer 24 Aoû 2011 - 23:24

Ben moi je dois dire que j'ai essayé de m'en abstenir des produits laitiers et j'ai pas encore réussi!!!J'ai testé la "margarine"bio à base d'huile non hydrogénées..C'était pas mal mais c'est cher quand même!!!
Ensuite j'ai testé les yaourts au lait de soja et ben beurk!!j'aime pas du tout le goût!!!
Je préfère avec le lait cru.....J'ai testé avec le lait de chèvre,le goût est super bon mais ça fait plus yaourt à boire..Et pour le ptit lou c'est pas facile à manger!!!
J'aimerais pouvoir tester avec du lait de brebis mais j'en trouve nulle part!!!Et là aussi c'est pas donner le lait de chèvre à 3 euros le litre et à environ 2 euros les 2 yaourts comme ferment,ben ça commence à faire cher les yaourts maisons..Alors je ne dis pas..Je suis la première à vouloir beaucoup de choses saines mais y'a un moment où le porte monnaie ne suit pas...
Moi aussi,j'aime le beurre sous la confiote maison!!!
Je dois dire que mes glaces maisons même si elles sont faites à base de fruits frais et de crème liquide,je pense que les ingrédients sont de toutes façon plus sains que ce que l'on nous vend dans le commerce...
Bref pour conclure,je dirais que chacun fait avec ses idées propres en pensant au mieux pour sa santé....Et que des fois,les finances nous obligent à revoir à la baisse nos désirs de transformation alimentaire...
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24066

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Jeu 25 Aoû 2011 - 12:10

Quitte à vouloir diminuer les produits laitiers (parce qu'ils n'apportent pas ce que l'on prétend et même pire) autant tester totalement autre chose que du lait animal... Il n'y a pas que le soja.
Il y a un sujet sur les "laits végétaux" : http://www.lespetitesmagies.com/t7920-laits-vegetaux
Et si c'est l'argent qui fait défaut, ça revient peut-être moins cher d'acheter moins de produits laitiers tout court
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Lutin
cosméticien-ne
cosméticien-ne
avatar

Date d'inscription : 25/01/2007
Age : 34
Féminin
Localisation : Grenoble
Nombre de messages : 1035

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Jeu 25 Aoû 2011 - 13:03

Tout à fait d'accord avec toi Matali!!
Il y a les laits végétaux (cher aussi), mais on peut aussi adapter sa façon de cuisiner... Le beurre et la crème ne sont pas indispensables pour donner du goût à nos petits plats!
On peut aussi manger moins de yahourts et plus de fruits pour les desserts et goûters... Bref ne pas vouloir forcément "remplacer par", mais aussi s'adapter. Enfin si on a le temps et qu'on aime cuisiner, ce n'est qu'une occasion de découvrir de nouvelles saveurs!!
(en testant par exemple le gateau à la courgette de Matali... mon but de l'après-midi! pasmonnom )
_________________
Lutin(e)



Dernière édition par Lutin le Jeu 25 Aoû 2011 - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jahylissa
cosméticien-ne
cosméticien-ne
avatar

Date d'inscription : 08/06/2010
Age : 44
Féminin
Localisation : hautes pyrénées
Nombre de messages : 3034

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Jeu 25 Aoû 2011 - 13:07

Oui je connais les laits végétaux et je dois dire que j'aime assez...Mais là aussi le prix au litre n'est pas le même...Ensuite si on le fait soi même(et je sais que c'est possible puisque je l'ai déjà testé)la conservation est de très courte durée...Et dernière chose on ne peut pas faire de yaourts avec;des desserts oui mais pas de yaourts..Et mon ptit lou adooooooooooooooore les yaourts donc pas évident de tout révolutionner...
Mais je suis consciente des choses et je cherche une bonne alternative qui ne soit pas trop coûteuse et qui ne me donne pas trop de boulot en plus..Vu que je fais déjà un paquet de choses moi même!!
A plus..Si vous avez d'autres idées ça m'intéresse..
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24066

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Jeu 25 Aoû 2011 - 13:19

Lutin a écrit:
(...)(en testant par exemple le gateau à la courgette de Matali... mon but de l'après-midi! pasmonnom )
Je le re-tente aussi (pour vérifier la quantité de courgettes j'sais plus si c'est 150g ou 200g j'ai un doute Abella mais c'est vrai quand même pour le doute)
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
jahylissa
cosméticien-ne
cosméticien-ne
avatar

Date d'inscription : 08/06/2010
Age : 44
Féminin
Localisation : hautes pyrénées
Nombre de messages : 3034

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Jeu 25 Aoû 2011 - 13:33

Vous me fait envie avec votre gateau de courgette..Comme j'ai deux courgettes assez balaises à faire d'ici peu..Je m'en vais de ce pas aller voir sur le bon post ta recette matali et tester ça aussi cet apm..A défaut de pouvoir savonner je vais cuisiner!! pasmonnom
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24066

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Jeu 25 Aoû 2011 - 13:35

Bonne idée !
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
jahylissa
cosméticien-ne
cosméticien-ne
avatar

Date d'inscription : 08/06/2010
Age : 44
Féminin
Localisation : hautes pyrénées
Nombre de messages : 3034

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Jeu 25 Aoû 2011 - 13:45

Ptite question c'est la recette courgette chocolat ton gateau matali,c'est ça???
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24066

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Jeu 25 Aoû 2011 - 13:52

ui
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
matali
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 04/05/2005
Nombre de messages : 24066

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Ven 28 Oct 2011 - 15:04

Une mise à jour du premier post et de nouveaux articles sur le lait et les produits laitiers... pour les intéressés.
_________________
Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connaît car tu ne pourras pas t'égarer... (Rabbi Nahman de Braslav)
Revenir en haut Aller en bas
Chouette
modo
modo
avatar

Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 13
Féminin
Localisation : belgique - Braine l'Alleud
Nombre de messages : 8266

MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ... Mar 11 Mar 2014 - 12:19

article intéressant (je trouve   ) qui expliquerait l'intolérance au lait et la tolérance ce certains


http://sciencetonnante.wordpress.com/2014/03/10/la-drole-dhistoire-de-notre-intolerance-au-lactose/ a écrit:

a drôle d’histoire de notre (in)tolérance au lactose
Le lait, un bienfait pour la santé ? Cela peut paraître une évidence pour certains ! Malheureusement pour d’autres, boire du lait sera plutôt synonyme de troubles digestifs franchement inconfortables. La faute en revient au lactose, ce sucre présent dans le lait, et que certains d’entre nous sont incapables d’assimiler.
Au premier abord, on pourrait penser que cette intolérance au lactose est une sorte de maladie, mais c’est en réalité le contraire ! En effet seulement un tiers des adultes peuvent le digérer, et c’est la tolérance au lactose qui fait plutôt figure d’anomalie. D’ailleurs l’histoire de cette (in)tolérance est liée aux évolutions récentes de notre espèce.
Le métabolisme du lactose
Commençons par une évidence : la quasi-totalité des enfants sont capables de digérer le lactose. C’est bien normal, car chez l’homme comme chez tous les mammifères, le lait maternel forme la base de l’alimentation des plus jeunes. Mais une fois l’âge adulte atteint, la majorité des individus vont perdre cette capacité à métaboliser le lactose. Pour eux, finis les grands verres de lait !
Heureusement pour la richesse gustative, cela ne leur interdit pas tous les produits laitiers. En particulier les yaourts et certains fromages contiennent des quantités de lactose suffisamment faibles pour permettre à presque tout le monde de les digérer. Pour le lait en revanche, si vous ne faites pas partie du tiers des élus, vous pouvez oublier.
Pour comprendre pourquoi certains assimilent le lactose et pas d’autres, il faut s’intéresser aux détails de son métabolisme. Du point de vue chimique, le lactose est un sucre (comme le glucose ou le fructose). Pour pouvoir le métaboliser, notre organisme doit produire une enzyme, la lactase, qui sert en gros à découper le lactose en deux afin de permettre son assimilation, comme l’illustre la formule ci-contre.
Au début de leur existence, les jeunes humains produisent la lactase, et peuvent donc digérer normalement le lactose du lait. Mais ensuite, la majorité des adultes cessent de fabriquer cette enzyme, et se retrouvent de fait intolérants.
Qui est tolérant, qui ne l’est pas ?
Intuitivement, on pourrait imaginer que pour ceux que cela concerne, la perte de la lactase est une anomalie. Mais rassurez-vous, il se produit exactement la même chose chez tous les autres mammifères. Cesser de produire la lactase et devenir intolérant au lactose, c’est donc la norme ! Pour les chanceux qui la conservent, on parle de persistance de la lactase.
Comme je le disais, cette persistance concerne environ 1/3 de la population adulte, mais étonnamment, il existe une très grande disparité géographique. La carte ci-dessous [1] montre la répartition de la tolérance au lactose à l’âge adulte. Vous voyez que si elle est de quasi 100% en Europe du Nord, elle est presque nulle dans certaines régions comme l’Asie du Sud-Est. Il existe également des petites poches de tolérance en Afrique ou au Moyen-Orient. Dans tous les cas, la tolérance provient de la persistance de la lactase.
Avec ce genre de répartition géographique, il est évidemment tentant de rechercher une cause génétique au phénomène. En 2002, des chercheurs ont identifié une mutation bien spécifique qui conduit à la persistance de la lactase [2]. De manière étonnante, cette mutation ne concerne qu’une seule et unique base de notre ADN (un C qui devient un T). Ce minuscule changement n’intervient même pas dans le gène de la lactase lui-même, mais légèrement en amont. Il semble qu’il permette d’améliorer la transcription du gène de la lactase, et provoque ainsi sa persistance à l’âge adulte. Tous les individus concernés par cette mutation restent donc tolérants au lactose !
L’histoire d’une mutation
En utilisant les données disponibles sur les populations tolérantes, des chercheurs ont cherché à déterminer où et quand cette mutation avait pu apparaître, et à reconstituer son histoire. Les fourchettes sont assez larges, mais elles montrent que cette mutation est extrêmement récente dans l’histoire de notre espèce. Ainsi on pense qu’elle est probablement apparue il y a environ 7500 ans en Europe centrale (la carte ci-contre extraite de [3] représente la zone probable d’apparition de la mutation d’après le modèle utilisé).
Évidemment une apparition récente de la mutation en Europe centrale explique bien la tolérance au lactose que l’on trouve partout en Europe. Pour les autres régions du monde, d’autres mutations indépendantes ont été découvertes, et elles peuvent expliquer par exemple l’apparition de la persistance de la lactase en Afrique.
Pour les généticiens, l’histoire de cette mutation est plutôt fascinante. Elle est en effet apparue très récemment à l’échelle de notre espèce, et pourtant on la trouve maintenant dans presque un tiers de la population. Pour expliquer qu’elle se soit répandue si vite, il faut que ceux qui la possèdent soit extrêmement favorisés par rapport aux autres, et aient bénéficié d’un effet de sélection naturelle positive très important [4].
Pour quelle raison les buveurs de lait adultes auraient-ils été tant avantagés ? La raison exacte n’est pas bien élucidée, mais une hypothèse naturelle est que chez les premiers agriculteurs du néolithique, en période de faibles récoltes, les individus pouvant boire du lait aient beaucoup mieux survécu que les autres. Une autre possibilité concerne le rôle du lait dans l’apport en vitamine D. Normalement, cette dernière est produite par l’exposition au soleil, mais on imagine volontiers qu’en Europe du Nord (peu ensoleillée) des carences peuvent apparaître…sauf pour ceux qui trouvent leur vitamine D dans le lait ! Ceci expliquerait bien pourquoi presque tous les individus d’Europe du Nord sont tolérants au lactose, mais cette hypothèse n’explique pas du tout l’apparition de ce trait en Afrique !
Une évolution culturelle et génétique
Quelle que soit la raison exacte de l’avantage conféré par la tolérance au lactose, une chose est sûre : cet avantage n’a pu exister que pour des individus ayant accès à une source de lait, c’est-à-dire pour des populations pratiquant l’élevage du bétail. Il s’agit donc d’un cas tout-à-fait intéressant d’un avantage obtenu par une co-évolution à la fois génétique et culturelle.
Une question que l’on peut se poser, c’est de savoir si la mutation donnant la persistance de la lactase est apparue avant la pratique de l’élevage, ou bien si c’est l’inverse qui s’est produit. Des publications récentes laissent penser que les premiers agriculteurs européens du néolithique ne possédaient pas cette mutation [5], mais qu’à cette époque on utilisait déjà du lait pour faire du fromage ou du yaourt [6].
Nous l’avons dit, le fromage et le yaourt possèdent un taux de lactose réduit, et sont pour la plupart assimilables même sans lactase. On peut donc imaginer que l’élevage du bétail et la production des produits laitiers sont apparus les premiers, et que suite à l’arrivée de la mutation, les heureux élus ont pu se mettre à directement boire le lait que leur bétail produisait.
Pour conclure, on peut remarquer que le cas de la lactase n’est pas isolé. On peut par exemple se demander comment est apparue notre capacité à digérer l’alcool. Il existe aussi une enzyme (l’alcool dehydrogenase), et dont on sait que la répartition géographique est assez inégalitaire. Si on suit le raisonnement, est-ce aussi parce que la consommation d’alcool confère un avantage évolutif ? L’idée est séduisante ! (Bon pour le coeur ? Désinfectant ? Anxiolytique ? Je vous laisse juger !)

_________________
" Il n'y a point de chemin vers le bonheur : le bonheur c'est le chemin." Lao Tseu

"Gardons nous d'envier les situations les plus hautes, car une cime peut n'être que le bord d'un gouffre. (...)

(...) Existe-t-il une toute-puissance qui ne soit pas menacée d'effondrement et des violences d'un maître ou d'un bourreau ? (...) En une heure de temps, on peut passer du trône aux pieds d'un vainqueur (...) Garde en tête que toute condition est exposée à des revirements et que tout ce qui affecte autrui est susceptible de t'atteindre."

Extraits de De la tranquillité de l'âme de Sénèque



impossible
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ...

Revenir en haut Aller en bas

lait de vache ( et autres animaux ) laitages fomages yaourts ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petites magies ::  ::   :: Pour l'alimentation et la cuisine (ingrédients, recettes, régimes) :: Ingrédients, produits et recettes de base pour la cuisine -